« Je t’aurai prévenu»

CHRONIQUE SEXOLOGIE / « Juste un maudit coureur de jupons ! »

« Elle te quittera lorsque tu seras bien accroché ! »

« Tu aimes ça, les bums ! »

« Tu finiras cocu comme les autres ! »

« Encore en amour avec ce genre-là ! »

Les expériences antérieures, qui ont tourné au vinaigre, sont-elles précurseures pour autant de la suite des choses ? N’y a-t-il pas lieu de se questionner à savoir si le passé est nécessairement garant du futur et laisse présager, telle une fatalité, encore et toujours cette même séquence des événements ?

Êtes-vous de ceux qui, pour une raison ou une autre, portent l’étiquette stipulant qu’il ne faut surtout pas s’amouracher, histoire de se protéger ? Avez-vous été victime de ces individus aux antécédents longs comme le pont d’aluminium ?

vrai ou faux ?
Parce que le monde est petit, et pas seulement dans mon Saguenay natal, un crédit défavorable est si vite alloué. Effectivement, il suffit souvent de peu pour sauter aux conclusions. « Trop vite sur la gâchette », ai-je souvent envie de répondre à ces rumeurs.

Une réputation, ça se brise un peu plus rapidement que ça se construit. Avant de sombrer dans de simples déductions, il est important d’analyser l’ensemble du portrait, non ?

Schèmes
Ceci dit, il y a des gens pour qui les schèmes viennent et reviennent inlassablement, et ce, tant dans le siège de l’éventuelle victime que dans celui du potentiel offenseur. Oui, pour certaines personnes, les relations amoureuses commencent, perdurent ou finissent relativement toujours de la même façon.

Parlons alors de schèmes, d’une structure de comportements laissant voir des patrons répétitifs. À la suite d’un événement marquant, c’est un peu comme si le cerveau enregistrait inconsciemment une façon de réagir et la répéterait dans une situation donnée, qui est ici la vie amoureuse !

Se sauver, rester, choisir un même type d’individu, se sentir coupable, aller voir ailleurs, ne pas s’engager, mentir, consentir, refouler, accepter ; en voici des exemples de schèmes.

Constante évolution
Des changements, amenez-en ! Puisque l’optimisme m’habite, je rejette l’affirmation initiale voulant qu’effectivement, le passé soit officiellement garant du futur. Je vois beaucoup de gens qui arrivent à briser la chaîne !

Avec de la volonté, l’humain est capable de grands changements, s’il est en mesure de se regarder un tant soit peu dans le miroir.

L’autocritique est le premier pas vers le basculement. La prise de conscience est essentielle. De mauvaises personnes qui deviennent quasiment saintes, ça existe. On est loin du département des miracles. C’est en travaillant sur elles que ces personnes y sont arrivées.

Repartir à zéro
Donner une seconde chance, c’est aussi faire preuve d’indulgence. Après tout, qui n’a jamais fait d’erreurs?

En termes de conjugalité, il reste à fixer des limites sur l’acceptable et l’intolérable, afin d’établir une relation saine et qui fait fi des événements antérieurs.

Repartir à zéro? Pourquoi pas!