Sexologie

Êtes-vous un bon parti?

CHRONIQUE / Qui fait bien l’amour ? Oui, je vous demande si vous êtes l’une de ces personnes que l’on peut qualifier de bon amant ou encore de bonne maîtresse. Je suis de l’école voulant que chaque individu soit responsable de sa propre satisfaction sexuelle, qu’il suffit de demander, de nommer et d’enseigner pour l’obtention de ses volontés. Mais je me dois de m’ajuster. Il semblerait qu’effectivement, il y ait des magiciens, des meilleurs que d’autres pour transmettre les vertus qu’exigent ces fameux rapports sexuels. Est-ce de vous qu’il est question ?

« Ce mec baise comme un Dieu ! »

Sexologie

Pornographie nécessaire

CHRONIQUE / «Bonjour, je suis anxieuse à mes heures et j’ai aussi un trouble obsessif. Depuis mon diagnostic, en 2010, je suis médicamentée. D’abord, c’était un peu, puis afin de stabiliser le tout, la recette a doublé. Ces précieux médicaments, je ne voudrais plus m’en passer. Ma vie est si simple depuis.

«Mais, puisqu’il y a toujours deux côtés à une médaille, ma tête va bien, mais mon vagin un peu moins! Un des effets secondaires de mon médicament est de diminuer ma lubrification, tout en m’empêchant de vivre l’orgasme. Rien de très agréable. [...]  

Avec le temps, mon conjoint et moi avons trouvé une solution: la pornographie. [...] 

Le sacrilège!

Chaque fois qu’on fait l’amour, je questionne mon homme à savoir si ça le dérange d’écouter un «petit film », comme on les appelle. Je me sens coupable! Mon amoureux est tellement beau, patient, affectueux. Je n’ai aucune raison de ne pas avoir envie, ou de ne pas être capable d’avoir d’orgasme sincèrement, si ce n’est que d’une pilule rose et grise! 

Je me demande alors pourquoi mon rapport à la pornographie est si négatif?

Je m’appelle Johanne, j’ai 41 ans et j’aime la pornographie. Dans les faits, si j’avais le choix, est-ce que j’en consommerais? Peut-être bien que oui. […] Est-ce si grave? »

Sexologie

En amour sans libido

CHRONIQUE / « Ce n’est pas que je n’ai pas de libido en général. C’est plutôt que je n’ai pas de libido pour toi, mon amour ! »

La voici, cette douche froide que certains tardent à reconnaître, dans une position comme dans l’autre. Il y a effectivement des couples où tout va bien. Oui, tout va pour le mieux, et pas seulement qu’en apparence. Ils s’entendent à merveille. Le temps passé ensemble est fabuleux. Les atomes sont crochus. Les intérêts sont partagés. Le plaisir n’est plus à obtenir. La famille fourmille.

Sexologie

Au diable la conformité!

LA QUESTION / Bonjour Myriam. Je parcours régulièrement vos articles sur la sexualité qui m’éclairent sur beaucoup de sujets. Pourriez-vous aborder le cas des hommes qui aiment porter de la lingerie féminine ou qui sont attirés par cet accessoire de séduction, mais qui n’osent pas franchir le pas ? Cordialement, Monsieur.

LA RÉPONSE /

Bonjour à vous, Monsieur.

Cette année 2019 où l’on ne se laisse plus rien imposer en termes de sexualité m’amène d’emblée à vous poser cette grande question. Cette préférence que vous me nommez, est-elle une problématique en soi ?

Sexologie

Rompre avec classe

CHRONIQUE / F-I-FI, N-I-NI, F-I-N-I ! Votre relation amoureuse est terminée. C’est aussi limpide que de l’eau de roche ; il n’y a rien à ajouter. C’est aujourd’hui que doit s’achever non pas ce paragraphe de votre vie, mais plutôt ce livre tout entier. Vous devez vous pousser. Juste en venir à cette certitude, c’est une quête en soi que vous avez surmontée. Il reste désormais à l’annoncer, ce qui est parfois tout un dossier…

Savez-vous comment laisser l’autre ? Puisque dans la rupture, il y a aussi un code civique informel à suivre. Laissez-moi donc vous venir en aide.

Sexologie

La lettre de madame Propre

COURRIER D'UNE LECTRICE / Bonjour Myriam, Ma première question parle des premiers contacts amoureux. Aujourd’hui, l’heure est souvent à la baise et à toutes sortes de jeux érotiques inimaginables. Est-ce normal, en 2019, qu’un homme, ou bien une femme, ne se soigne pas à 100 % ? Je parle de sentir bon, de porter des vêtements et des sous-vêtements propres ? Que le corps soit propre et que jamais une odeur ne vienne déranger les envies ? Chez moi, nous sommes du monde propre, même un peu trop des fois. Alors, quand je soupçonne une odeur, le gars est foutu… Madame Propre

CHRONIQUE / L’hygiène est une notion ô combien sensible, pour ne pas dire névralgique. Sans lancer de débat, je vous dirais qu’il est bien vrai qu’en 2019, madame Propre, il est souvent plus aisé de plonger le nez et/ou la bouche dans les sous-vêtements de l’étranger, sans pour autant briser le tabou de l’hygiène, en s’informant préalablement sur son dernier bain ! Une histoire de gêne mal placée ou de priorité, allons savoir ? 

Propreté, qui es-tu ? 

Se laver, c’est quasi un enjeu philosophique, en ce qui a trait à la fréquence. Certains recommandent la douche quotidienne, alors que d’autres valorisent les vertus du cleansing reduction, qui, selon Isabelle Burgun, de l’Agence Science-Presse, se caractérise par un « retour au naturel », soit à une époque avant celle où l’hygiène avait pris la place qu’elle occupe aujourd’hui dans la société.

Sexologie

Le frigo à la rescousse de votre vie sexuelle

CHRONIQUE / Le frigo, cet allié. Exit Ricardo, soeur Angèle ou l’homme de la cabane à sucre. C’est bel et bien moi, votre sexologue, qui vous précise qu’effectivement, le réfrigérateur de votre cuisine peut venir à la rescousse de certaines tensions sexuelles. Étiez-vous au courant ?

Entreprendre les rapports sexuels, c’est souvent une source de litige pour certains couples, du moins pour celui du Saguenay–Lac-Saint-Jean qui s’est aventuré dans mon bureau.

Sexologie

Vague à l’âme

SEXOLOGIE / « Bonjour Myriam, Dans ma génération – j’ai 24 ans –, l’amour est drôlement exposé et représenté. Depuis longtemps, je me questionne sur les causes de l’infidélité. Nous sommes dans une ère où tout est facilement accessible. Ça ne fonctionne pas, alors on saute au suivant, au lieu de tenter de réparer et d’améliorer les choses.

Je trouve ça insensé ! Comme si les gens avaient enlevé le sens de ce que signifie l’engagement. [...] 

J’aimerais beaucoup, Myriam, découvrir un article expliquant pourquoi les hommes penchent vers l’infidélité. [...] J’ai connu des hommes infidèles qui aimaient leur partenaire. Peut-être suis-je naïve, mais j’ose croire que l’amour ne va pas toujours avec l’infidélité. 

Quelqu’un qui n’est pas capable de dire non devant une source de plaisir est-il une cause perdue en amour pour être fidèle ? 

Voilà ! »

***

Madame Voilà, je perçois peut-être à tort un certain vague à l’âme, pour ne pas dire un quelconque désarroi dans vos propos. Permettez-moi de vous demander si avez perdu confiance en la race masculine ? Pourtant, ce ne sont pas les seuls infidèles…

Une histoire générationnelle ? 

L’infidélité existe depuis que le monde est monde, le saviez-vous ? Pas plus aujourd’hui, hier qu’au temps de Jésus Christ. Hommes, femmes, hétérosexuels, la gang LGBTQ2+ au grand complet ; tous peuvent être un jour trompeurs ou trompés, c’est selon !

Sexologie

Une vie sans jouir

CHRONIQUE / « Ce n’est que trop tard que j’ai compris que le sexe pouvait rimer avec plaisir physique, mais ça ne m’intéressait plus vraiment, ces affaires-là… »

Voici ce qu’une octogénaire avancée m’a expliqué récemment. Telle une place au soleil jamais réclamée, c’est avec ce qui m’a semblé être une pointe de regret, voire pas du tout, que cette dernière m’a parlé de sa sexualité « non consommée ».