Porte ouverte sur l’importation privée

CHRONIQUE / Du 28 au 31 octobre prochains se tiendra le 10e Salon RASPIPAV (Regroupement des agences spécialisées dans la promotion des importations privées des alcools et des vins).

Si vous croyez encore que l’importation privée est réservée exclusivement à la restauration, détrompez-vous! Le Salon sera ouvert au grand public les 28 et 29 octobre à Montréal, ainsi que le 31 octobre à Québec. 

Voici donc trois bonnes raisons de ne pas manquer ça!

Petits producteurs, grands vins

Pour figurer sur les tablettes de la SAQ, il faut assurer la disponibilité d’une quantité suffisante de bouteilles. Or, certains producteurs travaillent très bien, mais leur production n’est pas assez grande pour répondre à la demande du monopole. L’importation privée permet de mettre de l’avant ces petits producteurs qui gagnent à être connus. La passion derrière leur travail se traduit souvent par une grande qualité des vins, reflétant des terroirs uniques. 

Soyez « branchés » sur les tendances vinicoles

L’importation privée est une porte d’entrée sur les nouveautés. D’ailleurs,
plusieurs produits aujourd’hui disponibles en succursale, ont d’abord été vendus en importation privée auparavant.  

Le mois dernier a eu lieu un événement qui se nomme le Jugement de Montréal. Il s’agit d’une dégustation où un jury d’experts évalue plusieurs produits en importation privée. Cette année, le thème était le vin nature: en blanc et en bulles (appelées aussi Pet Nat pour pétillant naturel). Les trois gagnants pour chacune des deux catégories seront mis en valeur lors du Salon. Les vins natures se font rares en SAQ. Si vous êtes un adepte de ce style ou si vous avez plusieurs interrogations sur le sujet, c’est le meilleur endroit pour vous faire une idée à propos de ces «vins sans artifice et plein de sincérité », tel que mentionné par le RASPIPAV dans ces communications.

Pour ceux qui ont des goûts plus conventionnels, est-ce que le regroupement a autre chose à vous proposer? Bien sûr! 

La diversité de l’offre est impressionnante et il y en a pour tous les goûts. 

Retrouvez vos coups de cœur 

En restauration, je remarque que l’importation privée fait encore peur à plusieurs consommateurs. À l’occasion, après avoir consulté la carte, certains clients décident de prendre une boisson gazeuse au final, parce qu’ils n’y reconnaissent aucun produit. C’est là que le rôle du sommelier entre en jeu. Osez lui demander conseil et communiquez vos goûts. L’équipe de service vous guidera ensuite vers des choix qui deviendront probablement des coups de cœur.

D’ailleurs, si vous êtes déjà tombés sous le charme d’un vin au restaurant et que vous aimeriez le déguster dans le confort de votre foyer, le salon RASPIPAV est l’endroit idéal pour faire vos réserves. Certaines agences offriront même de vendre quelques produits à l’unité, ce qui est plutôt rare dans le milieu. 

Pour vous procurer des billets, rendez-vous au www.raspipav.com. 

Je vous souhaite de belles découvertes. 

Santé!