Parcourir l’Espagne avec Alvaro Palacios

CHRONIQUE/ La vigne est cultivée en Espagne depuis des milliers d’années. C’est d’ailleurs le pays qui a le plus d’hectares de vignes plantées dans le monde.

Vers la fin du XXe siècle, on reprochait aux vins espagnols de manquer de personnalité. Ils étaient décrits comme très boisés, d’une grande chaleur alcoolique, parfois rustiques et aux arômes de vanille et de confiture. Au cours des dernières années, l’Espagne viticole semble retourner vers la tradition. Les anciens cépages sont reconsidérés, le fruit, la fraîcheur et les terroirs sont davantage reflétés dans les vins.

Vigneron de cinquième génération, Alvaro Palacios est l’un des pionniers de la renaissance de la viticulture en Espagne. Après avoir investi les vignes du Priorat et du Bierzo, il a repris le domaine de son père dans la Rioja. À la tête de trois vignobles travaillés en agriculture biologique, ses vins sont élégants et traduisent une belle identité.

Voici un survol de trois régions espagnoles à travers les vins d’Alvaro Palacios.

Priorat : Priorat 2016, Camins del Priorat, Alvaro Palacios (code SAQ : 11 180 351 ; 28,45 $)

Territoire en altitude, le Priorat se trouve en Catalogne, au nord-est de l’Espagne. La culture de la vigne y est très exigeante et place l’appellation parmi les plus prestigieuses d’Espagne. Cette cuvée est issue des cépages grenache et carignan (les principaux retrouvés dans la région), auxquels on a ajouté un peu de cabernet sauvignon, de syrah et de merlot. Prêt à boire, ce vin est aromatique. Il propose des arômes de framboise et des notes minérales. En bouche, c’est juteux. Les tannins sont serrés et c’est tout en fraîcheur. Du fruit pur qui se prolonge dans une belle longueur. Parfait pour une soirée tapas !

Bierzo : Bierzo 2015, Petalos, Descendientes de J. Palacios (code SAQ : 10 551 471 ; 24 $)

Dans la région de Castille Léon, au nord de l’Espagne, l’appellation Bierzo est reconnue pour ses vins à base du cépage mencía. Certainement plus légers que ce que nous connaissons des rouges espagnols, le mencía est à l’origine de vins digestes, élégants et fruités. Des notes minérales et légèrement poivrées s’y retrouvent également. La cuvée Petalos offre un mencía avec du caractère, du fruit mûr et des notes végétales. Velouté, concentré et élégant, vous l’apprécierez avec un onglet de bœuf à l’échalote.

Rioja : Rioja 2015, La Montesa, Palacios Remondo (code SAQ : 10 556 993 ; 19,90 $)

Sûrement la région la plus connue d’Espagne, la Rioja, au nord, élabore essentiellement du vin rouge issu des cépages tels que tempranillo, garnacha (grenache), graciano et mazuelo. Bien que le tempranillo soit le cépage rouge le plus planté en Espagne, M. Palacios le considère difficile à travailler. Il arrive tôt à maturité, ses baies sont sensibles aux maladies et son acidité décline rapidement. La Montesa est donc composée de grenache (92 %) avec un peu de tempranillo (8 %). Le nez présente des arômes de cerise, d’épice et de cuir. Le millésime 2015 ayant donné des vins charmants, la bouche est chaleureuse, complexe, épicée et présente une pointe d’amertume après une longue finale. Excellent avec un bœuf braisé au vin rouge et au chorizo !

Santé !