Lorsque ces requin-baleines s’approchent du rivage, les touristes affluent et patientent avant de pouvoir embarquer par groupe de dix sur des embarcations, pour ensuite s’approcher de ces monstres inoffensifs qui ne sont pas des cétacés, mais des poissons malgré leur taille imposante.

Nager avec d’énormes requins-baleines au nord-ouest du Mexique

LA PAZ — Même si son nom peut faire peur, le grand requin-baleine attire les touristes dans la baie de La Paz au nord-ouest du Mexique, où il est possible de nager aux côtés de ce géant des mers.

«Ce sont des animaux tropicaux, très doux, avec lesquels il est possible de nager, qui vont à une vitesse maximale de 8 km par heure. Ils sont donc très lents et très dociles», explique à l’AFP Fabricio Mujica, qui organise ce genre de rencontres.

À partir d’octobre, lorsque ces requin-baleines (Rhincodon typus) s’approchent du rivage, les touristes affluent et patientent avant de pouvoir embarquer par groupe de dix sur des embarcations, pour ensuite s’approcher de ces monstres inoffensifs qui ne sont pas des cétacés, mais des poissons malgré leur taille imposante.

Ces animaux longs de quelque neuf mètres et pesant environ neuf tonnes, sont d’un tempérament tranquille et craintif.

Les embarcations doivent s’approcher d’eux avec délicatesse, moteurs éteints, pour ne pas les effrayer.

Une fois à l’eau, les touristes reçoivent les instructions de leurs accompagnateurs pour nager à leurs côtés.

«C’est une espèce très sensible aux embarcations et au bruit. Ils ont un odorat extrêmement sensible, ils détectent n’importe quel produit chimique, ou huile, et s’enfuient aussitôt, ce qui est bon, car cela leur permet de survivre», explique Mujica.

«Cette expérience est très difficile à décrire... C’est très spectaculaire», commente Eduardo Rodriguez, un touriste arrivé de Mexico pour venir nager, pour la seconde fois, avec ces requins-baleines.

Ces animaux «offrent un spectacle très singulier, et sans danger, à ceux qui viennent nager auprès d’eux», assure Mujica.

Ces activités d’observation sont régulées au Mexique par le ministère de l’Environnement qui réalise des opérations de surveillance dans le secteur et sanctionne les embarcations qui ne respectent pas les normes établies, destinées à protéger l’espèce.