Veneto Chardonnay Campagnola

Mythe et réalité autour des vins de table : partie 2

CHRONIQUE / La semaine dernière, j’ai écrit à propos des vins de table dont il ne fallait pas sous-estimer le potentiel. Tel que convenu, je vous reviens cette semaine avec davantage de suggestions pour garnir votre cellier avant les Fêtes.

En Italie, plusieurs vins sont vendus sous une I.G.T. (indicazione geografica tipica). On y retrouve donc des vins qui ne répondent pas aux exigences des D.O.C.G. et des D.O.C., mais la mention I.G.T. garantit au moins la région d’origine du vin. Veneto, Toscana, Umbria, Terre Siciliane et Puglia en sont des exemples. D’ailleurs, le célèbre vin italien Tignanello (Code SAQ : 10820900) d’Antinori est vendu sous l’I.G.T. Toscana. 

Du côté de la Vénétie, ce Veneto, Chardonnay, Campagnola (Code SAQ : 12382851 ; 12,60 $) a fait fureur au mariage de mon frère l’été dernier. 

Même ceux qui n’étaient pas fervents de ce cépage l’ont aimé. À prix plus que raisonnable, il est équilibré et rafraîchissant. Un chardonnay davantage axé sur des notes fruitées que boisées. Depuis quelques années déjà il fait encore, à ce jour, partie des beaux rapports qualité-prix disponibles en succursale. Avec une entrée de poire farcie au thon, c’est une belle façon de débuter le repas !

En Toscane, le Toscana, La Massa (Code SAQ : 10517759 ; 27,45 $) est souvent dégusté aux côtés des Chianti classico. Toutefois, il n’en porte pas la mention, puisque le producteur n’y met pas la proportion du cépage sangiovese demandée par l’appellation. Il n’en demeure pas moins bon pour autant. Cette cuvée gorgée de soleil présente des notes de framboises mûres. D’une belle chaleur alcoolique, la bouche est longue et les tannins sont bien serrés. 

Dans la vallée du Rhône, le vin de pays, L’appel des sereines de François Villard (Code SAQ : 12292670 ; 19,90 $) plaira plutôt à l’amateur de rouges frais et digestes. Cet excellent producteur de la région nous propose un vin issu de la syrah, cépage que l’on retrouve beaucoup dans le nord du Rhône. Il évoque des arômes florales, d’épices et de fruits. Un peu réservé en bouche, il plaira peut-être moins aux adeptes de « shiraz » très charnus. Lorsque l’on parle de syrah et shiraz, il s’agit en fait de la même variété de raisins. Toutefois, le terme shiraz est plus courant dans le Nouveau Monde (Australie, Afrique du sud, etc.) et le style qui en découle est différent. 

Il se fait rare dans le réseau en ce moment, mais surveillez son prochain arrivage : Le vinho regional, Lisboa, vinho tinto, Quinta da Serradinha (Code SAQ : 13286861 ; 23,70 $). Provenant du Portugal, ce vin élaboré avec un assemblage de cépages indigènes est élégant, soyeux et gourmand. La fraise cuite, la cerise, le poivre et les fleurs s’unissent dans un profil aromatique très agréable. La bouche est en souplesse, ample et les tannins sont bien intégrés. Une belle découverte à la portugaise, parfaite pour accompagner des charcuteries et des terrines !

Santé !