Y mettre le prix, le temps d'une chronique !

Cinquante et une semaines par année, je travaille fort pour vous dénicher les meilleures offres en termes de rapport qualité-prix. Mes suggestions varient en fonction des sujets, bien sûr, mais généralement j'essaie de maintenir le budget sous la barre des 30 $ par bouteille.
Cinquante et une semaines par année, je travaille fort pour vous dénicher les meilleures offres en termes de rapport qualité-prix. Mes suggestions varient en fonction des sujets, bien sûr, mais généralement j'essaie de maintenir le budget sous la barre des 30 $ par bouteille.
Néanmoins, il existe des vins pour tous les portefeuilles et il y en a plusieurs qui valent leur pesant d'or.
En cette période des Fêtes, voici quelques belles cuvées à offrir en cadeau ou simplement « à vous de vous ».
Chablis premier cru Vaulignot, Louis Moreau (Code SAQ : 480285 ; 32,25 $). Si vous êtes amateurs de vins blancs, vous connaissez sans doute l'appellation Chablis en Bourgogne. Élaborée avec du chardonnay, cette appellation est l'une des plus copiées dans le monde pour son caractère minéral et sa belle tension. C'est d'ailleurs ce côté racé que l'on retrouve dans ce vin de Louis Moreau. Avec des arômes d'agrumes, de fleurs blanches et de pierre à fusil, vous y trouverez un vin frais, élégant et tout en équilibre.
St-Joseph, Pierre Gaillard (Code SAQ : 11219606 ; 41,75 $). Je me souviendrai toujours de la fois où nous avons découvert les blancs de la vallée du Rhône dans mon cours de sommellerie. C'est à ce moment précis que l'un de mes camarades de classe, qui ne jurait que par le vin rouge, est tombé amoureux du vin blanc ! Règle générale, les vins blancs de cette région offrent de beaux vins de repas, structurés, généreux et tout en finesse à la fois. L'appellation St-Joseph propose une production majoritaire de vin rouge (90 %), mais lorsqu'un producteur de renom tel que Pierre Gaillard décide d'élaborer un vin blanc, il faut l'essayer ! Riche et complexe, il est issu du cépage roussanne et présente des parfums floraux, minéraux, de fruits mûrs et de noisettes. La bouche est d'une belle rondeur et perdure assez longtemps.
Mercurey, La framboisière, Domaine Faiveley (Code SAQ : 10521029 ; 35,50 $). Mercurey est une appellation de la côte chalonnaise, en Bourgogne, qui demeure encore accessible en ce qui a trait au prix. Durant les 20 dernières années, elle a beaucoup évolué, et ce, de façon très qualitative. Ce vin plaira aux amateurs de pinots noirs de Bourgogne. Il présente des arômes de fruits rouges mûrs tels que la framboise et la cerise auxquels s'ajoutent des arômes de fleurs séchées. En bouche, les tanins sont souples, le fruit est gourmand et il est doté d'une belle acidité. De quoi vous faire saliver chaque gorgée !
Napa Valley Rutherford, 1882, Inglenook (Code SAQ : 12547151 ; 66,25 $). Composé à 93 % de cabernet sauvignon, on tombe dans un autre registre avec ce rouge californien. À 66,25 $, vous comprendrez ici que la mention « 1882 » ne fait pas référence au millésime, mais plutôt au nom du vin, le millésime étant 2013 pour cette cuvée. On y retrouve des parfums de cassis, de cerise noire et des notes légèrement fumées. En bouche, les tannins sont veloutés et élégants. Bien que le vin demeure fidèle au style californien, il propose une pointe de fraîcheur qui le rendra très agréable au moment du repas.
La maison Inglenook appartient au célèbre réalisateur Francis Ford Coppola, aujourd'hui bien connu du monde vinicole. Il y a cinq ans, M. Coppola a demandé à Philippe Bascaules, un vigneron bordelais, de travailler pour lui. Élégance, fraîcheur et intégrité des millésimes, tels sont les objectifs des vins Inglenook depuis quelques années et ça leur réussit très bien.
Santé !