Tout sur le vin gris!

CHRONIQUE/ Le vin gris a le vent dans les voiles cette année! Non, il ne s’agit pas d’un vin aux reflets gris charcoal, ni d’un vin issu essentiellement de pinot gris. Ce vin entre plutôt dans la catégorie des vins rosés. Il est élaboré principalement à partir de cépages rouges à jus blanc. Il se distingue par son procédé de vinification: le pressurage direct.

Après la récolte, les raisins sont foulés et pressés directement pour en extraire le jus. Il n’y a pas de macération entre le moût et la peau du raisin, ce qui explique la couleur pâle. La suite de la vinification s’effectue de la même manière qu’un vin blanc. Ainsi, le vin gris a une robe rose très claire aux reflets saumonés. Elle peut paraître presque blanche parfois, ce qui explique que lorsqu’on regarde attentivement (au-dessus d’une surface blanche, toujours!) entre les couleurs blanches et rosées, on peut y déceler de légers et subtils reflets grisâtres. Le vin gris est frais, délicat et prêt à boire dès sa mise en marché.

Un vin appelé « gris de gris » désignera un vin gris élaboré avec des cépages gris, tels que le pinot gris ou le grenache gris. De ce fait, bien que les cépages rouges soient les principales variétés utilisées pour ce type de vin, d’autres sont aussi permises. Par exemple, il n’est pas rare de trouver dans l’élaboration une petite quantité de cépages blancs.

En dégustation, le fameux Pive Gris de la maison JeanJean (code SAQ : 11372766; 15,25 $), encensé par les critiques, est sans doute le plus connu des vins gris à la SAQ. Il demeure une valeur sûre, et ce, année après année.

Voici deux autres options de vins gris afin de varier vos achats:

Vin Gris de Cigare 2017, Bonny Doon Vineyard (code SAQ : 10262979; 22,75 $).

De Santa Cruz en Californie, le vignoble de Bonny Doon est devenu une référence chez les amateurs de vin. Reconnu pour exploiter de main de maître les cépages rhodaniens en terre californienne, il est derrière le Cigare Volant et le Cigare Blanc, deux vins dont la réputation n’est plus à faire. Le Vin Gris de Cigare se positionne dans la même lignée, issu d’un assemblage de grenache noir, de grenache blanc, de mourvèdre et de roussanne. Le nez évoque de subtils parfums de cassis et de fraise. Le vin est sec, délicat et agréablement digeste. Accompagnez-le d’huîtres ou de poisson à chair blanche, salsa fraise et basilic. S’il n’est pas disponible dans une succursale près de chez vous, je vous conseille de le garder en note, puisque plusieurs caisses seront libérées prochainement.

Gris Blanc 2016, Gérard Bertrand (code SAQ : 13366466; 15,55 $).

Ce vin, dont l’apparence se rapproche d’un vin blanc, porte très bien son nom. Provenant du vignoble du Pays d’Oc, dans le Languedoc-Roussillon, il est élaboré à partir des cépages grenache gris et grenache noir. Il propose des notes minérales et de fruits rouges. Vive et équilibrée, la bouche n’est pas sucrée et très désaltérante. À 15,55$, il s’agit d’un très bon rapport qualité-prix. Ce vin sera parfait pour la tendance poke bowl, très forte actuellement, sur lequel on aurait déposé un tartare de saumon.

En terminant, j’ai réalisé au moment où j’écrivais ces lignes, que ma collègue Jessica Harnois venait de faire la promotion de son nouveau rosé de la collection BÙ pour l’été. Et… c’est un gris de gris! Je dois avouer que je n’y ai pas encore goûter, mais ce sera à essayer assurément!

Santé!