Quand ça sent les fleurs!

CHRONIQUE / Lorsqu’on porte au nez un verre de vin, une panoplie d’arômes se dévoile après l’aération. Il existe trois grandes familles d’arômes : les arômes primaires, qui proviennent du cépage, les arômes secondaires, créés durant la fermentation, et les arômes tertiaires, qui résultent du vieillissement ou de l’élevage en fût. Les arômes les plus faciles à nommer réfèrent souvent aux fruits, ce qui est logique, puisque la matière première du vin en est un ! Ensuite, il y a les fleurs.

Qu’il évoque la violette, la rose, la fleur d’acacia, le jasmin ou la fleur d’oranger, le bouquet floral n’est certes pas aussi puissant que les arômes provenant de la barrique, mais il est très agréable et respire la fraîcheur.

À l’aube du mois de mai, voici donc quelques suggestions qui vous donneront envie de vous agenouiller dans votre jardin pour préparer vos plates-bandes.

Viognier 2018, Domaine Les Salices, François Lurton

(code SAQ : 10 265 061 ; 14,75 $)

Le viognier, cépage répandu dans le nord de la Vallée du Rhône et dans le Languedoc-Roussillon, est reconnu pour ses parfums de violette et de tilleul. C’est dans le Minervois — région du Languedoc-Roussillon — que François Lurton produit ce vin blanc abordable dont vous devriez faire des provisions pour l’été. Au nez, des accents de fruits à chair jaune, de fleurs et de mandarines sont invitants. La bouche est droite, fraîche et rassasiante. À apprécier avec une fricassée de poulet et de pêches.

Pinot noir 2016, Vallée de Casablanca, Reserva Especial,

Cono Sur (code SAQ : 874 891 ; 15,40 $)

Lorsque j’ai commencé dans ce domaine, cette maison chilienne était parmi mes premiers coups de cœur. À la SAQ, Cono Sur propose un vaste éventail de vins d’entrée de gamme à la qualité impeccable. Le nez est expressif et dévoile des arômes de cerise, de framboise, de violette et d’épices. La bouche est souple, équilibrée et juteuse, soutenue par une matière appréciable. Un pinot noir généreux qui accompagnera vos grillades de volailles sur le BBQ.

Syrah 2017, Don David Reserve, El Esteco

(code SAQ : 10 894 431 ; 15,95 $)

Le parfum de la violette peut s’apprécier autant dans les vins blancs que dans les vins rouges. Tout comme pour le viognier, la violette est aussi caractéristique du profil aromatique de la syrah. Cultivée ici en hauteur dans les montagnes argentines, cette syrah est dotée d’une agréable fraîcheur. Elle propose de belles notes florales, des arômes de cassis et de poivre. En bouche, c’est fruité, soyeux et les tanins sont enrobés. Une pointe de vanille en finale laisse percevoir un élevage en barrique. La bouche n’est toutefois pas aussi corsée que ce à quoi certaines syrahs du Nouveau Monde nous ont habitués. Servez-le avec un tartare de canard à la mayonnaise épicée.