Lexique tannique

Lorsqu'on parle de vin, plus particulièrement de vin rouge, les tannins sont souvent au coeur de notre analyse.
Mais en quoi consistent réellement les tannins ?
En fait, il s'agit d'une substance organique qui provient de la rafle (squelette de la grappe de raisin), des pépins et de la peau des raisins. L'élevage en barrique y contribue aussi. 
Les tannins apportent certaines propriétés gustatives au vin, notamment auprès de sa texture et de sa structure. Ainsi, un vin avec beaucoup de tannins aura pour effet d'assécher la bouche. Ils nous aident également à évaluer le potentiel de garde d'un vin. Ils font partie des éléments qui offrent une plus longue capacité de conservation. Par exemple, avec le temps, les tannins s'assouplissent. Or, un vin qui n'en a pas du tout au départ, risque d'être très fade au bout de quelques années. 
Quelques qualificatifs
Les synonymes et les caractéristiques ne manquent pas aux professionnels de l'industrie vinicole, lorsque vient le temps de décrire les tannins. Qu'ils soient gouleyants, coulants, souples, fins, soyeux, veloutés, fondus, rudes, durs ou astringents, les termes se bousculent.
Une quasi absence de tannins sera qualifiée par les mots gouleyants ou coulants. Lorsqu'ils sont souples, fins, soyeux ou veloutés, c'est signe qu'ils sont bien intégrés. Ils forment ainsi un équilibre et la texture en bouche s'apparente à de la soie ou du velours, rien de moins ! 
S'ils sont rudes, durs ou astringents, ils sont alors très présents et ils dominent en bouche. Ils risquent de vous faire grimacer un peu, mais cela plait à certains consommateurs.
Quant au terme corsé, bien qu'il ne fasse pas uniquement référence aux tannins, il est juste de dire qu'un vin corsé présente une bonne trame tannique.
Pouvons-nous retrouver des tannins dans le vin blanc ? 
Oui ! C'est plus rare, mais c'est possible. 
Lors de la vinification des vins rouges, la matière solide des raisins (peau, pépins et même la rafle à l'occasion) reste en contact avec le liquide. Plus cette macération est longue, plus le vin devrait être tannique. Pour les vins blancs, on procède rarement à la macération et si le vigneron décide d'en faire une, elle risque d'être plus courte que pour les rouges. 
Dernièrement, le Sancerre, Les Chasseignes du Domaine Fouassier (Code SAQ : 12582247 ; 28,20 $) m'a donné cette sensation tannique, possible chez un vin blanc. 
L'appellation Sancerre fait référence à du sauvignon blanc de la Loire. Alors que ce cépage peut parfois évoquer un vin vif, léger et rafraîchissant, ici c'est plutôt la richesse, la complexité et l'ampleur qui nous interpellent. Il présente des arômes de miel et de fruits à chair jaune et il offre beaucoup de texture et de longueur en bouche. Des airs de grands vins sous la barre des 30 $.
Santé !