Les trésors du Portugal

Vous êtes sans doute familiers avec le chardonnay, le sauvignon blanc, le pinot noir et le cabernet sauvignon, mais l'êtes-vous autant avec l'arinto, l'encruzado, le baga et le castelao ?
Ces termes sont des noms de cépages indigènes que l'on retrouve dans les vins portugais. Au Portugal, il n'y a pas que le Porto qui mérite notre attention !
Aujourd'hui, la nouvelle génération de consommateurs est à la recherche de découvertes. Ils souhaitent de nouveaux arômes, de nouvelles saveurs et un monde de différence entre les vins qu'ils dégustent. Dans le domaine viticole, la tendance est donc à l'exploitation des forces de chaque région et de chaque terroir. Fini le temps où l'on plantait du cabernet sauvignon partout pour plaire à un certain type de clientèle. Bien sûr, le Portugal ne fait pas exception à la règle. Possédant plus de 250 variétés de cépages autochtones (cépages uniques à eux), ils ont largement de quoi se distinguer. 
Vous vous demandez ce que goûte chacun de ces cépages ? C'est possible que vous ayez de la difficulté à trouver des vins issus de mono-cépage au Portugal. Bien que certains le fassent pour répondre à la demande, leur force réside plutôt dans l'assemblage. Pour eux, c'est la tradition de faire des assemblages. Ainsi, ils vont chercher le meilleur de chaque variété pour obtenir un résultat équilibré et savoureux. 
Pour vivre l'expérience portugaise, je vous propose le Alentejo, Reserva, Esporoa (Code SAQ : 13222411 ; 19,50 $). Alentejo est la plus grande région du Portugal. Située au sud, on y retrouve un climat assez chaud. Issu d'antao vaz, d'arinto et de roupeiro, ce vin développe des notes boisées et de fruits tropicaux. En bouche, il est riche, il présente une pointe d'amertume et il peut même sembler tannique en finale. Ce blanc costaud est conçu pour la table. Un accord régional s'impose avec un poulet grillé à la portugaise !
En rouge, pour faire plaisir à l'amateur de vin, le Douro, Redoma, Niepoort (Code SAQ : 11634375 ; 46,50 $) s'offre très bien. Ici, c'est le tinta amarela, le touriga franca, le tinta roriz et le tinto cao qui composent l'assemblage. Le nez propose un bouquet de fruits des champs. Framboise, mûre, bleuet...tout y est pour avoir le goût d'y plonger les lèvres. Par la suite, on apprécie les épices, le girofle et son côté boisé. Les tannins sont soyeux, élégants et une touche de fraîcheur vient équilibrer le tout. Il est déjà bon maintenant, mais il pourra aussi attendre quelques années. 
Ce ne sont que deux suggestions parmi plus de 200 vins portugais disponibles sur les tablettes de la SAQ. Vous aurez beaucoup de plaisir à découvrir tous les cépages qui les composent et les différents styles qui en découlent. 
Il y en a pour des années de découvertes !