L’Argentine en trois cépages

L’Argentine est le cinquième pays producteur de vin au monde. Située à la pointe sud de l’Amérique, elle s’étend sur un très vaste territoire. La route des vins se trouve le long de la Cordillère des Andes. L’Argentine viticole se distingue d’ailleurs par ses zones d’altitude où pousse la vigne. Elle bénéficie d’un climat sec et continental.

Voici trois variétés de cépages pour la découvrir.

Torrontés

Le plus cultivé parmi les variétés de blanc, le torrontés est un cépage originaire de l’Argentine (cépage indigène). Il en résulte des vins très expressifs, aux notes fruitées et florales. Rarement élevé en barrique, il se veut un vin frais et facile à boire. Ses arômes et son intensité sont idéaux pour accompagner la cuisine du monde (indienne, thaïlandaise, etc.)

Pour le découvrir: Valles Calchaquies, Ciclos Torrontés, El Esteco (Code SAQ : 13256697; 19$). Très aromatique, il présente des parfums de fruits exotiques. La bouche est longue, vive et sec. Les vins issus du torrontés peuvent parfois sembler intenses, alors qu’ici c’est tout en équilibre. 

À servir avec un poulet khmer!

Malbec

L’Argentine produit davantage de vin rouge que de vin blanc. Le malbec est son cépage emblématique et il est le plus cultivé, toutes variétés confondues. D’une couleur très foncée, avec des arômes de cerises, de prunes et d’épices, les vins issus de malbec présentent une bonne chaleur alcoolique. Souvent élevé en barrique, on y retrouve aussi des notes de torréfaction et de cacao.

Pour le découvrir: Mendoza, Malbec, Catena Zapata (Code SAQ : 478727; 19,95$).

La maison Catena Zapata est bien connue et aimée des Québécois. Les amateurs de vin structurés apprécieront ce vin aux arômes de fruits rouges mûrs et aux notes boisées. C’est la bouteille classique à avoir sous la main avec une viande grillée sur le BBQ.  

Bonarda

J’ai en tête le souvenir d’une chaude journée l’été dernier, passée à déguster de nombreux rouges argentins. Les dents mauves, la bouche saturée par une matière tannique importante et par la richesse alcoolique de ces vins, je me souviens m’être questionnée sur la prochaine fois que j’allais m’acheter une bouteille!

Bien que les rouges argentins aient la réputation d’être costauds, une nouvelle génération de vignerons tend heureusement à exploiter des variétés autrefois délaissées et à offrir des vins davantage en finesse et en fruit. Le bonarda est l’une d’entre elles. Fruits et tradition caractérisent ce cépage.

Pour le découvrir : Mendoza, Benjamin, Nieto Senetiner (Code SAQ : 12518798; 9,75$).

Vin d’entrée de gamme, il est certain qu’il n’offre pas toute la complexité que peut proposer le bonarda en d’autres temps, mais il permet toutefois de s’y initier. Plutôt souple et fruité, c’est accessible et excellent pour accompagner vos soirs de semaine. 

Santé!