Cinq blancs pour prolonger l’été

CHRONIQUE/ Petit à petit, le vin blanc fait son chemin au sein de la consommation générale. Tant en restauration que dans les événements vinicoles auxquels je participe, j’observe dans les verres, une nette augmentation de cette couleur jaune aux reflets verts à dorés. Léger, digeste, vivifiant, rassasiant, rafraîchissant, mais aussi complexe, profond et empreint de caractère, la liste des raisons d’aimer le vin blanc est longue. Certes les ventes de vin rouge demeurent supérieures, mais l’engouement pour le blanc est palpable. Et il s’amplifie durant la saison estivale qui tire à sa fin...

Histoire de prolonger l’été, voici cinq suggestions...

Douro 2017, Planalto Reserva, Casa Ferreirinha (code SAQ: 13189594; 11,55 $)

Au Portugal, la maison Ferreirinha est une institution. À l’origine de l’un des plus grands vins du pays, le Barca Velha, elle offre également une belle gamme de vins abordables à la qualité irréprochable, dont ce Planalto, issu d’un assemblage des cépages portugais viosinho, codega, gouveio et malvasia fina. Le nez est aromatique, évoquant les agrumes et les fruits exotiques. Outre une légère impression de gaz à l’attaque, la bouche est droite, vive et présente une bonne longueur pour un vin dans cet éventail de prix. À 11,55$, on fait des réserves!

Chenin Blanc 2017, Swartland, Secateurs, Badenhorst (code SAQ : 12135092; 17,70 $)

Vigneron respecté de Swartland, en Afrique du Sud, Adi Badenhorst signe ce chenin blanc impeccable. Des arômes lactés et de cire d’abeille font preuve d’un caractère original, qui vous déstabilisera peut-être à la première impression, mais la bouche explose de saveurs. Le fruit à chair blanche, le miel et de légers accents fumés se fondent dans une texture ronde et pleine de vivacité. Sec, complexe et rassasiant, ce vin s’appréciera avec des bouchées au fromage de chèvre ou un poisson en croûte d’épices.

Est! Est!! Est!!! Di Montefiascone 2016, Poggio dei Gelsi, Falesco (code SAQ : 11952091; 17,90$)

En 1100, un échanson a été envoyé par un évêque allemand pour sélectionner les meilleurs vins sur son chemin. Pour signifier son appréciation, il inscrivait Est sur le mur des domaines. Arrivé à Montefiascone, dans le Latium en Italie, il a été tellement ravi qu’il a inscrit trois fois le mot Est, témoignant son enthousiasme pour les vins de l’endroit. L’histoire rapporte que l’évêque est revenu s’installer dans le village par la suite. Le nom original de Est! Est!! Est!!! Di Montefiascone a été donné à cette appellation des années plus tard. Les cépages italiens roscetto, trebbiano et malvasia composent ce vin blanc aux notes d’agrumes, de fruits à chair jaune et de confiseries. Rien de complexe, mais frais, léger et de bonne tenue. Sous la barre des 20$, pourquoi s’en passer!

Cyclades 2017, Atlantis, Argyros (code SAQ : 11097477; 17,80 $)

Disponible en quantité suffisante, ce vin grec est un classique à la SAQ. Abritant l’un des plus vieux vignobles sur la planète, la Grèce est porteuse d’une riche expérience dans le domaine viticole et mise sur l’exploitation de cépages indigènes. Principalement élaboré avec de l’assyrtiko (90%) et complété avec de l’athiri et de l’aidani, cette cuvée vous charmera par ses arômes de zeste de citron. Sec, vif et croquant en bouche, il fait saliver à coup sûr! Délicieux avec un plateau de calmars.

Vinho Verde 2017, Arinto, Astronauta (code SAQ : 13491161; 18,05 $)

Le Vinho Verde a tellement plus à offrir que du sucre et un léger perlant. Il existe tant de vins de cette appellation qui gagnent à être connus et à être pris au sérieux. Ce vin propose une expression minérale et florale du cépage arinto. Sec et rassasiant, il se dessine à travers une agréable fraîcheur et des parfums de lime qui le rendent dangereusement attrayant. Une pointe de salinité ajoute de la longueur à la finale.

Santé!