Invitez le Languedoc à votre potluck !

CHRONIQUE / L’immense dinde au centre de la table est encore d’actualité dans nos traditions pour les Fêtes. Cependant, une autre formule est aussi très populaire au Québec, soit le fameux potluck. Cette soirée où chaque invité apporte un plat à partager. Puisqu’on ne connaît pas toujours quels seront les mets servis et que, souvent, on se retrouve devant une variété impressionnante de plats, la question que tout le monde se pose est, bien sûr, quel vin apporte-t-on dans une soirée potluck ?

L’important, c’est l’équilibre. 

Il ne faut pas que le vin empiète sur le plat et vice-versa. Qu’il soit blanc ou rouge, c’est selon vos goûts. Toutefois, mieux vaut éviter les extrêmes tels qu’une acidité trop élevée, un vin très tannique ou encore trop léger. 

J’ai récemment eu la chance de participer à un potluck organisé par les vins du Languedoc qui s’avère être une région vinicole qui offre de belles opportunités. On y retrouve une grande diversité et un excellent rapport qualité-prix. La réputation du Languedoc a beaucoup évolué au cours des 30 dernières années. Aujourd’hui, lorsque ses vins sont mis en dégustation à l’aveugle aux côtés de vins provenant d’autres régions prestigieuses, ils se démarquent significativement. 

Voici donc trois suggestions languedociennes qui feront fureur lors de vos potlucks des Fêtes.

Saint-Chinian, Les Fiefs d’Aupenac, Cave de Roquebrun (Code SAQ : 10559174 ; 18,55 $)

Dans l’appellation Saint-Chinian, on y retrouve essentiellement des vins rouges. Je le dis souvent, là où on décide de faire du blanc parmi une marée de rouges, c’est prometteur ! Découvrez tout le caractère des cépages roussanne et grenache blanc à travers ce vin aromatique, complexe et rond en bouche. Aux arômes fruités, florales et de légères notes grillées, il présente une texture suave qui se mariera à ravir à un risotto aux fruits de mer.

Corbières, Impatience, Château du Grand Caumont (Code SAQ : 978189 ; 18,60 $)

Issus d’un milieu typiquement méditerranéen, soit sec et chaud, les vins de l’appellation Corbières doivent obligatoirement contenir une proportion du cépage carignan. Cette variété produit un volume à grande échelle et a longtemps été critiqué par le passé. Toutefois, lorsque c’est bien travaillé, il en résulte des vins exceptionnels. Dans cette cuvée impatience, le carignan s’y retrouve dans une proportion de 45 %, accompagné de la syrah et d’un peu de grenache noir. Plusieurs sommeliers considèrent ce vin comme l’un des meilleurs rapports qualité-prix disponibles à la SAQ. La garrigue, le fruit bien mûr et les épices composent son profil aromatique. Pour votre cipaille, ce vin croquant, gourmand et long en bouche vous donnera beaucoup de plaisir.  

Pic Saint-Loup, Bergerie de l’Hortus, Domaine de l’Hortus (Code SAQ : 427518 ; 20,30 $)

L’appellation Pic Saint-Loup, située sur les contre-fonds de la chaîne de montagne des Cévennes, possède un climat particulier où il y a de grands écarts de température entre le jour et la nuit. Cette particularité permet une bonne maturation pour des raisins de qualité. L’élégance et la finesse résument cette cuvée issue du traditionnel assemblage du sud de la France, le « GSM » (grenache, syrah, mourvèdre). Aux parfums fruités et floraux, c’est un vin digeste et facile à boire. La bouche est en fraîcheur et on y sent des tannins en toute subtilité. Voilà un vin réconfortant qui brillera tant à l’apéro qu’accompagné de terrine, de viande blanche ou de gibier à plume. 

Santé et joyeuses Fêtes à tous !