Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Lavez ou douchez les feuilles de vos plantes pour enlever la saleté.
Lavez ou douchez les feuilles de vos plantes pour enlever la saleté.

Un ménage printanier pour les plantes d’intérieur

Larry Hodgson
Larry Hodgson
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Avec l’arrivée du printemps, il est temps de nettoyer vos plantes d’intérieur.

Si vous aimez vos plantes d’intérieur, il est peut-être temps de leur rendre un service. Elles viennent de passer un long et pénible hiver, minées par la luminosité faible et l’air sec de nos demeures à cette saison, et commencent à récupérer avec le retour des jours plus longs et plus ensoleillés. Pourquoi ne pas investir quelques minutes d’efforts maintenant, lors de leur reprise de croissance, pour les remettre d’aplomb? Un peu de ménage actuellement peut leur faire le plus grand bien… et c’est si facile à faire!

Enlevez la crasse

La poussière, les polluants et les résidus de cuisine s’accumulent sur les feuilles l’hiver et cette couche de saletés réduit leur capacité de faire de la photosynthèse et bouche même les stomates (pores) par lesquelles elles respirent. Vous pouvez facilement l’enlever en lavant doucement les feuilles avec un linge trempé dans l’eau savonneuse. Ou placez la plante sous la douche en ouvrant l’eau à tiède, couvrant auparavant la surface du terreau d’un linge pour empêcher que le terreau parte à la flotte. Les plantes adoreront!

Lessivez le terreau

Des minéraux en excès, provenant de l’eau d’arrosage et des engrais, tendent à s’accumuler avec le temps dans le terreau de nos plantes d’intérieur et minent la santé de leurs racines. Et ce qui gêne les racines nuit à toute la plante. On peut pourtant facilement «rincer» le terreau pour les enlever, toutefois. On appelle cela un lessivage. Placez le pot de la plante dans l’évier ou la douche et faites couler doucement de l’eau tiède sur le terreau, laissant le surplus d’eau s’écouler dans le drain. Il ne faut qu’une minute ou deux pour enlever la plupart des impuretés. Après, laissez le pot se drainer pendant une quinzaine de minutes avant de remettre le pot dans sa soucoupe.

Le printemps est le moment idéal pour rempoter.

Le temps de rempoter

Si votre plante est dans le même pot depuis 2 ans ou plus, il est probablement temps de le rempoter. D’ailleurs, le printemps est la meilleure saison pour le faire! Enlevez la plante de son pot et faites tomber le gros du vieux terreau. Si vous voulez que la plante grossisse, rempotez ensuite dans un pot un peu plus gros. Si vous voulez contenir son développement, rempotez dans un pot de la même taille. Utilisez toujours un pot avec un trou de drainage, bien sûr. N’ajoutez pas de couche de tessons (couche de drainage) au fond, cela nuit au développement de la plante. Un terreau pour plantes d’intérieur conviendra à presque toutes les plantes d’intérieur, sauf les orchidées, qui ont besoin d’un mélange extra-léger conçu spécifiquement à leur égard et disponible en jardinerie.

Un peu de taille

Si la plante produit des tiges trop longues, que son port est inégal ou qu’il y a des branches mortes ou sèches, vous pouvez y remédier en faisant un peu de taille. Avec un sécateur, réduisez la longueur des branches offensantes et supprimez aussi toutes feuilles jaunissantes, brunes et partiellement séchées. 

Recommencez à fertiliser

C’est en mars qu’on reprend les fertilisations qu’on avait arrêtées en octobre. Vous pouvez appliquer un engrais soluble lors de l’arrosage ou appliquez un engrais en granules au sol, au choix. Diluez toujours à, au maximum, la moitié de la dose recommandée : la pleine dose est pour les plantes d’extérieur poussant au plein soleil. Vous pouvez utiliser un engrais pour plantes d’intérieur, un engrais tout usage, même un engrais à gazon : cela a peu d’importance. Tous contiennent les mêmes minéraux, après tout!

Un bon éclairage

On sous-estime presque toujours les besoins en lumière des plantes. Pourtant, la lumière est leur seule source d’énergie! Donc, augmenter un peu la dose peut vraiment faire une différence. La plupart des plantes préfèrent un emplacement qui reçoit 2 ou 3 heures de soleil par jour et un bon éclairage le reste de la journée. Un emplacement situé tout près d’une fenêtre orientée à l’est est idéal, ou un peu en recul d’une exposition au sud ou à l’ouest, car il y fait souvent trop chaud l’été. L’exposition au nord est à peine acceptable, même l’été, mais il y a quelques plantes qui tolèrent l’ombre assez profonde qu’on y trouve : pothos, dieffenbachia, philodendron, etc. Quant aux succulentes, très populaires, elles préfèrent le plein soleil et dépérissent si elles ne le reçoivent pas.

Et voilà! Un peu de ménage maintenant et bientôt vos plantes récompenseront vos efforts avec une croissance vigoureuse!

*****

L'ENTRETIEN DE LA SEMAINE

  • Le printemps débute officiellement aujourd’hui. Les journées de 12 heures et plus qui en résultent stimulent la croissance des plantes dans nos maisons.
  • Voici quelques semis à faire cette semaine : delphinium, impatiens de Nouvelle-Guinée, mélisse, monnaie-du-pape, poivron (piment), verveine.
  • Surveillez les infestations d’insectes sur vos plantes d’intérieur : eux aussi se réveillent sur l’influence des journées plus longues du printemps.
  • Pour bien démarrer vos semis, placez leur pot sur un tapis chauffant. La chaleur égale dégagée stimulera une germination rapide et une croissance plus égale.

*****

DES RÉPONSES À VOS QUESTIONS

Ce citronnier manque sérieusement de lumière, mais il n’est pas trop tard pour le sauver.

J’ai acheté un citronnier en août dernier. Au début, il a fleuri abondamment, mais malheureusement il a commencé à perdre ses feuilles. Malgré tout, il y a eu quelques petits citrons qui ont poussé et qui y sont encore. Comment puis-je le sauver?

– Suzanne Proulx

La culture des agrumes à l’intérieur, comme le citronnier (Citrus × limon), n’est pas évidente. Ce sont des plantes de plein soleil qui trouvent l’éclairage dans nos demeures difficiles à supporter, surtout l’hiver, quand les jours sont très courts. Aussi, il faut une humidité atmosphérique d’au moins 50 %, difficile à donner quand le système de chauffage fonctionne. Comme la plante est stressée par ce manque de lumière et d’humidité, elle n’est pas capable d’absorber l’eau adéquatement et l’eau s’accumule facilement dans son terreau, devenant stagnante et tuant les radicelles. Ainsi, les feuilles tombent.

Que faire? Offrez-lui plus de lumière d’abord. (Le voilage devant votre fenêtre nuit à votre citronnier, surtout pendant l’hiver.) Le plein soleil devant une grande fenêtre n’est pas excessif. Utilisez un humidificateur l’hiver pour augmenter l’humidité. En tout temps, attendez que le terreau soit sec au toucher avant d’arroser (enfoncez votre indexe dans le terreau pour savoir). Ne fertilisez pas pour l’instant : on ne fertilise jamais une plante mal en point. Vous pourriez reprendre des fertilisations modestes quand la plante se mettra à pousser vigoureusement. Cette reprise sera aussi l’occasion de tailler toute branche clairement morte, car celles actuellement sans feuilles ne le sont pas nécessairement encore. L’été prochain, acclimatez votre citronnier peu à peu aux conditions d’extérieur et placez-le sur une terrasse ou un balcon au plein soleil. Avec ce régime, il y a d’excellentes chances que votre citronnier récupère complètement.


Plante-crayon

On m’a offert cette plante d’intérieur l’an passé que je trouve assez exceptionnelle, mais que je ne peux pas identifier. Je me demande si vous ne pourriez pas me venir en aide pour lui donner un nom et aussi me faire connaître s’il y a des soins particuliers pour cette plante (taille, ensoleillement, arrosages, etc.). 

– Marcel P., La Pocatière

C’est une plante-crayon (Euphorbia tirucalli), une plante succulente qui devient un arbre dans son aire natale, les régions arides de l’est de l’Afrique et de l’Inde. Elle fait la photosynthèse par ses tiges vertes cylindriques qui rappellent des crayons, ses feuilles étant petites et de courte durée. Elle préfère le plein soleil ou un éclairage intense. Sous un éclairage trop faible, ses tiges deviennent molles et retombantes. Arrosez abondamment, mais laissez bien sécher avant d’arroser de nouveau. Elle tolère l’air sec, mais évitez de l’exposer au froid. Taillez au besoin, surtout à la fin de l’hiver, pour réduire sa hauteur ou stimuler l’enracinement. Portez des gants et des lunettes de protection lors de la taille, car sa sève laiteuse est toxique et irritante.

+

Des questions svp!
Vous pouvez nous joindre par courriel à courrierjardinierparesseux@yahoo.com ou par courrier à :
Le jardinier paresseux
Le Soleil
C.P. 1547, succ. Terminus
Québec (Québec)  G1K 7J6

*****

CALENDRIER HORTICOLE

Vous cherchez des activités horticoles pour meubler vos temps libres? En voici quelques-unes pour les jours qui viennent…

Radio CKIA et Facebook Live
L’émission radiophonique et virtuelle Le Jardinier paresseux avec Larry Hodgson est offerte gratuitement les mercredis à 10h à CKIA-FM88,3 et sur facebook.com/JardinierParesseux.

Formation en ligne
L’agronome urbaine Lili Michaud offre la formation en ligne Le potager : planification, aménagement et entretien. Il s’agit d’une formation de près de trois heures partagée en 10 leçons de 12 à 28 minutes que vous pourrez suivre dans le confort de votre foyer, au moment qui vous convient et à votre rythme. Pour jardiniers débutants ou initiés. Coût : 30 $ + taxes.

 Information : lilimichaud.com

Pour toute activité horticole, écrivez-nous à courrierjardinierparesseux@yahoo.com.