La bette à carde est comestible et ornementale.
La bette à carde est comestible et ornementale.

Les secrets de culture de trois légumes populaires

Si cet été vous faites un premier potager ou si c’est votre trentième, il est toujours bon de connaître les secrets de culture de vos légumes préférés. En voici trois à découvrir ou à redécouvrir.
On peut récolter les carottes à tout stade de développement.

Carotte 

La carotte occupe peu d’espace dans le potager; ainsi, on peut le planter densément et augmenter la récolte.

Semez-la assez tôt, quand la température du sol atteint 10 °C. 

Évitez les endroits où il y avait des carottes l’année précédente, et ce, pour confondre la mouche de la carotte, sa pire ennemie.

Le sol doit être léger et libre de pierres, sinon les racines peuvent fourcher.

› Semez les graines à seulement 5 mm de profondeur, les espaçant de 1 cm. Couvrez à peine de terre et vaporisez d’eau plutôt que d’arroser pour ne pas les déranger.

Les graines germent lentement, en 7 à 21 jours. Le sol doit rester légèrement humide tout ce temps. Ainsi, il peut être utile de couvrir le rang d’une planche, ce qui réduira l’évaporation et gardera le sol plus humide. Levez-la aux 2 ou 3 jours pour voir et dès que vous voyez la germination, retirez-la.

› Le taux de germination est souvent faible, dépassant rarement 40 %.

Pas trop d’engrais! Les engrais riches en azote stimulent la croissance des fanes (feuilles) plutôt que la racine.

Éclaircissez les semis à 8 cm d’espacement (10 cm pour de grosses carottes) quand les semis commencent à se toucher. On peut manger les semis éclaircis (oui, le feuillage est comestible).

On peut récolter à tout stade de croissance, de bébé carotte en début d’été à grosse carotte à l’automne.

*****

La bette à carde est comestible et ornementale.

Bette à carde

Plus populaire auprès des jardiniers qu’en supermarché, la bette à carde produit toute la saison. Elle se mange crue ou cuite. 

› Semez-la assez tôt, quand la température du sol atteint 10 °C. 

› Semez à 1 à 2 cm de profondeur et à 5 cm d’espacement. 

Éclaircissez à 10 à 15 cm quand les plantes ont 4 à 6 feuilles. Les semis éclaircis constitueront votre première récolte.

Appliquez un paillis pour maintenir une humidité constante.

Éclaircissez de nouveau quand les plantes commencent à se toucher, laissant 20 à 25 cm entre les plantes. Récolte numéro 2!

À partir de ce moment, ne récoltez que des feuilles de l’extérieur de la rosette, laissant le centre intact. Ainsi la plante continuera de produire jusqu’aux gels sévères.

Si la croissance semble ralentir, fertilisez avec un engrais riche en azote.

*****

En pot ou en terre, les tomates sont parmi les aliments favoris des Québécois. 

Tomate

Le légume préféré des Québécois, la tomate se cultive aussi facilement en pot qu’en pleine terre.

› Semez les graines à l’intérieur, environ 6 à 7 semaines avant le dernier gel. Comme il est trop tard pour cette année, achetez plutôt des plants en jardinerie au moment du repiquage.

› À l’achat, préférez de jeunes plants vigoureux, sans boutons floraux ou fleurs.

› Choisissez d’après vos goûts : tomate cerise, standard, italienne (pour la sauce), beefsteak (grosse tomate), etc., et de couleur rouge, rose, orange, noire, jaune, verte, «bleue», etc.

Les tomates déterminées sont plus courtes et se contentent d’une petite cage à tomates. Elles mûrissent tôt, mais produisent presque leurs fruits en même temps.

Les tomates indéterminées atteignent 1,5 à 2,5 m de hauteur et nécessitent une grande cage robuste. Elles sont plus lentes à mûrir, mais produisent pendant le reste de la saison.

Recherchez des variétés résistantes au mildiou, comme les tomates de la série Mountain.

La tomate déteste le froid. Attendez que la température nocturne se stabilise vers 15 °C avant de la repiquer. 

Il faut un sol riche et un maximum de soleil.

Respectez une rotation de 4 ans minimum pour prévenir les maladies.

› Plantez en enterrant le plant jusqu’à la base des premières feuilles. Il produira des racines sur la partie enterrée et sera d’autant plus vigoureux. 

Espacez les plants d’au moins 45 cm (60 cm pour les grandes tomates indéterminées).

Placez la cage à la plantation, la fixant bien au sol.

› À mesure que la plante pousse, repousser toute tige égarée dans la cage. Il n’est pas utile de supprimer les soi-disant gourmands : ce sont en fait des tiges qui produiront des tomates si on les laisse pousser.

Paillez bien les plantes et arrosez régulièrement pour prévenir le «cul noir», provoqué par un manque d’eau qui empêche les racines d’absorber le calcium nécessaire au mûrissement du fruit.

Pour le meilleur goût, récoltez à pleine maturité, quand le fruit a atteint sa coloration finale et commence à légèrement ramollir.

En toute fin de saison, quand la température nocturne baisse, récoltez les fruits restants. Ceux ayant commencé à changer de couleur mûriront à l’intérieur à la température de la pièce. Les tomates entièrement vertes ne mûriront pas, mais peuvent servir dans de nombreuses recettes (confitures, ketchups, tartes, etc.).

Bon jardinage!

+

ENTRETIEN DE LA SEMAINE

Semez les graines d’épinard au potager : c’est le plus rustique des légumes et les graines peuvent germer à 2 °C.

Levez les pavés devenus inégaux avec le temps et égalisez le substrat à leur base avant de les replacer.

Profitez d’une belle journée pour laver dans de l’eau savonneuse les pots que vous avez accumulés, et ce, pour éviter de transmettre des maladies ou des insectes.

Par une journée, au-dessus de 12 °C, sortez les plantes d’intérieur poussiéreuses en plein air et donnez-leur un bon lavage avant de les rentrer de nouveau.

+

QUESTIONS

Tomates à repiquer?

J’ai semé des tomates au début d’avril et je les ai repiquées dans des pots de 7,6 cm. Elles ont poussé, mais les tiges me semblent faibles. J’aimerais savoir s’il serait préférable de les transplanter dans de plus grands pots à l’intérieur pour l’instant. Elles sont dans ma fenêtre plein sud.
— Lucie Grenier

R Je ne pense pas que les rempoter dans des pots plus gros vous donnera un résultat intéressant. Habituellement, des pots de 7,6 cm conviennent très bien pour les semis de tomate jusqu’au repiquage dans le jardin. Évidemment, si la froidure de ce printemps se maintient et qu’il faille pour cette raison retarder le repiquage au-delà de la mi-juin, logiquement oui, le rempotage dans un pot plus gros (peut-être de 15 cm) serait utile, car les laisser dans des pots devenus trop petits avec le temps pour leur masse de racines pourrait restreindre leur développement, ce que vous ne voudriez pas.

Semis de tomate

Pour fortifier les tiges faibles, essayez de baisser la température nocturne à 15 ou 16°C. Aussi, le mouvement solidifie les tiges. Au jardin, le vent les fait bouger, mais il est absent dans nos demeures. Pour remplacer son effet, secouez le plateau une ou deux fois par jour ou passez doucement votre main sur les plants, aller-retour, pour les remuer. Ou encore, utilisez un ventilateur oscillant placé assez loin des plants pour les faire bouger un peu sans les assécher. 

*****

Marmottes ravageuses

Q  Y a-t-il une façon d’éloigner les marmottes des plates-bandes? Depuis deux ans, elles bouffent mes jeunes plants de rudbeckias avant que les bourgeons n’éclosent.
— Marie France Tremblay

R Différents effaroucheurs visuels, odorants ou audibles sont souvent proposés pour éloigner les marmottes : répulsifs à base d’œufs pourris ou d’urine de coyote, barre de savon parfumé, hibou ou serpent en plastique, assiettes en aluminium ou guenilles qui bougent au vent, application de farine de sang, radio qui joue à tue-tête, etc. En fait, tout ce qui est nouveau fera peur aux marmottes et les éloignera de vos plantations... pendant environ deux semaines. Quand elles se rendent compte qu’il n’y a pas de danger, par contre, elles reviendront. Donc, le secret avec ces techniques c’est de les renouveler régulièrement. Si vous les changez tous les 10 ou 12 jours, la pauvre marmotte ne saura plus sur quel pied danser et restera loin de vos légumes.

Une marmotte peut causer des dommages considérables à un jardin.

Une autre possibilité est de piéger la marmotte, mais alors, où la libérer? (Personne n’en voudrait, je vous en assure!)

Cependant, le truc le plus efficace pour la plupart des jardiniers est l’arroseur muni d’un détecteur de mouvement, offert en jardinerie ou en ligne. Vous le réglez pour qu’il soit dirigé vers l’accès habituel de l’animal. Quand il passe devant, jour ou nuit, il se fait arroser. S’il y a une chose qu’un animal ne tolère pas, c’est de se faire toucher, même si ce n’est que par des gouttes d’eau, et il abandonnera tout effort pour visiter vos plates-bandes.

+

DES QUESTIONS SVP!

Vous pouvez nous joindre :
Par courriel à courrierjardinierparesseux@yahoo.com
Par courrier à
Le jardinier paresseux
Le Soleil
C.P. 1547, succ. Terminus
Québec (Québec)  G1K 7J6

+

CALENDRIER HORTICOLE

Conversations horticoles 

Durant la période de confinement dû au coronavirus, Larry Hodgson offre gratuitement des «conversations horticoles» en direct les mercredis à 10h sur Facebook.

Formations en ligne

L’agronome Lili Michaud offre des formations en ligne que vous pouvez suivre à votre rythme, dans le confort de votre foyer. Au programme :  Le compostage domestique, Les fines herbes de la terre à la table et Le potager : planification, aménagement et entretien. Coûts : 25 $ et 30 $ + taxes.
Pour information et inscription: lilimichaud.com

Pour toute activité horticole, écrivez-nous à courrierjardinierparesseux@yahoo.com.