L’heure est aux vins automnaux qui réchauffent les corps et les esprits.

Quatre vins à ne pas manquer cet automne

CHRONIQUE / Les courges meublent le comptoir, un plat mijote tranquillement sur la cuisinière et des odeurs réconfortantes envahissent la maison, signe que le froid est confortablement installé dehors. L’heure est aux vins automnaux qui réchauffent les corps et les esprits. Il va sans dire que la palette proposée ci-dessous s’accompagne préférablement d’un bon plat chaud, mais le blanc grec et le rouge français peuvent aussi facilement se déguiser en apéro.
Karditsa 2017, Moi, je m’en fous!, Domaine Messenicolas

Karditsa 2017, Moi, je m’en fous!, Domaine Messenicolas
19 $ • 13 693 791 • 12,5 % • ‹ 1,2 g/l

Normalement, je préfère éviter d’accompagner mes soupes de vin. Du liquide sur du liquide, je trouve que ça en fait beaucoup. Toutefois, un potage à la citrouille, c’est habituellement suffisamment riche et consistant pour supporter un verre de vin. Dans ce cas, je suggère d’opter pour un blanc parfumé et frais.

Difficile de croire que le cépage malagousia a frôlé l’extinction au siècle dernier. Alors qu’il n’en restait que quelques plants en Grèce dans les années 1970, il s’est aujourd’hui hissé au rang des cépages emblématiques du pays. Cette variété donne des blancs flatteurs, moyennement acides, ronds et expressifs. Sous son étiquette libertine, la bouteille propose un vin espiègle, un vin de copains. C’est l’amie qu’on apporte à une soirée en sachant qu’elle s’intégrera en deux temps trois mouvements à toute la bande. La première impression est réussie, alors que le nez porte des arômes bien définis de poivre blanc et de miel. Sa fougue se manifeste tant dans sa persistance aromatique que dans sa rondeur, tout en évitant de tomber dans l’excès en étant bien sec et en poussant cette délicate touche saline en fin de bouche qui en fait redemander encore et encore.

Chianti classico riserva 2015, Villa Antinori

Chianti classico riserva 2015, Villa Antinori
29,95 $ • 12 629 666 • 13,5 % • 2,1 g/l

Le soleil de la Toscane rayonne haut et fort dans cet assemblage de 90 % de sangiovese et de 10 % de cabernet sauvignon. Si l’automne pouvait être emprisonné dans une bouteille, ça aurait assurément l’air de ça. Comparez ça à l’odeur d’une promenade dans un bois recouvert d’un tapis de feuilles humides entamant lentement leur retour à la terre. Un rouge dense et vigoureux, au fruit abondant, qui laisse planer des notes de prunes et de laurier. C’est grand. Pour tout vous dire, il incarne le parfait équilibre entre puissance et élégance. Ce chianti classico riserva réclame des plats costauds et mijotés. Plus il fait froid dehors, meilleur il sera! Une bouteille qui m’a étonnée au plus haut point pour son prix plus qu’honnête. Courez vous le procurer pendant qu’il en reste!

Bolgheri 2016, Il Bruciato, Guado Al Tasso

Bolgheri 2016, Il Bruciato, Guado Al Tasso

24,95 $ • 11 347 018 • 14 % • 1,6 g/l

Les rouges produits sous la DOC bolgheri résultent généralement d’un mélange de cabernet (sauvignon et franc) et merlot, souvent complété par de la syrah, du petit verdot et, dans de plus rares cas, de sangiovese. Bref, un vin toscan aux racines bordelaises. La Tenuta Guado Al Tasso dans Bolgheri, également une propriété du Marchese Piero Antinori, élabore son Bolgheri avec les cabernet sauvignon, merlot et syrah. Le trio s’exprime puissamment et exhibe un fruité joufflu, tout en dégageant des tanins structurants et une abondante richesse. Savoureux à souhait, surtout lorsqu’on est emmitouflé sous 15 épaisseurs de vêtements!

St-guilhem-le-désert 2016, Grenache Rouge, CastelBarry

St-guilhem-le-désert 2016, Grenache Rouge, CastelBarry
12 $ • 13 576 287 • 13 % • 5,5 g/l

Un vin abordable à ce point qui ne se cache pas derrière un excès de bois ou qui ne laisse pas une sensation insipide, ça ne court pas les tablettes. Voilà un rouge net et respectable aux délicates notes de fleurs et de confiture de mûres. Un vin juteux qui a de la nuance, de la souplesse et du fruit à profusion. L’équilibre est au niveau et une légère pointe tannique se pointe le bout du nez en fin de bouche. Régal assuré avec des pâtes à la tomate peu épicées ou une pizza aux aubergines. Le genre de bouteille qui sauve des vies un soir de semaine.