Que vous soyez prosecco, cava, crémant, champagne ou franciacorta, vous trouverez une bulle sur laquelle danser et vous éclater.

La crème des mousseux pour les fêtes

CHRONIQUE / À l’approche des fêtes, les occasions spéciales se multiplient au même rythme que le doux pop des bouteilles de mousseux. En effet, rien de mieux que quelques coupes scintillant sous la valse exaltée des bulles pour donner le tempo à la fête!

En hommage à l’année 2017 qui s’est déroulée sous le signe de la diversité, voici des suggestions de mousseux d’origines variées qui se sont bien démarqués par leur rapport qualité-prix-plaisir. Que vous soyez prosecco, cava, crémant, champagne ou franciacorta, vous trouverez une bulle sur laquelle danser et vous éclater. Vous constaterez que les crémants se sont particulièrement bien illustrés — leur proposition singulière amenant hors des sentiers battus et provoquant de belles effervescences.

P. S. : Comme cette chronique paraît dans plusieurs quotidiens du Québec et que certains produits sont offerts en quantité très limitée, prenez soin de vérifier leur disponibilité avant de vous rendre en succursale.

LES BONNES AFFAIRES

Prosecco valdobbiadene superiore, Brut,
Nino Franco
(SAQ : 349 662 — 21,30 $)

Ce mousseux sec exprime des notes végétales et de bonbon suret. C’est festif, rond et ultra-rafraîchissant. C’est carrément le bonheur! Tellement que j’opterais pour le magnum, si j’étais vous.

Cava 2013, Brut nature Reserva
de la Familia,
Juvé y Camps (SAQ : 10 654 948 — 21,70 $)

Décidément, la cave espagnole Juvé y Camps sait y faire en matière de bulles. Les xarel-lo, macabeo et parellada offrent un bouquet subtil, à la fois minéral et brioché. Vin on ne peut plus sec, de bonne persistance et tout indiqué pour donner la réplique au saumon fumé.

LES INCONTOURNABLES

Crémant de Limoux 2014, Clos des demoiselles, Laurens
(SAQ : 10 498 973 — 22,55 $)

L’an dernier, dans cette même chronique, je disais de ce vin qu’il était mon coup de cœur du moment. Un an plus tard, je réitère. Le chardonnay, le chenin et le pinot noir forment un trio redoutable qui sent bon les épices à cuisson et les champignons. C’est gourmand avec une pointe d’amertume en finale. Le bonheur à l’état liquide!

Crémant de Bordeaux rosé, Brut Cuvée
de l’abbaye, Jaillance (SAQ : 12 320 888 — 22,85 $)

Ce rosé 100 % merlot lancera joyeusement les festivités. Le nez diffuse des notes de champignons et de fraises. Agréable et facile à boire. À l’heure de l’apéro, c’est tout ce dont on a besoin!

Anderson valley, Brut, Roederer Estate (SAQ : 294 181 — 32,85 $)

Voici une bulle californienne à base de chardonnay et de pinot noir démontrant beaucoup de personnalité. Notes de noix et de pain grillé, intensité remarquable et longueur qui ne vous laissera pas sur votre faim!

LES COUPS DE CŒUR

Crémant de Bourgogne, Brut Prestige, Moingeon (SAQ : 871 277 — 19,25 $)

Les crémants, peu importe leur provenance, sont élaborés selon la méthode traditionnelle — à la champenoise. Ici, la connivence entre le chardonnay et le pinot noir se traduit en une grande richesse en bouche et en des nuances de poivre blanc et d’abricot séché au nez. Un mousseux de repas, définitivement. Appelle une planche d’huîtres Rockefeller.

Crémant d’Alsace,
Brut réserve, Pierre Sparr et Fils (SAQ : 12 724 065 — 19,65 $)

Un coup de cœur qui donne soif année après année, surtout à ce prix. La poire et les fleurs blanches culminent sur une bulle fine et savoureuse. Plus que bienvenu avec des canapés ou à l’apéro. Un régal!

Crémant du Jura 2012, Brut,
Marcel Cabelier
(SAQ : 13 295 047 — 21,80 $)

Cette catégorie aurait dû s’appeler Crémants. Ce chardo joue dans un registre pas très orthodoxe combinant le miel et le gâteau aux fruits sur fond de trame minérale. D’une unicité, d’une énergie et d’une longueur qui laissent baba. Bio par-dessus le marché. Son seul défaut? Il n’en reste que très peu dans le réseau. Original!

POUR SE FAIRE PLAISIR

Franciacorta, Cuvée Prestige, Ca’del Bosco (SAQ : 11 008 024 — 43 $)  

Celui-là est élaboré selon la même technique que le champagne, crémant et cava, mais en Italie. Une méthode traditionnelle brillamment exécutée avec une chouette texture, du fruit (poire et papaye) et une belle intensité.

Champagne, Brut Mosaïque, Jacquart
(SAQ : 12 034 216 — 47,25 $)

Mosaïque de crus, de cépages et de millésimes, telle est la devise de ce champagne. Belle richesse aromatique et longueur considérable. Étonnamment raffiné pour son prix. J’aime beaucoup!

Champagne, Brut nature pinot noir Zéro dosage, Drappier
(SAQ : 11 127 234 — 49,75 $)

Le pinot noir tient ici un monologue intense empreint de caractère. Non dosé, donc très sec, il n’en demeure pas moins crémeux et drôlement séduisant. Laisse dans son sillage des notes de framboise et de brioche. Mérite une ovation.

Que la fête commence!

Vous avez des questions ou des commentaires? Écrivez-moi à caroline.chagnon@gcmedias.ca