Boire écoresponsable

CHRONIQUE/ Avec le printemps, vient le temps de labourer la terre de nos jardins et de semer nos fruits, nos légumes et nos fines herbes. À l’ère où de nombreux produits locaux sont issus de l’agriculture biologique, il en va de soi aussi pour le vin.

De plus en plus visibles à la SAQ, de petites étiquettes vertes ont été créées pour identifier les vins bio, répondant ainsi à une grande demande.

Voici cinq vins écoresponsables à boire en toute quiétude.

Bourgogne Aligoté 2015, Domaine Goisot (code SAQ 10520835; 24,10$)

Dès qu’un Bourgogne Aligoté se retrouve dans une série de dégustations à laquelle je participe, il y a de fortes chances qu’il se retrouve ensuite dans une chronique. C’est un fait! J’aime beaucoup cette appellation bourguignonne issue du cépage aligoté, Une appellation qui demeure abordable pour cette prestigieuse région. Le Bourgogne Aligoté du Domaine Goisot affiche une robe jaune éclatant. Aromatique, le nez évoque des notes minérales et fumées. L’attaque en bouche est très agréable et on y goûte le fruit à chair blanche. Élégant, croquant et en finesse, ce vin offre beaucoup de bonheur. Idéal à l’apéro ou avec un ceviche de pétoncles à la pomme.

North Coast 2016, Viognier, Bonterra Vineyards (code SAQ: 898767; 20,35$)

Au fil des animations que je donne, je m’aperçois que peu de gens sont familiers avec le viognier, cépage important dans la Vallée du Rhône. Reconnu pour son exotisme et sa richesse, il propose généralement des arômes de pêche, d’amande, de violette et de miel. Ce vin de la maison Bonterra, pionnière de l’agriculture biologique en Californie, est une belle façon de découvrir le Viognier. Charmeur, ample, vif et structuré, accompagnez-le d’une fricassée de poulet aux pêches.

Bordeaux Côtes de Francs 2014, Château Pelan Bellevue, Régis et Sébastien Moro (code SAQ : 10771407; 16,60$)

Voici un Bordeaux d’entrée de gamme bien réussi dans l’ensemble. Dans un assemblage alliant merlot, cabernet sauvignon et cabernet franc, ce vin nécessite d’être consommé au repas, avec une pièce de viande rouge grillée, par exemple. Le nez dévoile des arômes de cerise noire et de mûre. En bouche, les tannins sont très serrés et la finale est persistante.

Pays d’Oc 2016, Naturae Syrah, Gérard Bertrand (code SAQ 12184821; 18,60$)

La gamme de vins nature sans sulfites ajoutés de Gérard Bertrand a été l’une des premières à faire son apparition sur les tablettes de la SAQ. La Syrah nous offre ici un vin éclatant, gourmand, et tout en fraîcheur. Les tannins sont soyeux et le fruit agréable. Un autre beau rapport qualité-prix de la grande région du Languedoc-Roussillon. En recommandation sur SAQ.com: des boulettes d’agneau aux herbes, sauce au yogourt. De quoi nous faire saliver!

Chinon 2016, La Cuisine de ma Mère, Nicolas Grosbois (code SAQ 12782441; 21,65$)

Le cabernet franc n’est habituellement pas le préféré des nouveaux consommateurs de vin. Il faut apprendre à l’apprivoiser, mais lorsque c’est fait, il nous donne beaucoup de plaisir. Au nez, les notes végétales bien connues de ce cépage sont présentes. La cerise et le cuir complètent le profil aromatique. Un vin frais, juteux, dont les tannins chatouillent l’ensemble du palais. Excellent avec des charcuteries.

Santé!