Un petit tour à Québec

CHRONIQUE / La fin de semaine dernière, se tenait le 10e Festibière de Québec, un festival que je fréquente assidûment depuis ses débuts. En dix ans, non seulement le marché de la bière a considérablement changé au Québec, mais le nombre d’initiatives, comme les festivals, foires, salons et autres projets entrant en concurrence avec le Festibière, a plus que doublé.

Sur les routes du Québec (et d’ailleurs) durant tout l’été, j’en profite pour vous parler de l’actualité bière, de rencontres d’artisans ou de découvertes brassicoles. Le fil conducteur de cette chronique ? De la spontanéité et de la bière.

Le secret du Festibière de Québec : organiser un événement qui présente plusieurs brasseries de la province, tout en offrant une expérience originale aux festivaliers. Il ne s’agit pas juste de déambuler verre à la main, mais de profiter de plusieurs activités qui créent une expérience complète, dont la tente disco silencieuse, le duo au piano qui joue des pièces sur demande, les nombreux DJ qui font danser les festivaliers, le Challenge brassicole, les conférences et j’en passe.

Félicitations à toute l’équipe derrière l’événement. Vous avez créé un festival incontournable qui propose à de très nombreux festivaliers de découvrir les bières de microbrasseries tout en s’amusant. Une autre façon de faire évoluer la culture bière au Québec.

Bien entendu, j’ai trimballé ma choppe et ma bonne humeur à travers les kiosques des brasseries présentes et l’imagination des brasseurs m’a encore frappé. Je vous invite à découvrir quelques bières coups de cœur.

Diamant Brut – Brasserie Boréale

Brut IPA brassée depuis peu par l’équipe des Brasseurs du Nord. La version goûtée en fût était d’un équilibre incroyable et particulièrement fraîche. Il ne suffit pas d’inscrire un style sur la canette pour créer un produit qui attirera les amateurs, il faut surtout que celui-ci soit en lien avec la culture bière. Mission accomplie du côté de Boréale.

Brut – Brasserie Charlevoix

On peut compter sur les doigts d’une main les brasseries qui proposent une vraie Brut, une bière fermentée et embouteillée à la méthode champenoise. Les brasseries qui contrôlent tout le processus dans ses propres locaux sont encore plus rares. C’est le cas de la Brasserie Charlevoix et c’est une réussite. À la base, cette bière de type triple belge profite d’une fermentation en bouteille, d’un dégorgement et d’un second embouteillage et sertissage avec une liqueur d’embouteillage. La bière est claire, riche et son amertume se marie très bien au caractère levuré du produit. Une bière unique à découvrir. La brasserie nous a promis d’en faire d’autres...

IPA Nouvelle-Angleterre – La Barberie

Disponible au salon de dégustation de la brasserie, cette NEIPA présente un nez incroyable de fruits, avec une petite pointe intéressante de goyave et d’abricot. En bouche, c’est doux, c’est rond et très bon. À l’ère des NEIPA, en voilà une qui mérite d’être connue.

Frau Riesling – Matera

J’aime beaucoup les gars derrière Matera. Ils manient le foudre (un tonneau de très grande capacité) et les fûts avec dextérité, et font vivre un métier longtemps attaché aux brasseries : tonnelier. Cette Frau Riesling est issue d’un foudre rapporté d’Allemagne qui a profité d’un affinage contrôlé. La bière idéale pour mieux comprendre l’influence du bois.

Henri - Emporium

Disponible au salon de dégustation, la Henri est une Blonde Ale. Comprendre une bière blonde, fermentée avec une levure de type « ale », ne présentant pas forcément une grande amertume, douce, pas forcément très alcoolisée. Bref, la bière qui ne se fera jamais remarquer sur les réseaux sociaux. Et pourtant, c’est souvent la plus difficile à brasser, car ses ingrédients ne peuvent camoufler les petits défauts de brassage ou de fermentation. La Henri est une grande bière. Elle a réussi à entrer dans ce répertoire de coups de cœur parmi des dizaines de bières bues. Allez comprendre pourquoi en visitant Emporium à Québec.

Paquette à la plage – Dieu du Ciel

L’équipe de Dieu du Ciel aime, de temps en temps, présenter des produits exclusifs, tout droit sortis de l’inspiration des brasseurs. Paquette, c’est un jeune brasseur plein de talent à l’usine de Saint-Jérome. Il vous propose un assemblage de Moralité, Mozaika et Été Indien, refermenté avec des levures Brettanomyces et avec ajout de mangues. Le résultat est incroyable. Les fruits s’expriment très bien. L’amertume équilibre le tout et la levure offre une très légère acidité rafraîchissant chaque gorgée. Un vrai coup de cœur !