La Godspeed Brewery à Toronto

Le tour du lac Ontario, de Kingston à Toronto

CHRONIQUE / À la recherche d’un voyage bière et gastronomie sur un itinéraire agréable en 3 ou 4 jours? Faites le tour du lac Ontario, c’est un dépaysement garanti. Le lac Ontario, qui s’étend de Kingston à Hamilton en Ontario, est classé parmi les 20 plus grands lacs au monde et propose plusieurs atouts si vous décidez d’en faire le tour.

Sur les routes du Québec (et d’ailleurs !) durant tout l’été, j’en profite pour vous parler de l’actualité bière, de rencontres d’artisans ou de découvertes brassicoles. Le fil conducteur de cette chronique ? De la spontanéité et de la bière.

Kingston

L’itinéraire proposé part de Kingston pour se rendre à Toronto et descend jusqu’à Niagara Falls en direction de Buffalo et Syracuse, dans l’état de New York. Prévoyez environ neuf heures de route pour boucler le lac à partir de Kingston, rajoutez la distance de votre ville de départ et vous voilà prêt !

Kingston est une agréable petite ville qui présente un centre-ville au bord de l’eau et quelques atouts brassicoles intéressants, mais pas de quoi y faire un détour. Prétexte parfait pour la visiter dans ce périple. L’attrait touristique important est, sans aucun doute, le Fort Henry, une activité agréable pour toute la famille, sans oublier le centre-ville au bord de l’eau.

Côté bières, plusieurs brasseries sont en activité dans et autour de la ville. Stone City Ales propose un menu léger dans son salon de dégustation. De quoi se restaurer avant de reprendre la route. Si vous décidez d’y séjourner une nuit, pensez à vous arrêter à The Kingston Brewery Company et profitez de son menu bière et de sa liste de brasseries invitées.

En quittant Kingston, deux options s’offrent à vous : parcourir l’autoroute 401 ou découvrir le comté du Prince-Édouard et ses nombreux vignobles et brasseries. Closon Chase Winery est fort probablement mon vignoble préféré. Mention spéciale pour son Chardonnay. Côté bière, un petit arrêt chez Barley Days Brewery pour y acheter quelques canettes.

Si la Beach ‘N’ Wheat Reloaded est disponible, prenez en quelques-unes. Une bière de blé au gingembre et framboise très rafraîchissante. De nombreux autres brasseries et vignobles se situent dans la presqu’île du comté, alors profitez-en pour en découvrir quelques-unes.

La Barley Days Brewery à JKingston

Toronto

L’arrivée à Toronto se fera sous le signe de la patience et du trafic. Il est conseillé d’y passer au moins une nuit et, de préférence, d’éviter de dormir dans le centre-ville principalement financier, donc pas très animé le soir. Un petit quartier sympa ? The Annex, principalement fréquenté par des étudiants et des jeunes familles, à proximité du métro. Toronto offre un très agréable terrain de jeu aux amateurs de bières. Une fois la voiture garée, vous voilà fin prêt à parcourir la ville.

Commencez par aller prendre une bière et un bretzel chez WVRST, un bar à bières artisanales qui se définit comme un biergarten contemporain. Ambiance garantie avec ses grandes tables communautaires ou tout le monde peut s’asseoir et rencontrer d’autres amateurs de bières. On y boit des grands classiques allemands et une sélection judicieuse de bières locales.

Godspeed Brewery, projet novateur de l’ami Bim, ancien brasseur chez Dieu du Ciel, est un rendez-vous incontournable pour tout amateur de bière à Toronto. Les lagers sont fines et bien exécutées, les IPA ne tombent pas dans la caricature et pour couronner le tout, la cuisine, d’inspiration nippone, offre un coup d’œil intéressant et des plats qui mettent en valeur les accords bières et mets.

Pour finir la soirée, direction le Birreria Volo qui propose une sélection de bières intéressante en fût, mais également en bouteille. L’équipe derrière le Volo a de bons contacts avec plusieurs brasseries de renommée internationale, leur permettant de vous proposer une sélection de bières rares au verre. Le prétexte parfait pour, enfin, découvrir les bières dont tout le monde parle…

Un petit creux ? Direction le St-Lawrence Market et ses nombreux artisans qui proposent poissons, viandes, mets ethniques et bien plus. Il est possible de commander des plats légers à consommer sur place. Mention spéciale au Market 707, aux abords du Kensington Market, un quartier principalement piétonnier, agréable à fréquenter pour ses boutiques vintages et ses petits cafés. Vous y trouverez une sélection de « food trucks » artisanaux et dépaysants.

La semaine prochaine, on découvre la route Toronto – Kingston, en passant par les États-Unis.