Impossible de tout boire

CHRONIQUE/Dans le cadre de nos différents projets, mon équipe (Bières et Plaisirs) et moi-même avons répertorié plus de 520 nouvelles bières disponibles chez votre détaillant préféré rien que pour l'année 2016. Sans compter les nouvelles bières que plusieurs brasseries artisanales ont vendues uniquement dans leurs installations.
Une croissance exponentielle
Il y a cinq ans, le marché de la bière au Québec était bien différent. Cinq ans, c'est très long dans le monde de la bière. Le phénomène est mondial, la bière est la boisson alcoolisée la plus consommée dans le monde et le caractère artisanal de celle-ci est de plus en plus en vogue. Au Québec, en 2002, 34 brasseries se partageaient le marché de la bière. Trois grandes brasseries et 31 brouepubs et microbrasseries. En 2011, c'est 87 brasseries. En 2012, on dépassait pour la première fois la centaine de brasseries avec 102 établissements ouverts. Aujourd'hui, c'est 176 brasseries qui se partagent le marché de la bière au Québec. Dans les cinq dernières années, il y a eu autant de nouvelles brasseries que les dix années précédentes. Et le phénomène continue.
Régionalisation, exclusivité et disponibilité
Si 176 brasseries proposent chacune une moyenne de 10 bières et offrent 1 nouveauté par saison, nous avons accès à 1760 bières déjà sur le marché et un potentiel de 704 nouvelles bières à découvrir, sans compter les bières importées, la catégorie qui évolue également très rapidement ces dernières années. Vous l'aurez compris, la tâche est ardue et de plus en plus impossible. J'aime souvent comparer le marché de la bière au Québec à celui du fromage artisanal, les très nombreuses fromageries du Québec ne distribuent pas toutes dans le même réseau de distribution, pour la bière, c'est la même chose.
C'est un fait, en 2017, il est impossible de goûter à l'ensemble de l'offre que proposent les microbrasseries du Québec. Même si vous consacrez votre emploi du temps au marché de la bière, comme l'auteur de ces lignes, vous n'y arriverez pas. Un tournant dans le monde de la bière artisanale au Québec.
La taille de la brasserie, la capacité de distribution et le volume de production dicteront le type de réseau de distribution que la brasserie adoptera. Beaucoup de ces bières seront distribuées en petite quantité, dans des régions sélectionnées, auprès de détaillants spécialisés, par exemple. Les réseaux sociaux s'occupent de créer le « buzz » autour de certains produits. Alors que d'autres seront distribuées sur l'ensemble du Québec et disponible en tout temps.
Plus de la moitié des consommateurs ne savent pas quelles bières acheter en arrivant chez leur détaillant. Et la grande majorité d'entre vous aime consommer une bière en fonction de son style. Devant l'offre de plus en plus grandissante de bières, le consommateur doit faire des choix.
Le véritable enjeu des prochaines années se dessine maintenant. C'est à la brasserie de s'assurer que son produit sera dans le panier du consommateur et non plus au détaillant d'espérer avoir une sélection de bières qui plaira au consommateur. La roue tourne, il n'appelle plus pour avoir la chance de vendre de la bière d'une microbrasserie, mais attends que celle-ci le contacte. Il vend une catégorie, des styles et non plus des marques.
SUGGESTIONS DE LA SEMAINE
Windigo
La Pécheresse
La Tuque
Présentation
Située à La Tuque, la Pécheresse est une petite brasserie industrielle avec salon de dégustation qui brasse 250 litres à la fois. Cette Windigo est une Irish Ale titrant 5,3 % d'alcool.
Description
Belle mousse en dentelle sur une bière à la robe pourpre. Au nez, elle présente des notes de sucre caramélisé et de céréales. En bouche, la bière est faible en amertume. S'inspirant des ales anglaises, ses houblons sont discrets en aromatiques, mais bien présents en finale. On l'apprécie pour ses notes de céréales caramélisées.
Accord gastronomique
Un Mac'n'cheese pas trop relevé et bien fromagé. Pour le plaisir des papilles.
Appréciation
Voilà une Irish ale qui remplit bien son contrat. Vous aimez les « rousses », une combinaison de saveurs pas trop prononcées, d'une texture soyeuse et d'un taux d'alcool faible. Vous allez adorer cette Windigo.
Solstice d'été
Dieu du Ciel !
Montréal/Saint-Jérôme
Présentation
La fameuse bière sûre aux framboises de Dieu du Ciel ! vous revient très prochainement chez vos détaillants préférés. Cette année, la brasserie vous en propose plus de 40 000 litres, on ne devrait pas en manquer. Elle titre 5,9 % alc/vol.
Description
Une magnifique robe rouge se profile dans le verre et s'en échappe des saveurs marquées de framboises. Vous l'aurez compris, au nez, c'est la framboise, le champ, le soleil, le bonheur. En bouche, la framboise fraiche s'exprime en premier, suivie d'une belle impression de yogourt, typique des bactéries lactiques utilisées pour acidifier la bière. On en redemande.
Accord gastronomique
Tous les fromages à pâte fraiche, sans croute. J'irais même avec des crottes de fromages du jour.
N'oubliez pas un peu de soleil.
Appréciation
D'abord distribuée en petites quantités, quelques amateurs avertis suivaient les camions de livraison. Aujourd'hui distribuée en grande quantité, elle n'a pas changé. Toujours aussi fraiche et agréable. On en redemande.