Les applications comme Untappd ou Ratebeer vous permettront de trouver le meilleur bar à bière ou brasserie de la ville que vous visitez.

Bien voyager pour la bière

Étant un grand voyageur pour la bière, on me demande souvent mes trucs pour bien voyager et planifier mes voyages. La culture bière dans le monde étant très dynamique ces temps-ci, ce ne sont pas les destinations qui manquent.

Le moyen de transport le plus efficace et rapide pour se rendre en Europe reste l’avion. Plusieurs compagnies aériennes proposent des vols directs du Québec vers les capitales brassicoles les plus intéressantes (Londres, Bruxelles, Munich / Frankfurt, etc.). Lorsqu’il s’agit de choisir un billet d’avion, je privilégie toujours les compagnies européennes plutôt que nord-américaines. Le « Droit des passagers aériens » sur les vols opérés par des compagnies européennes depuis le continent nord-américain est beaucoup plus avantageux en cas de retard ou annulation que la réglementation actuelle au Canada, et le service à la clientèle est globalement meilleur que les compagnies canadiennes. Le choix des aéroports est également déterminant et il peut vous faire économiser quelques centaines de dollars sur un billet. J’utilise très souvent les sites «Kayak» ou «Google Flight» pour comparer le prix des billets par destination, pour une période donnée.

Sur place, il vous sera très utile de louer une voiture, car de très nombreuses brasseries se situent à l’extérieur des grands centres urbains. Plusieurs sites Internet proposent la location de voiture à bas prix. Vérifiez bien les conditions de location si vous louez sur des sites qui regroupent plusieurs compagnies de location. Il se peut que votre réservation soit refusée au comptoir, pour des raisons parfois absurdes. Si vous avez une carte de crédit canadienne, il est fort probable que vous ayez des assurances locations de voiture – appelez votre banque, elle vous le confirmera. Elles sont très utiles, mais encore une fois, soyez informés des conditions et limitations en fonction de votre carte. Bien entendu, si vous conduisez en Europe, vous ne buvez pas et si vous décidez de rester dans une capitale ou dans une grande ville, vous n’avez pas besoin de voiture.

Se loger en Europe est assez simple et plusieurs offres de logement sont disponibles. Les hôtels – avec leurs minuscules chambres – vous attendent partout sur le continent européen. Je vous invite à considérer les chaînes Ibis ou Novotel, qui offrent un très bon rapport qualité-prix et les emplacements sont assez proches des centres d’intérêt. Si vous êtes en campagne, évitez les hôtels de bord d’autoroutes et privilégiez les hôtels indépendants dans les petites villes et villages. Vous profiterez de l’ambiance locale et, une fois la voiture stationnée, d’un petit bistro sur la place du village. En Bavière, je vous conseille les hôtels indépendants souvent proches d’une brasserie locale. Dépaysement garanti. Si vous restez plusieurs jours dans la même ville, l’option de louer un appartement s’offre aussi à vous. Ces quelques années, les autorités ont pris des mesures et ententes avec divers sites de location afin de régulariser l’activité. Une option intéressante qui vous permet de vivre comme des locaux et de découvrir un quartier.

Du côté des États-Unis
Pas de problème pour se rendre partout aux États-Unis, le réseau aérien est très bien fourni et vous pouvez même y descendre en voiture. C’est très utile pour rapporter quelques bières dans le coffre! Même conseil du côté du logement et des options qui s’offrent à vous. Je vous invite cependant à considérer le site Hotwire pour le choix d’hôtels – il propose un prix pour une classe d’hôtel dans un secteur choisi. On est souvent très content du prix payé, par contre, pas de remboursement, la vente est finale.

Les déplacements entre brasseries peuvent parfois se faire en voiture, surtout si vous décidez de visiter des lieux renommés qui ne sont pas tous en plein centre-ville. L’utilisation d’une voiture personnelle – et non louée – facilite le changement de conducteur désigné. Une option fort utile. Si vous devez en louer une, j’adore le faire sur Hotwire également pour profiter de différents prix, peu importe le centre de location. La location de voiture d’un aéroport vous permettra, fort probablement, de choisir directement votre voiture parmi un choix donné. Quand vous êtes quatre amis qui voyagent, le choix final est souvent accompagné d’amusantes conversations.

Quoi visiter ?
Lorsque je visite une ville ou une région, mon point de départ est toujours le même : le meilleur bar à bière ou brasserie de la ville. Vous trouverez l’information sur différents sites communautaires comme Untappd ou Ratebeer. Une fois sur place, et après avoir discuté avec le personnel, je demande quels sont les endroits à découvrir et j’en choisis un. Je répète l’opération à chaque visite d’établissement. Vous découvrirez très rapidement le top 5 des amateurs de bières et professionnels locaux tout en parcourant les établissements à fréquenter. La liste est parfois bien différente des sites de voyage ou de dégustation de bières.

Quoi rapporter ?
De retour au Canada, n’oubliez pas de respecter les limites d’importation d’alcool à la frontière. En avion, c’est très souvent le poids maximum autorisé du bagage qui freinera vos ardeurs, mais en voiture, il est très facile de dépasser la limite autorisée.

Pour les voyages de plus de 48 heures (la journée de départ n’est jamais comptée. On compte la journée de retour), la limite permise, détaxée, est de 8,5 litres de bière, 1,5 litre de vin ou 1,14 litre de spiritueux.

Bon voyage!