À compter de cette année, Avant-Garde brassera ses bières dans ses propres installations de l’Est de Montréal.

2019 sera la suite de 2018

CHRONIQUE / En ce début d’année, comme tout bon chroniqueur, je me dois de vous proposer mes prédictions pour 2019. L’exercice me plaît, mais j’aime faire différent. Tout d’abord, j’ai déjà gagné celle de mon titre accrocheur, 2019 suit bien l’année 2018.

À défaut de vous offrir les cinq bières à boire cette année, les cinq brasseries à visiter ou les cinq tendances à suivre, je vous ai plutôt préparé cinq dossiers à surveiller. J’aime parler du marché en appuyant mes propos sur des enjeux qui peuvent se mesurer — ou pas — tout au long de l’année. Le marché de la bière est en pleine effervescence — désolé, ma résolution de ne plus utiliser ce jeu de mot plus qu’épuisé sera pour 2020 —, de nouveaux styles sont créés presque tous les mois, judicieux mélange d’histoire, d’innovation et parfois d’audace. Je vous invite donc à regarder dans ma boule de cristal.

LA SAQ

Surveillez bien notre bonne vieille société monopolistique qui se réveille de sa torpeur côté bière après quelques timides mises en marché en 2018. De plus en plus d’agences d’importation s’intéressent à la bière et ont l’oreille de la SAQ. L’opération conjointe de l’Agence Vitriol et Pivot qui ont importé De Ranke et Boon en octobre est un bel exemple. Elle a regroupé des centaines de nouvelles transactions sur le site de la SAQ et plus de la moitié de celles-ci étaient de nouvelles commandes par de nouveaux clients. Cela fait des années que je constate que les « acheteurs de bières de spécialités » ont autant de budget que ceux du vin, mais qu’ils ne sont pas alertes aux mêmes canaux de communication. La SAQ commence à le comprendre et — avec ses moyens quasi illimités — à s’intéresser à la bière importée.

Le Groupe Glutenberg

Vous connaissez fort probablement la bière Glutenberg, une gamme de bière sans gluten disponible au Québec depuis plusieurs années. Mais derrière la marque Glutenberg se cache un groupe brassicole appuyé par la Caisse de Dépôt depuis décembre 2017.

Le Groupe Glutenberg, c’est la bière du même nom, la bière Oshlag, les spiritueux Oshlag, le distributeur Transbroue, la marque Vox Populi et les très nombreux contrats de brassage signés avec des propriétaires de marque qui utilisent les systèmes de brassage et de distribution, une pratique peu connue au Québec, mais de plus en plus populaire. Glutenberg, c’est une machine bien huilée prête à développer de nouveaux marchés en proposant un très large catalogue de produits tendance sur la même facture et, surtout, en mesure de négocier des ententes avec des clients. Le marché change, Glutenberg veut être prêt.

AMBQ (Association des microbrasseries du Québec)

L’Association des microbrasseries du Québec regroupe les microbrasseries membres au Québec et maintient des liens avec différents paliers du gouvernement et partenaires. En ce début d’année 2019, une nouvelle étude économique et fiscale portant sur l’industrie microbrassicole au Québec, commandée par le ministère des Finances et réalisée par la firme DDM a été rendue publique. L’étude s’appuie sur des données économiques de 2016-2017 et répond à plusieurs questions demeurées sans réponse jusqu’à la parution de celle-ci. L’AMBQ considère que cette étude sera un excellent outil de négociation devant ses préoccupations. À suivre.

Avant-Garde

Connaissez-vous Avant-Garde, une marque de bières créée par des jeunes passionnés qui deviendra cette année une microbrasserie indépendante en déménageant dans de nouvelles installations ? Avant-Garde, c’est avant tout des bières de passionnés pour passionnés. Ils brassent d’ailleurs l’une des meilleures Brown Ale sur le marché, la Mr Brown. Avant-Garde fait brasser et distribuer ses bières par le groupe Glutenberg. À compter de mars 2019, ils seront en mesure de brasser leurs produits dans leurs installations et s’assurer de gérer leur capacité de production. Un grand pas en avant pour ces passionnés qui nous réservent de belles surprises pour 2019.

De la bière à table

Est-ce que 2019 sera l’année des changements sur la table des restaurants gastronomiques ? Je l’espère. Offrir une carte de bières bien pensée, c’est inviter une clientèle différente, mais tout aussi intéressée à partager un moment gastronomique. Il est grand temps que les restaurateurs le comprennent. Que dire de plus…