La Voix de l’Est
Aux yeux de Philippe Beauregard, copropriétaire du Potager Mont-Rouge avec sa sœur Marjolaine, les souvenirs liés au passage de la clientèle Terego l’enrichissent, dit-il. «C’est comme voyager, sans quitter notre chez-soi.»
Aux yeux de Philippe Beauregard, copropriétaire du Potager Mont-Rouge avec sa sœur Marjolaine, les souvenirs liés au passage de la clientèle Terego l’enrichissent, dit-il. «C’est comme voyager, sans quitter notre chez-soi.»

Découvrir Rougemont à bord de son VR

Jocya Vautour-Ouellet
Jocya Vautour-Ouellet
La Voix de l'Est
« Il y avait une cinquantaine de véhicules récréatifs installés dans notre champ. On a fait un immense feu de joie, c’était fou ! On n’aurait pas pu y faire dorer des guimauves », raconte Philippe Beauregard, l’un des propriétaires du Potager Mont-Rouge halte gourmande. Des histoires comme celle-là, il en a plein. Ce qui les relie les unes aux autres, c’est la décision prise par sa sœur Marjolaine et lui de devenir hôtes avec Terego. Depuis 2017, ils accueillent régulièrement des voyageurs et jamais ils n’ont regardé en arrière.