La directrice générale de la coop de santé d’Acton, Julie Desgranges

La coop de santé sur une belle lancée

Établie dans des locaux tout neufs depuis le début de l’année, l’équipe de la Coopérative de solidarité de santé de la MRC d’Acton souhaite maintenant bonifier ses services. L’organisation veut également ajouter deux médecins à moyen terme afin d’avoir les effectifs pour desservir l’ensemble de la région.

La coop vient d’emménager dans un bâtiment attenant à la pharmacie Uniprix, situé à l’angle du boulevard d’Acton et de la rue de Roxton. Une étape cruciale qui servira de tremplin. « Autant les patients que l’équipe apprécient les nouveaux locaux. C’est beaucoup mieux adapté à notre nouvelle réalité », a indiqué la directrice générale, Julie Desgranges, faisant référence aux nouveaux médecins qui se sont greffés au groupe.

Les démarches pour l’embauche d’une omnipraticienne sont, à quelques détails près, complétées.

« Ce sera officiellement signé en juin. Mais tout est déjà convenu. On sait qu’elle commencera sa pratique en septembre. Elle pourra prendre en charge ses patients en janvier, après avoir terminé sa résidence. »

La coop de santé a emménagé, à la fin février, dans de nouveaux locaux.

La coop de santé accueillera donc huit docteurs, ce qui fait que la MRC d’Acton est en voie d’atteindre sa cible de dix omnipraticiens. Le recrutement est toutefois assujetti aux plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM), qui servent de balises pour attribuer les médecins à travers le Québec.

Cet objectif est lié au fait que la coop est devenue un Groupe de médecine de famille (GMF).

Pour ce faire, l’organisation a franchi il y a quelques mois le cap de 6000 patients « pondérés », soit le nombre minimum requis par le ministère de la Santé. La coop en compte actuellement 7500.

« D’ici deux à trois ans, on aimerait avoir une équipe de dix médecins. On est un GMF de groupe 1 (6000 à 9000 patients). Ça demeure quand même précaire. Si un docteur s’en va, on risque de perdre notre accréditation », a fait valoir Mme Desgranges.

Membres et services 
Parmi les priorités de la nouvelle directrice générale figure l’accroissement du nombre de membres de la coop, qui atteint en ce moment près de 3000. Pour y arriver, elle veut mettre en place une série d’incitatifs, comme le lancement d’activités spécifiques et des partenariats avec des commerçants pour offrir, par exemple, des rabais.

La bonification des services est également en tête de liste. Des ententes avec des organismes du milieu communautaire ainsi qu’avec de nouveaux spécialistes sont dans les cartons. « Peu importe la façon d’y arriver, notre but premier est de faciliter l’accessibilité aux soins pour les gens d’Acton », a mentionné Mme Desgranges. Plusieurs services connexes sont déjà offerts à la clinique : nutritionniste, orthésiste, audiologie, gynécologie et psychologie. Par ailleurs, le chirurgien affilié à la coop a pris sa retraite. La directrice générale veut recruter un spécialiste pour lui succéder. La pénurie de main-d’œuvre n’affecte pas le reste de l’équipe de la coop, qui regroupe entre autres une infirmière, une pharmacienne, une travailleuse sociale, ainsi que six secrétaires. La coop de santé soulignera son
10e anniversaire le 11 mai en tenant des portes ouvertes, de 13h à 16h. Ce sera l’occasion d’inaugurer les nouveaux locaux.