Contenu commandité
Un emploi  pour moi: les entreprises
Un emploi  pour moi!
Un emploi  pour moi: les entreprises
Partager
Faire d’un défi une occasion de succès

Un emploi  pour moi !

Faire d’un défi une occasion de succès

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
«Je crois à l’implantation des gens dans la région. En proposant un milieu stimulant et des emplois à valeur ajoutée, en répon­dant aux besoins des employés, c’est tout à fait possible. Allonger la saison de travail, offrir de la stabilité, savoir développer chez les gens des compétences addi­tion­nelles favorisent la rétention à long terme.»

Directrice régionale au bureau de Baie-Comeau d’une entreprise de services-conseils en génie civil, Natacha Sénéchal a dû composer avec des difficultés liées au recrutement de per­sonnel dès l’ouverture de la nouvelle succursale. Rapidement, avec le soutien du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, la mise en place de la mesure de formation de la main-d’œuvre a permis d’accompagner certains employés embauchés dans l’apprentissage des savoir-faire requis pour leurs nouvelles tâches.


« Depuis le début, le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale a fait une grosse différence. Je pense aussi aux rencontres individuelles d’employés qui ont été réalisées dans le cadre du maintien en emploi.  »
Natacha Sénéchal

«Les personnes qui avaient moins d’expérience ont bénéficié de cet appui. La majorité était des gens à la recherche d’un emploi qui leur convenait mieux pour toutes sortes de raisons. L’équipe a ainsi pu croître», précise Mme Sénéchal.

Natacha Sénéchal indique : «Depuis le début, le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale a fait une grosse différence. Je pense aux rencontres individuelles d’employés qui ont été réalisées.» 

Mme Sénéchal a aussi bénéficié de la mesure Concertation pour l’emploi. Toutes les deux semai­nes, pour une durée de quatre mois, la directrice reçoit une aide-conseil afin de l’aider à développer ses habiletés en gestion des ressources humaines.

Plus de cent mille emplois sont disponibles au Québec. Nombreux sont les travailleurs potentiels qui pourraient les occuper. Lancée par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la Mauricie, M. Jean Boulet, la Grande corvée 2.0 vise à joindre les groupes les moins présents sur le marché du travail. Dans cette série, des histoires inspirantes vous sont présentées. 

CINQUIÈME DE SIX

Entrevues et rédaction: Johanne Martin

D’autres témoignages en vidéos peuvent être visionnés sur le site du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

Toujours prêt à renouveler l’expérience

Un emploi  pour moi !

Toujours prêt à renouveler l’expérience

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
À la tête d’une compagnie de fabrication de planches pour patio et mobilier urbain situé à Notre-Dame-du-Bon-Conseil, Marc Francoeur n’a que de bons mots pour l’expé­­rience qu’il a vécue par l’entremise du programme de développe­ment de l’employabilité Exploration 360, visant notamment les personnes handicapées.

Ce projet est une initiative du bureau de Services Québec de Drummondville dans le cadre de la mesure de formation de la main-d’œuvre du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. L’initiative lui a permis de recruter Sébastien Piché, aujourd’hui membre régulier du personnel de l’entreprise et que le directeur général qualifie sans hésiter d’employé modèle. 

M. Francoeur explique que: «Jusqu’à maintenant, nous avons participé à de nombreux programmes et sommes souvent en contact avec le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale . On nous a présenté Exploration 360. Nous ne connaissions pas le projet, mais nous avons décidé d’embarquer. Il s’inscrivait dans la philosophie que nous avons comme entre­prise d’être intégrée socialement.» 

À l’emploi du manufacturier depuis un an, Sébastien y est entré en effectuant le stage associé à Exploration 360. Après une formation de deux semaines, il a visité l’usine et choisi d’y faire son immersion en milieu de travail d’une durée de deux mois. Il a alors reçu le soutien d’un accompagnateur du programme, en plus d’avoir été jumelé à deux employés qui se sont relayés selon le quart de travail auquel Sébastien était assigné pour faciliter son intégration.

«À la fin de son stage, Sébastien souhaitait rester avec nous, raconte M. Francoeur. Nous avons à ce moment poursuivi avec une mesure de subvention salariale. Embauché comme aide opérateur, il n’est actuellement plus sur aucun programme d’appui et compte parmi les salariés réguliers de l’usine. Il accomplit différentes tâches et a constamment évolué, faisant même du remplacement à d’autres postes lorsque certains sont en période de vacances.»


« D’un point de vue social, on se doit de donner une chance, car en bout de ligne, c’est gagnant à la fois pour la personne et pour l’entreprise. »
Marc Francœur

La volonté de progresser

Le gestionnaire insiste sur la volonté de Sébastien de progresser dans son emploi. Il fait entre autres valoir que celui-ci a suivi son cours en santé et sécurité au travail et possède sa carte de compétence pour l’opération d’un chariot élévateur. «Sébastien a aussi beaucoup amélioré sa forme physique, a développé son autonomie et s’est affirmé; il fait partie du groupe comme tous les autres.»

Marc Francœur se dit prêt «n’importe quand» à renouveler l’expérience. «D’un point de vue social, on se doit de donner une chance, car en bout de ligne, c’est gagnant à la fois pour la personne et pour l’entreprise. Le programme Exploration 360 a très bien fonctionné dans notre cas. Les entreprises devraient d’ailleurs davantage bénéficier de ce genre de projet, être encore plus nombreuses à répondre présentes lorsqu’elles se font approcher.» 

Pour en savoir plus sur les mesures et services offerts aux entreprises: mtess.gouv.qc.ca/entreprises

Du soutien pour les personnes et les entreprises

Un emploi pour moi!

Du soutien pour les personnes et les entreprises

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Du soutien est offert aux entreprises en recrutement et aux personnes qui souhaitent intégrer le marché du travail. Dans l’atteinte de leurs objectifs, plusieurs services et programmes sont accessibles.

Des subventions salariales.
Destinées aux personnes, mais versées aux entreprises, différentes subventions salariales sont disponibles. Lorsqu’un candidat répond aux critères d’admissi­bilité, il reçoit une lettre qu’il remet à l’employeur intéressé à l’embaucher.  Ces subventions permettent d’aider les entreprises à intégrer certains types de travailleurs. D’autres formes de soutien complémentaires peuvent s’ajouter aux subventions salariales.

De l’accompagnement par les organismes en employabilité.
«Le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) s’appuie, partout au Québec, sur un réseau très large d’organismes qui ont conclu avec lui des ententes de services. Ces organismes soutiennent les participants et les employeurs dans l’ensemble de leurs démarches, notamment afin d’accom­pagner l’individu jusqu’au maintien en emploi», tient à rappeler Martin Doiron, économiste au MTESS. Les employeurs peuvent par ailleurs compter sur des services spécifiques aux entreprises dans les bureaux de Services Québec et les centres locaux d’emploi.

La mesure Concertation pour l’emploi.
Sous la forme d’une aide-conseil ou d’une aide financière, la mesure Concertation pour l’emploi permet aux entreprises de faire face aux changements qui surviennent dans le monde du travail. «Cette mesure vise à intervenir en soutien à la gestion des ressources humaines, notamment dans un contexte de gestion d’une main-d’œuvre diversifiée. Elle s’appuie sur les besoins de l’entreprise, lui propose des solutions et accompagne les organisations dans la mise en œuvre de celles-ci», explique M. Doiron.

VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS ? Rendez-vous sur la section En action pour la main-d’œuvre du site Web du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (www.mtess.gouv.qc.ca) pour découvrir les mesures disponibles.

En chiffres…

Un emploi  pour moi !

En chiffres…

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Quelques données à connaître sur les différentes mesures prises pour les entreprises par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale

176 000 000 $ 
Engagements du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale en services, mesures et programmes dans les services aux entreprises provenant du Fonds de développement du marché du travail (en date du 31 janvier 2020, pour l’année financière 2019-2020). 

14 589  
Nombre d’entreprises aidées par des services, mesures et programmes du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (en date du 31 janvier 2020, pour l’année financière 2019-2020).

137 530 
Nombre de postes vacants au Québec au 3e trimestre de 2019 (de juillet à septembre).

Pour en savoir plus sur les mesures et services offerts aux entreprises: mtess.gouv.qc.ca/entreprises

Certains groupes de personnes sont sous-représentés sur le marché du travail, par exemple les travailleurs expérimentés, les personnes immigrantes et les personnes handicapées. Les entreprises québécoises peuvent compter sur cette main-d’œuvre pour pourvoir les postes disponibles.