RECYC-QUÉBEC

Journées portes ouvertes dans les centres de tri du 11 au 22 septembre

RECYC-QUÉBEC multiplie les efforts de sensibilisation et d’éducation. Alors que la très grande majorité des Québécois sont conscients de l’enjeu que représentent les changements climatiques et la protection de l’environnement, plus personne ne remet en question la nécessité de recycler les matières résiduelles. Toutefois, au moment de disposer de leurs déchets domestiques, encore bien des gens se posent l’épineuse question: poubelle ou bac de recyclage?

Les études menées par RECYC-QUÉBEC révèlent en effet que 36% des matières recyclables sont encore jetées aux ordures par les citoyens tandis qu’un peu plus de 10% des matières qui aboutissent au centre de tri ne devraient pas s’y trouver. Dans les deux cas, ces mauvaises pratiques ont un coût important pour notre économie et pour l’environnement.

D’une part, les centres de tri consacrent beaucoup de temps et d’effort à gérer de ces matières non recyclables. Certains corps longs, telle une guirlande de lumière de Noël, peuvent paralyser les activités du centre de tri pendant plusieurs heures, alors que des matières très souillées ou dangereuses comme des seringues ou des produits toxiques présentent des risques pour la santé des trieurs. D’autre part, des matières recyclables d’une grande valeur comme l’aluminium et certains plastiques sont jetées à la poubelle par des citoyens et se retrouvent alors dans les sites d’enfouissement.