QuébecBio

Des pains bios aux racines charlevoisiennes!

La Vitrine
Contenu commandité
L’entreprise À chacun son pain tire son origine d’un voyage qui va changer le cours de la vie de deux jeunes entrepreneurs. Pour le jeune couple passionné de voyages et de plein air, un été sur une ferme de la Californie sous régie biologique suffira pour qu’ils s’imprègnent profondément des vertus du développement durable.

Par la suite, une escale dans les majestueuses montagnes enneigées de Charlevoix va leur donner l’élan nécessaire pour bâtir ensemble un nouveau projet de vie correspondant à leurs valeurs. Au départ, c’est un projet de gîte avec mini boulangerie à la Malbaie, qui va graduellement se transformer en boulangerie-café avec pignon sur rue à Baie-Saint-Paul. La boulangerie À chacun son pain est née!

Mais Jean-Christophe et Anick ne s’arrêteront pas là. Leur succès les mène à ouvrir une seconde succursale à Beaupré, puis une troisième aux Galeries Gourmandes à Québec. Leur mission demeure la même: nourrir les gens sainement avec des aliments québécois produits dans le respect de l’environnement. Faire vivre une expérience culinaire régionale savoureuse en inspirant nos clients à mieux se nourrir et à mieux consommer. Cela semble fonctionner à merveille, car ils connaissent une nouvelle expansion vers la grande distribution avec leur gamme de pains bios artisanaux. 

Du bio bien enraciné

Être en contact avec une matière première locale et la transformer pour nourrir les gens, devient rapidement le centre d’intérêt principal de nos deux entrepreneurs. En ce qui concerne ses pains bios, le président de l’entreprise, Jean-Christophe Lamontagne, affirme que, ce qui distingue principalement, c’est le circuit court entre le champ et le pain, avec moins de 10 km séparant l’approvisionnement en grains bios du produit fini.

L’entreprise peut ainsi nous offrir des produits biologiques aux racines locales, en optimisant les ressources déjà en place. Par exemple, la réouverture du moulin ancestral du village, le Moulin de la Rémy, permet la transformation des grains bios sous meule de pierre en farines bios de Charlevoix tout en stimulant l’économie locale.

Pour Jean-Christophe, la motivation de poursuivre dans la voie du bio réside avant tout dans la possibilité de s’approvisionner localement le plus possible. Ce dernier se voit comme un ambassadeur du bio dans Charlevoix, une entreprise durable qui redonne à la terre. Il ajoute que, pour lui, le bio local, c’est une philosophie, un ensemble indissociable. C’est faire de la «business» de façon durable et laisser quelque chose de bon derrière nous, en changeant les choses, un pain bio à la fois, conclut notre entrepreneur.

Aliments préparés au Québec – Bio: une garantie signée bio d’ici

Pour bien identifier la provenance québécoise de ses produits bios, l’entreprise a fait vérifier ses produits par Aliments du Québec et affiche sur ses emballages le logo Aliments préparés au Québec - Bio.

Pour le président de l’entreprise, ce logo fait preuve d’une belle reconnaissance auprès des consommateurs et semble de plus en plus recherché, comme une garantie solide combinant à la fois la provenance québécoise du produit et la certification biologique validée par le Conseil des appellations réservées et termes valorisants (CARTV).

Il estime donc que ce logo constitue un élément de confiance de plus pour le consommateur envers l’entreprise et le produit qu’il projette d’acheter.

Des pains fort appréciés

Quant à l’appréciation de la clientèle pour ses pains bios, Jean-Christophe est catégorique: «Nos pains sont appréciés pour leur goût riche et raffiné. Ils sont faits de façon artisanale, en utilisant du levain et des ingrédients simples et sains, comme de la farine entière, de la levure fraîche et du sel de mer. Ils sont nutritifs et génèrent assez rapidement un effet de satiété, en raison notamment des fibres qu’ils contiennent».

De plus, les pains bios de l’entreprise sont fabriqués à partir de grains issus d’un mode de production qui interdit l’utilisation d’engrais et de pesticides chimiques de synthèse, ainsi que d’OGM. Il poursuit: «Pour fabriquer un pain bio de 600g, cela représente concrètement un mètre de terre agricole qui est protégé des pesticides et des OGM. Chaque fois que je vends un pain bio, je redonne quelque chose à la terre, ce qui correspond à ma définition d’une entreprise durable».

Un accès élargi aux pains bios de l’entreprise

Selon notre entrepreneur, le principal défi d’affaires est de faire connaître son entreprise et ses pains bios partout au Québec, et de rendre ses produits accessibles par la grande distribution. Heureusement, comme il le mentionne, le «timing» est bon. De plus en plus de consommateurs recherchent des produits locaux et biologiques et les grandes chaînes mettent davantage de l’avant nos produits.

D’ailleurs, IGA en fait une priorité en faisant la promotion des producteurs québécois.

On peut ainsi retrouver les deux types de baguettes bios, soit La blanche de Charlevoix et La Campagne de Charlevoix, ainsi que les deux belges bios, L’Épeautre et le Complet de Charlevoix, en exclusivité chez IGA. Ces pains bios sont également disponibles dans les trois succursales de l’entreprise.

L’entreprise souhaite aussi démocratiser l’accès à ses pains bios par un prix raisonnable pour le consommateur, représentant pour lui un écart d’environ 15% plus élevé par rapport à un produit conventionnel comparable.

Des pains à valeur ajoutée

 En somme, pour ce chef d’entreprise, choisir des outils fiables, comme les logos bios offerts par Aliments du Québec, c’est donner une valeur ajoutée aux produits. C’est aussi une bonne façon de soutenir les efforts de mise en marché des produits bios d’ici.

Contenu produit par QuébecBio.