QuébecBio

De nouvelles tendances alimentaires, sous l’angle du bio d’ici!

La Vitrine
Contenu commandité
L’industrie agroalimentaire et les tendances culinaires s’adaptent et évoluent de façon remarquable depuis le début de la crise sanitaire.

De nouveaux mouvements voient le jour et le désir de s’alimenter davantage à base de produits bios québécois en fait partie. Sur le terrain, on constate que de nombreux consommateurs ont la volonté d’augmenter leurs achats de ce type de produits et de nouvelles tendances se dessinent.

Dans ce contexte, QuébecBio est fier de vous présenter les cinq principales tendances printemps-été 2021 en bio d’ici.

Tendance 1

Du bio d’ici, en soutien à l’économie locale

Il serait difficile de parler des tendances alimentaires en bio sans faire mention du mouvement locavore qui s’est intensifié au cours de la dernière année.

En effet, les consommateurs québécois d’aliments biologiques ont choisi, eux aussi, d’investir davantage dans l’achat de produits bios d’ici, pour mieux soutenir les producteurs, transformateurs, distributeurs et détaillants de chez nous.

Si cet élan pour l’achat local a d’abord été propulsé par la crise sanitaire, c’est cependant grâce aux trésors gastronomiques biologiques dont le Québec regorge qu’il sera possible de nourrir cette tendance.

Ainsi, en 2021, la découverte du garde-manger bio québécois a la cote! Cet élan du cœur des consommateurs a favorisé la multiplication des sources d’approvisionnement, des paniers bios aux magasins spécialisés et aux nouvelles sections bios dans les supermarchés.

Bien entendu, cette offre accrue et diversifiée de produits bios d’ici fait le bonheur des consommateurs de ce type d’aliments qui peuvent ainsi s’en procurer à des prix intéressants.


« La provenance québécoise des aliments biologiques : une valeur ajoutée recherchée! »
- QuébecBio

Tendance 2

Des aliments bios d’ici pour une traçabilité assurée

Les produits arborant la mention biologique sont grandement appréciés des consommateurs pour toute la sécurité que cette appellation réservée représente sur le plan alimentaire.

En effet, la certification biologique des produits s’appuie sur des vérifications obligatoires faites dans les entreprises par des organismes indépendants qui s’assurent du respect des normes en vigueur, comme celle qui interdit l’utilisation des engrais et des pesticides chimiques de synthèse.

Ce processus rigoureux offre donc de nombreuses garanties aux consommateurs quant à la traçabilité de tous les ingrédients qui composent un produit, et ce de la terre jusqu’aux tablettes des épiceries.

Par ailleurs, en période de crise, les aliments bios sont souvent perçus comme plus fiables au regard de la provenance et de la traçabilité des aliments.

Tendance 3

Renouer avec la fermentation d’aliments bios

Depuis mars 2020, on assiste au retour aux fourneaux pour plusieurs Québécois et Québécoises, ce qui donne lieu au retour de certaines méthodes de conservation.

C’est donc sans surprise qu’on observe le regain de popularité que connaît la fermentation, une méthode de conservation ancienne. C’est qu’elle permet, entre autres, d’augmenter la valeur nutritive des aliments et de tirer avantage des bactéries et des microorganismes pour en faire profiter notre système digestif.

De plus, combinée au goût authentique des aliments bios d’ici, cette technique plus qu’intéressante pour notre santé peut également rehausser les saveurs de nombreux plats.

Ne nous étonnons donc pas que tant de Québécois se tournent vers le kimchi, le pain au levain, le kéfir, le kombucha, la choucroute et bien d’autres produits fermentés bios faits au Québec.


« La fermentation des aliments bios : un procédé qui permet d’améliorer la qualité nutritive des aliments. »
- QuébecBio

Tendance 4

Manger bio, au rythme des saisons

Manger biologique selon le calendrier des récoltes est une autre tendance alimentaire qui gagne du terrain.

Comment passer à côté? En plus d’être affichés à des prix plus avantageux, les aliments biologiques de saison sont aussi un gage de fraîcheur. De plus, ils nous permettent de diversifier les menus en les adaptant à la saison en cours tout en nous faisant bénéficier d’aliments aux qualités nutritives accrues, en raison de leur récolte à pleine maturité.

Que ce soit par des abonnements aux paniers bios, des visites aux marchés publics ou aux kiosques à la ferme, il s’agit d’une bonne manière de montrer son soutien aux producteurs locaux d’aliments bios. Par ailleurs, les épiceries de toutes tailles s’approvisionnement de plus en plus auprès de producteurs de proximité en saison.

Profitons donc des variétés de laitues au printemps, des petits fruits en été, des courges à l’automne et régalons-nous des légumes racines et des aliments cultivés en serre pendant l’hiver.

Tendance 5

Plus de grains entiers biologiques au menu

Parmi les aliments convoités davantage cette année, on retrouve les grains entiers biologiques en haut de liste.

On peut remarquer un retour aux sources et une douce transition vers des produits à base de grains plus diversifiés, moins transformés et surtout certifiés biologiques, puisqu’ils présentent les meilleurs avantages pour la prévention en santé.

Qu’il s’agisse de l’orge, du blé, du kamut ou même de l’avoine, le principe est le même : quand toutes les parties d’un grain sont utilisées, comme c’est le cas en transformation biologique, on en retire une grande qualité nutritive.

On savoure le bio d’ici!

Peu importe nos préférences alimentaires, en 2021, le mot d’ordre est de partir à la découverte d’aliments biologiques issus de nos terroirs québécois.

Contenu produit par QuébecBio