Planification financière et retraite

Les véhicules de placement

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
REER, CELI, REEE, CRI, FEER, FRV, etc.., même une chatte y perdrait ses petits. Il est important de prendre quelques minutes pour s’y retrouver. Après tout, derrière ces acronymes se cache la planification de votre retraite.

REER

Un REER (Régime enregistré d’épar­gne retraite) est un placement qui permet de mettre de l’argent à l’abri de l’impôt en réduisant votre revenu. Par exemple : si vous gagnez 50 000 $ et placez 5 000 $ dans un compte REER, vous serez imposé sur un revenu de 45 000 $. Il existe une multitude de placements que vous pouvez choisir pour votre REER qui génèreront plus ou moins de rendement, dépendant du risque. Le rendement généré n’est pas imposable tant que l’argent demeure dans un compte REER.

CELI

Le CELI (Compte d’épargne libre d’impôt) peut aussi être composé de plusieurs types de placements. Il est donc faux de croire que le rendement sera toujours faible. Ce rendement est tributaire du placement choisi. Vous pouvez cotiser un maximum de 5500 $ par année. Cet argent n’est pas déductible d’impôts comme le REER, et ne sera donc pas déduit de votre revenu. Par contre, le rendement généré ne sera pas imposé et, lorsque vous déciderez de retirer l’argent, celui-ci ne sera pas imposé non plus.

FERR

Lorsque vous décidez de prendre votre retraite, votre REER, véhicule par lequel vous avez accumulé de l’argent, doit être converti en FERR, ou Fonds enregistré de revenu de retraite, qui est le véhicule qui vous permettra de retirer cet argent.

CRI

Comme le REER, le CRI (Compte de retraite immobilisé) est un ­véhicule qui s’accumule à l’abri de ­l’impôt. Les sommes pouvant être transférées dans ce compte proviennent du régime de retraite qu’un participant détenait auprès d’un ex-employeur.

FRV

Le FRV (Fonds de revenu viager) est au CRI ce que le FERR est au REER. C’est donc le véhicule qui accueille les sommes contenues dans un CRI afin de débuter le ­versement de revenu. 

REEE

Le REEE (Régime enregistré d’épargnes études) vise à amasser de l’argent pour assurer l’éducation postsecondaire des enfants. L’avantage réside dans le fait que le gouvernement fédéral bonifie de 20 % la somme que vous ­investissez, 10 % pour le provincial. C’est donc un 30 % qui s’ajoute. Autrement dit, si vous versez 1000 $, Québec et Ottawa boni­fieront cette somme de 300 $. La subvention de 30 % est versée jusqu’à con­currence d’une contribution de 2500  $ par année, par enfant. Donc 750  $ par année. On peut y cotiser jusqu’à ce que le ­bénéficiaire atteigne l’âge de 17 ans. Il est aussi possible de ­récupérer des subventions antérieures non reçues lorsque la contribution est augmentée jusqu’à 5000  $ par ­enfant.

Les fonds de travailleurs

Il existe différents fonds d’investissement dits «  de travailleurs  » : Le Fonds de solidarité de la FTQ et le Fondaction, celui de la CSN, en sont des exemples. Investir dans ces fonds permet des économies d’impôts de 30 % pour la FTQ et de 35 % pour la CSN. Par contre, il vous est impossible de retirer votre argent avant votre retraite, sauf pour deux raisons : un retour aux études ou l’achat d’une propriété. Dans les deux cas, l’argent doit être remboursé. 

Compte d’épargne

Le compte d’épargne ne doit pas être considéré comme un investissement qui rapportera beaucoup. Il sera utile à ceux qui veulent économiser en vue de la réalisation d’un projet quelconque : voyage, changement de voiture ou autres. C’est ce que l’on appelle de l’épargne à la consommation. Il est aussi utile en ce sens qu’il crée une discipline d’épargne.