Seul établissement universitaire au Québec dédié exclusivement à la recherche et à la formation d’étudiants aux 2e et 3e cycles, l’INRS contribue au développement de la société québécoise par ses découvertes et ses innovations scientifiques, sociales et technologiques.

L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC CÉLÈBRE SES 50 ANS

Agir ensemble... pour l’avenir

Comptant le plus grand nombre d’étudiants universitaires au Canada et ayant le plus haut revenu de recherche pour les universités canadiennes sans faculté de médecine, l’Université du Québec célèbre ses 50 ans. Créée dans le contexte d’une société en pleine transformation, elle aspire toujours à accompagner celle-ci en actualisant ses bases. Les dix établissements du réseau souhaitent relever collectivement les défis de l’avenir, forts d’une collaboration interinstitutionnelle accrue à la grandeur du territoire.

Toujours l’accessibilité pour tous les talents
À l’Université du Québec, la démocratisation et l’accessibilité aux études universitaires sont au cœur de la mission. Cinquante ans plus tard, les efforts sont maintenus entre autres pour offrir aux étudiants un environnement de grande qualité, pour mieux soutenir la réussite de leur parcours universitaire, pour mettre au point de nouvelles formes numériques d’accès au savoir et à la formation.

«Beaucoup a déjà été fait en quelque 50 ans. Que l’on pense simplement à la formidable hausse des inscriptions universitaires au Québec depuis 1970 et à l’accès des femmes à l’université, qui représentent au­jourd’hui 63% de la population étudiante au 1er cycle à l’UQAM, tout comme à celui de groupes traditionnellement non desservis par l’université, entre autres les adultes sur le marché du travail. Nous travaillons aussi activement à renforcer l’inclusion d’autres groupes, dont les Autochtones et les personnes issues de l’immigration. Il s’agit ici d’une responsabilité à laquelle nous sommes collectivement conviés.»

Magda Fusaro, rectrice de l’UQAM

«La présence de femmes en génie et en sciences représente un enjeu important. Pourquoi? Parce que les entreprises qui accueillent une plus grande diversité, et qui accueillent des femmes, sont mieux gérées. Ces entreprises font davantage de profits et sont plus innovantes. Or, l’innovation est un pilier important de la croissance économique. Nous avons donc élaboré une stratégie visant à faire de l’ÉTS l’école de génie préférée des étudiantes et des professeures.»

Pierre Dumouchel, directeur général de l’ÉTS

Des étudiantes à l’œuvre dans le Laboratoire d’hydraulique et d’hydrologie, du Départe­ment de génie de la construction de l’ÉTS.
  • Un étudiant sur trois au Québec est inscrit dans l’un des dix établissements de l’Université du Québec.
  • 600 étudiants autochtones sont inscrits annuellement, dont 11% aux cycles supérieurs.
  • 700 000 diplômes décernés par les établissements en 50 ans. 
  • En 2016, un étudiant sur quatre n’aurait pas fait d’études universitaires sans l’existence de l’établissement du réseau où il a étudié.