Contenu commandité

GOLF 2019

Le golf en vedette!

Vous êtes à la recherche de nouveaux défis ou vous souhaitez tout simplement découvrir d'autres parcours? Préparez votre saison de golf 2019 en consultant cette section spéciale!

Les quotidiens La Tribune et La Voix de l'Est vous invitent à découvrir les magnifiques clubs de golf de leur territoire respectif, sans oublier les commerces spécialisés qui vous aideront à avoir tout en main pour une autre belle saison. Lisez les reportages qui suivent ou consultez l'édition spéciale dans son intégralité en cliquant ici. Bonne lecture... et bon golf!

GOLF 2019

Jacques Huot est allé au bout de ses rêves!

Debout, au beau milieu du parcours du Manoir des Sables d’Orford, Jacques Huot entend encore aujourd’hui les professionnels Bob Toski et Julios Boros, pour ne nommer que ceux-là, lui donner des conseils à une clinique de golf s’étendant sur une semaine, à laquelle il a participé à Orlando, Floride, il y a plus de 40 ans.

Ben Crenshaw, présent lui aussi à la clinique et partenaire de golf de Jacques pour un 18 trous, est allé plus loin qu’un p’tit conseil dans sa réflexion, exprimant en même temps une pensée de Jack Nicklaus à la conclusion de la dite ronde. « Vous n’avez pas la puissance pour faire carrière dans le golf professionnel de compétition, mais je suis persuadé que vous pouvez être un excellent professionnel de club. Votre attitude et votre vision d’un golfeur feront de vous une personne respectée dans l’enseignement du golf, un atout pour un club qui souhaite faire du développement. »

Jacques Huot a apprécié sur le moment les propos de Crenshaw et les conseils des autres enseignants, mais il était déçu, m’a-t-il avoué en entrevue, car cela voulait dire de faire une croix sur la compétition. Un gars qui adore les défis, Jacques aurait aimé se frotter à l’élite du golf professionnel. « Un rêve que j’aurais aimé accomplir dans ma vie. » 

Professionnel en titre et directeur de golf au Manoir des Sables pour une 5e saison, Jacques Huot célèbre cette année un 50e anniversaire d’enseignement dans le golf. « Le Manoir est un site à l’intérieur duquel je me sens à l’aise. J’aimerais bien y boucler ma carrière golfique. Mes membres, au-delà de 250, et tout le personnel sont gentils », de dire Jacques. 

Aujourd’hui, avec un recul s’échelonnant sur 50 ans – assistant-pro en 1969 à Plessisville, il a reçu sa Classe A des professionnels de la PGA du Québec en 1979, ce qui le classait « pro en titre » au club Godefroy – Jacques Huot a fait son deuil du golf compétitif, mais cela ne l’a pas empêché d’aller au bout de ses rêves. 

En entrevue à l’intérieur de sa boutique, reposé et prêt pour une autre saison, je voyais dans la tête de Jacques se dérouler des tas de souvenirs. Malheureusement, ils ne sont pas tous heureux, mais à l’écouter, les plus beaux moments de ses 50 ans étaient bien souvent les premiers à sortir de sa bouche. 

« Quand je m’arrête sur ma carrière d’enseignement du golf ici en Estrie, en Mauricie et dans le secteur de Longueuil, je me dis en moi-même que je suis allé au bout de mes rêves. Crenshaw, et Nicklaus pas loin, ils avaient vu juste en moi. »

« Pour aller plus loin, ma satisfaction est de voir mes élèves se développer. Le pointage de 100 est aujourd’hui à 80. Des champions et championnes de clubs, j’en découvre à chaque année. Ma récompense, je la retrouve dans les mots de remerciement de mes élèves », précise Jacques, fier de son boulot et prêt à continuer à le faire, lui qui évalue le nombre de ses élèves au fil des ans à plus de 5 000.  

Son rêve de compétiteur est passé à un rêve de professeur de golf reconnu. La PGA du Québec lui a d’ailleurs octroyé à trois reprises le titre d’enseignant de l’année, lui qui a piloté le camp junior de la PGA du Québec durant quatre ans. 

Natif de Plessisville, Jacques Huot fut initié au golf par son frère Marcel, membre au Club de  Victoriaville et un ami du professionnel de l’époque, Marcel Fortier. Au même titre que les autres jeunes, il a lui aussi été un cadet jusqu’en 1969, alors qu’André Morency lui a demandé de revenir à Plessisville. 

« André Morency le sait, et je lui ai répété souvent, il a été un guide remarquable pour moi au fil de mes huit premières années. Il m’a demandé de travailler pour lui à Plessisville, Hériot et Godefroy. Il est celui qui m’a dirigé vers le regretté Joe Leblanc au Club de golf Sherbrooke en 1978 », me précise Jacques. 

Jacques Huot n’a écoulé qu’une seule année à titre d’adjoint de Joe, mais il en garde un grand souvenir. « Un monsieur fort gentil, blagueur et toujours de bonne humeur, il m’a permis en une seule année d’en apprendre beaucoup sur le golf et le travail d’un pro de club. L’attitude, le comportement, la relation avec les membres, tout ce qu’un pro de club doit savoir. » 

« J’ai quitté en 1979 pour retourner au club Godefroy à titre de pro en titre. Et tu sais quoi, j’étais de retour à Sherbrooke en 1982, apprenant un peu plus tard que Joe Leblanc en était le responsable. Étiqueté pour Venise, dans une lettre remise à son épouse, Joe proposait au Dr Brault et à Léon Beaudry de m’offrir le poste au SCC », m’a avoué Jacques. 

Présent à Sherbrooke jusqu’en 1987, Jacques Huot était sur la rue Musset à l’été, alors qu’à l’automne et l’hiver on le retrouvait dans l’enseignement du golf sur la rue Queen et à Rock Forest, puis chez Sanibec dans les tapis de caoutchouc et une éclipse vers Longueuil après un passage de quatre ans au Club Venise. 

Là-bas, il a croisé Josée Legault, sa conjointe d’aujourd’hui, qui possédait une maison pour handicapés et qui aujourd’hui le seconde au Manoir des Sables. Professeur de golf au site Golf Option de Longueuil et réparateur de bâtons de 1989 à 1997, Jacques disait oui à Paul Brouillard après lui avoir dit non, afin de remplacer Marcel Dion qui prenait la route du club Longchamp.  

Jacques ne serait pas dans le décor estrien aujourd’hui sans la présence de Josée, la tireuse de cartes, qui a ordonné à son prof de reprendre le téléphone et de dire à Paul qu’il lui disait oui. Au party de fermeture de 1997, Jacques était à temps plein dans le golf… avec ses outils pour l’enseignement, et aussi pour faire chanter et danser tout le monde, Jacques étant aussi un gars de party.

Jacques Huot a apprécié la collaboration des Léonard Turgeon, André Maltais, Marcel Dion et autres officiels du golf, mais sans Roger H. Legault, ex-gouverneur de Golf Canada et une sommité dans le golf, Jacques n’aurait pas été en mesure de reprendre son statut de professionnel Classe A de la PGA du Québec. « Roger y a été pour beaucoup dans ce dossier. » 

Jacques Huot, un joueur de batterie, de musique à bouche et un p’tit peu de violon, bouclait notre rencontre avec une série d’anecdotes impliquant les Lévis Bouliane, Lionel Racine, Gordon Breen et une longue liste.  

Consultez le cahier GOLF dans son intégralité en cliquant ici.

GOLF 2019

Mathilde Denicourt : la NCAA dans la mire

À la fin des années 90, la venue d’un certain Tiger Woods sur le circuit de la PGA (Professionnal Golfer’s Association) a pavé la voie à de milliers de jeunes nord-américains qui ont dès lors commencé à envahir les parcours de golf.

Plus récemment au Canada, une jeune fille de Smith Falls en Ontario du nom de Brooke Henderson allait tracer le chemin pour bon nombre d’adolescentes canadiennes en allant cumuler les exploits sur le circuit de la LPGA (Ladies Professionnal Golfer’s Association).

Pendant ce temps, ici dans notre région, on entend parler des faits d’armes dans ce sport d’une jeune fille qui remporte de nombreux championnats depuis déjà quelques années.   

Son nom? Mathilde Denicourt, et elle est originaire de St-Césaire.

Inscrite pour l’automne 2019 en Sciences de la nature au Cégep de St-Hyacinthe où elle poursuivra ses entraînements de golf au sein du programme « Alliance sports-études », elle a notamment choisi cette option, elle qui est suivie par plusieurs universités américaines depuis l’été 2017.

« Avant de m’exiler aux États-Unis, je voulais au préalable avoir une certaine sécurité en obtenant mon DEC (diplôme d’études collégiales) dans une institution québécoise. De plus, en demeurant ici pour deux ans, je vais être en mesure de continuer de pratiquer au Dôme du West-Island (N.D.L.R. : le Dôme du West-Island est un centre d’entraînement situé dans l’Ouest de Montréal, notamment prisé par la crème des golfeurs québécois dont plusieurs professionnels de renom parmi lesquels figurent les Rémi Bouchard, Billy Houle, Marc Girouard, etc.) sous les ordres de mon entraîneur Daniel Santerre, qui cumule aussi la fonction d’entraîneur-chef de l’équipe de golf des Carabins de l’Université de Montréal, un coach qui m’a vraiment aidée à ce que je poursuive ma progression. »  

« Mais on ne se fera pas de cachette, comme le golf professionnel représente un domaine où il est très difficile de percer, je tiens absolument à ce que mes études demeurent ma priorité », d’y aller d’entrée de jeu celle dont la moyenne générale en 5e secondaire se situe aux abords des 95 % à l’École secondaire du Verbe Divin de Granby.

Un mois de juillet qui sera fort occupé!

Bien qu’elle ait décidé de demeurer au Québec, cette adolescente toute menue ne manque toutefois pas d’ambition et lorsqu’elle vous parle, elle vous regarde droit dans les yeux, vous démontrant un visage des plus déterminés, car outre certains tournois régionaux et provinciaux à son agenda, elle entend participer à trois compétitions d’envergure nationale et internationale. Bien entendu, on sentira dans son discours qu’elle ne veut pas seulement y faire acte de présence. 

« Mon véritable objectif cette année est de jouer dans le US Junior Girls (championnat junior féminin des États-Unis), mais avant d’y arriver, je dois tout d’abord passer au travers de la ronde de qualifications prévue le 2 juillet dans l’État de New York.  Puis, quelques jours plus tard, je vais m’envoler pour l’Alberta où se tiendra le Championnat amateur féminin du Canada.  Et finalement, environ une dizaine de jours après, ce sera le Championnat junior féminin canadien qui lui aussi se déroulera dans l’Ouest.  Effectivement, mon mois de juillet sera fort occupé.  Mais ce n’est pas grave, on se reposera plus tard! » d’ironiser la jeune prodige qui possède une marge d’erreur (handicap) de 2.  

Une invitation payante

Devenue membre il y a deux étés du prestigieux Club Pinegrove de St-Jean-sur-le-Richelieu à la suite d’une invitation de gens siégeant au conseil d’administration et désirant encourager les meilleurs golfeurs d’âge junior de la région, la jeune Denicourt avoue profiter pleinement de ce privilège, elle qui l’apprécie d’ailleurs au plus haut point.  

« Avoir la chance d’être membre là-bas, c’est incroyable! Tout d’abord, le club possède des facilités d’entraînement fantastiques. Étant donné que je vieillis, je suis devenue beaucoup plus autonome dans mes séances de pratique, ce qui fait que le tout jumelé ensemble, j’ai vraiment la sensation que mon golf se développe davantage. Le parcours ayant la réputation d’être l’un des plus difficiles au Québec, je peux affirmer sans trop me tromper que quand tu "scores" à Pinegrove, tu es en mesure de le faire dans n’importe quel club », de poursuivre la sœur cadette du golfeur Jean-Philippe Denicourt, lui-même un bel espoir.

« Quand je regarde ma courbe de progression, je me dis qu’il est logique qu’un jour je puisse évoluer au sein de l’une ou l’autre des équipes des différentes universités américaines. Je dirais même que je me donne encore deux autres années afin de peaufiner mon jeu et après, je crois vraiment que je serai fin prête à y accéder. Depuis que j’ai 15 ans, je sais qu’il y en a quelques-unes qui me suivent de près et d’ailleurs, lors de mon dernier tournoi à Vancouver l’été dernier, des dirigeants de plusieurs collèges prenaient des notes à mon sujet sur le terrain », déclara-t-elle, lucide et bien au courant de ce qui se passe autour d’elle.  

« D’autre part, quand je regarde ce que mon amie Céleste Dao est en train de réaliser (la jeune étoile, porte-couleur du Club Summerlea de Vaudreuil-Dorion, viendrait tout juste de recevoir une offre de l’Université de la Georgie), je pense que le chemin est définitivement en train de se tracer pour nous, les golfeuses juniors du Québec. »   

« Une chose est cependant certaine : j’entends profiter de toute la visibilité que va m’offrir ma prochaine participation au US Junior Girls pour me faire remarquer davantage et augmenter mon réseau de contacts. Après, on verra bien ce que l’avenir me réservera… »

Avec une telle détermination, nul doute que cette jeune brillante et gentille ne peut que réaliser la majeure partie de ses rêves, même les plus fous.  C’est d’ailleurs tout ce que l’on lui souhaite!

Consultez le cahier GOLF dans son intégralité en cliquant ici.

GOLF 2019

Golf Château-Bromont a le vent dans les voiles!

Encore une fois cette année, le Golf Château-Bromont sera l’hôte de trois événements d’envergure dans l’industrie du golf au Canada. En plus d’attirer des gens de partout à travers la province, le pays et même les États-Unis, ces événements prestigieux seront également l’occasion de faire briller la magnifique région de Bromont et des Cantons-de-l’Est. Véritable moteur économique local et régional, le Golf Château-Bromont contribue non seulement à générer des retombées importantes pour la région, mais aussi à offrir une incroyable visibilité aux entreprises et commerces locaux!

Place aux femmes

En juillet prochain, le Golf Château-Bromont accueillera la deuxième édition de l’Invitation Bromont, un tournoi rassemblant l’élite féminine professionnelle et amateure. Deuxième plus important tournoi féminin au Canada, l’Invitation Bromont verra s’affronter les meilleures joueuses du Canada et des États-Unis. « Une fois de plus, ce grand tournoi fera beaucoup de bruit et bénéficiera d’une importante couverture médiatique dans l’industrie puisqu’il réunira la crème des joueuses canadiennes et américaines », commente M. Martin Ducharme, directeur général Auberge et Golf Château-Bromont.

Place aux juniors

Les meilleurs joueurs de niveau junior se rassembleront au Golf Château-Bromont pour prendre part à l’un des tournois les plus prestigieux de l’Est du Canada, en août prochain : le Championnat provincial junior Graham Cooke. Lors de cet événement, l’un des plus gros tournois amateurs au Canada, 180 jeunes golfeurs se disputeront le précieux titre. « L’an dernier, c’est le jeune Cowansvillois Laurent Desmarchais qui a remporté les honneurs en pulvérisant pas moins de six records canadiens avec une carte de 62 et de 63. Cette spectaculaire performance est digne des plus grands professionnels du milieu! », note fièrement M. Ducharme. Autre fait intéressant, cet exploit a été réalisé sur le parcours du Golf Château-Bromont, parcours conçu par les architectes de renom Howard Watson… et nul autre que Graham Cooke!

GOLF 2019

Une expérience qui ravit les sens au Golf Château-Bromont!

Que diriez-vous de prendre part à une expérience où chacun de vos sens est éveillé? C’est ce que vous propose le Golf Château-Bromont avec ses nombreuses initiatives en harmonie avec la nature! Comme en témoigne son slogan Un parcours plus vert que vert, soucieux de l’environnement et de la protection de la faune, le club de Golf Château-Bromont vous reçoit dans son décor enchanteur et vous promet une expérience inoubliable, chaque fois!

Un parcours plus vivant que jamais

Pour une troisième année consécutive, le club amorcera la production de son propre miel à l’aide de ses milliers d’abeilles qui sillonnent le parcours du Golf Château-Bromont au quotidien. Pour ce faire, une grande variété de fleurs ont été plantées sur tout le parcours afin de développer un miel floral au goût exceptionnel. « Sachant que les pesticides nuisent aux abeilles, nous sommes fiers de constater que nos efforts ont porté fruit. En effet, grâce à notre plan de réduction de l’utilisation de ce type de produits, notre population d’abeilles double d’année en année et nous avons la preuve qu’il est possible de voir à l’entretien d’un terrain de golf de façon écoresponsable », note M. Ducharme.

GOLF 2019

Club de golf de Coaticook : au-dessus de la normale

Depuis plus de 55 ans, les golfeurs s’entendent pour dire que l’accueil au club, son superbe parcours à normale 72 et ses splendides paysages méritent plus qu’une visite par été.

Un parcours aux défis uniques

Cette année, les joueurs s’élanceront sur un parcours de 18 trous et 6132 verges bonifié grâce aux  modifications apportées au lac du trou no 12 ainsi qu’aux départs des dames des trous no 14 et 15.

Bienvenue aux jeunes

En plus des constantes améliorations pour satisfaire sa clientèle, le Club accorde une place de choix aux jeunes. Il offre, en collaboration avec la Ville de Coaticook et la Fondation Tilloston, des cours gratuits tous les mardis aux jeunes de 6 à 18 ans de la MRC de Coaticook. Dès la fin de juin, ils pourront participer à un cours d’une heure offert entre 8 h et 11 h et chaque semaine un tirage sera effectué parmi les participants. Une belle façon pour les adolescents de découvrir ce sport passionnant et de passer un été captivant!

Un restaurant ouvert à tous

Outre son parcours bien entretenu, le Club de golf de Coaticook est reconnu pour sa magnifique terrasse, son restaurant ouvert du matin au soir et sa lumineuse salle de réception pouvant accueillir jusqu’à 180 personnes à longueur d’année. 

Pour être bien équipé

À tout cela s’ajoute une boutique offrant tout pour le golf, du gant aux bâtons en passant par les vêtements de grandes marques ainsi qu’un atelier de réparation pour vos bâtons et vos souliers. Bref, dans son magnifique décor champêtre, le Club de golf de Coaticook a tout ce que vous recherchez pour passer une agréable journée.

Consultez le cahier GOLF dans son intégralité en cliquant ici.

GOLF 2019

Club de golf Owl's Head : la destination golf par excellence

Avec son prestigieux parcours dessiné par l’architecte de renommée internationale Graham Cooke, le Club de golf Owl’s Head figure parmi les terrains les plus prisés au Québec. Ses nombreux prix et distinctions, dont une classification de quatre étoiles décernée par l’Association des terrains de golf du Québec, témoignent bien de la place de choix qu’il occupe dans le cœur des golfeurs.

Nouveau groupe, nouvel élan

Dans le but de rendre encore meilleure l’expérience golf des visiteurs et des membres, le dynamique groupe d’investisseurs poursuit sur sa lancée et apporte encore des nouveautés à la saison estivale 2019. « Cette année, nous sommes heureux d’accueillir au sein de notre équipe Stéphane Cartier, bien connu dans la région, en tant que professionnel en titre. En fait, il s’agit d’un retour aux sources pour ce dernier qui a œuvré comme adjoint ici un certain temps et qui était directeur des tournois pour le Circuit Canada Pro Tour les trois dernières années », mentionne le directeur expérience client ski et golf Étienne Meunier. 

Les gestionnaires ont également poursuivi le rajeunissement du pavillon de golf. Tout comme l’an passé, les visiteurs et golfeurs pourront profiter plus longtemps du cadre naturel des lieux grâce à la salle à manger rénovée et sa superbe terrasse. Dans une ambiance conviviale, les gens pourront savourer un délicieux repas à la salle à manger au cachet distinctif, ou encore prendre un verre à sa magnifique terrasse offrant une vue imprenable sur les montagnes environnantes et le magnifique parcours de golf boisé.  « Nous offrons aussi des forfaits comprenant l’hébergement à notre hôtel entièrement rénové et situé au pied de la montagne de ski », ajoute M. Meunier. 

Outre la salle à manger, les aires des vestiaires, la cuisine et la boutique de golf ont aussi été rafraîchies.

Un entretien impeccable

Au-delà du vent de changements qui souffle sur Owl’s Head, le terrain au cœur de la nature saura charmer tous les amateurs de golf. Ce parcours d’une normale 72 avec ses allées verdoyantes, ses arbres matures et ses vues panoramiques offre plusieurs beaux défis aux golfeurs de tous niveaux à pied ou en voiturette.  Et comme par les années passées, le directeur peut compter sur une équipe d’entretien expérimentée pour offrir des conditions de jeu exceptionnelles. 

C’est donc une invitation que vous fait l’équipe Owl’s Head à venir vivre une expérience golf maximisée et inoubliable au cœur de la nature.

Consultez le cahier GOLF dans son intégralité en cliquant ici.

GOLF 2019

La Zone Golf Éconosports est un incontournable dans la région

Depuis plusieurs années, la Zone Golf Éconosports est la référence pour vos achats d’équipements de golf à Sherbrooke.

Notre équipe d’experts, avec Michel Grenier en tête, vous partagerons leurs expériences afin de vous guider dans vos achats.  L’expertise et la passion sont deux des atouts qui font de la Zone Golf Éconosports l’endroit incontournable à Sherbrooke pour vous équiper ou pour vous vêtir pour le golf.

Le monde du golf est en constante évolution et est sans cesse à la recherche de nouvelles technologies afin d’améliorer les performances des golfeurs. Depuis quelques années, les compagnies nous vendent l’idée de pouvoir frapper la balle toujours plus loin. Il n’est pas faux de croire que le choix du bon équipement vous permettra d’atteindre des distances que vous n’aviez même pas imaginé. Avez la Zone Golf Éconosports, nous vous donnerons tous les outils nécessaires afin de maximiser vos performances. En vous présentant en magasin, il vous sera possible de faire l’essai de tous les nouveaux produits 2019.  Nous savons que de faire l’achat d’une nouvelle pièce d’équipement peut s’avérer être un bon investissement, mais de pouvoir essayer différents produits avant d’en faire votre achat vous aidera à faire le bon choix. De plus, lors de plusieurs événements cet été, vous pourrez prendre un rendez-vous personnalisé avec les représentants des plus grandes compagnies de golf (Taylor Made, Callaway, Cobra, Wilson Staff, etc.). Ils pourront faire une analyse complète de votre élan dans le but de vous diriger vers un choix de bâton qui est totalement en lien avec votre type de golfeur.

Autre que notre département d’équipements, dans la Zone Golf, il est également possible d’avoir accès à un très grand choix de vêtements et de chaussures de golf. En fait, ces deux départements nous démarquent vraiment de la compétition. Notre grande sélection ainsi que nos prix extrêmement compétitifs nous donnent une longueur d’avance. Toutes les nouveautés 2019 sont disponible en magasin et il est également possible de vous procurer les produits de l’an passé avec des rabais allant jusqu’à 50 %. Au plaisir de vous voir sur les terrains de golf ou en magasin. Bonne saison!

LES PROCHAINS ÉVÉNEMENTS DE LA SAISON 2019

  • Journée démo Taylor Made Zone Golf (12 mai de 9 h à 15 h) dans le stationnement du magasin.
  • Journée démo Zone Golf (15 mai de 10 h à 15 h) au Multigolf de Fleurimont.
  • Journée démo Zone Golf (18 mai de 10h à 15h) au Club de golf Venise.
  • Journée démo Callaway Zone Golf (26 mai de 9 h à 15 h) dans le stationnement du magasin.

Consultez le cahier GOLF dans son intégralité en cliquant ici.

GOLF 2019

Au Club de golf Les Cèdres : de l’équipement sur mesure pour des résultats sur mesure!

Vous avez besoin de nouveaux bâtons de golf? Faites un arrêt à la boutique spécialisée du Club de golf Les Cèdres pour découvrir les bâtons de golf haut de gamme sur mesure de la marque PING.

Seul dépositaire des bâtons PING dans la région de Granby, le club vous invite à venir rencontrer un des spécialistes de la boutique afin de faire analyser votre élan, votre morphologie et vos besoins en matière de bâtons (fers, fers droits, bois et hybrides). Vous souhaitez vous procurer un nouveau fer droit sur mesure? Vous pourrez faire l’essai des différents bâtons sur le tout nouveau laboratoire de jeu court créé à cette fin et choisir, avec l’aide d’un expert, les caractéristiques qui vous conviennent le mieux pour un bâton entièrement adapté.

GOLF 2019

Club de golf East Angus : un plaisir toujours renouvelé

Fondé en 1935, le Club de golf d’East Angus possède un parcours de 18 trous riche en histoire. Depuis ses débuts, le Club a vu évoluer de nombreux golfeurs renommés de la région. Encore aujourd’hui, toute l’équipe accueille les adeptes de golf en quête d’un parcours mature et vallonné offrant de bonnes conditions de jeu, et ce, à des prix fort intéressants.

« Les tournois sont aussi les bienvenus. Nous leur offrons un accueil chaleureux, un parcours aux nombreux défis et de bons prix », ajoute le propriétaire Richard Boisvert.

Visualiser le parcours

Avant de relever les défis du parcours, les joueurs peuvent visiter le site Internet et regarder une courte vidéo explicative de chaque trou. De plus, pour faciliter leur déplacement, les golfeurs peuvent sillonner le parcours à bord de l’une des cinquante nouvelles voiturettes. 

Encourager et développer la relève

L’actuel professionnel en titre Yves Mandeville, en poste pour une 35e année, poursuit quant à lui la belle tradition de ce club, notamment sur le plan du développement des jeunes, en offrant des cours aux 6 à 18 ans. 

Un restaurant accueillant

Quant au restaurant, sous la direction de Yves et Danny Beaudoin, il propose un menu varié du déjeuner au souper et une belle terrasse pour se détendre en prenant une consommation. Les visiteurs pourront entre autres y déguster de savoureuses pizzas ou encore les commander pour emporter. « Nous offrons aussi la location de la salle pouvant accueillir jusqu’à 175 personnes», précise Richard Boisvert. 

Situé à seulement 15 minutes de Sherbrooke, le Club de golf East Angus promet encore une belle saison à tous les visiteurs et ses membres.

Consultez le cahier GOLF dans son intégralité en cliquant ici.