Contenu commandité

Entreprendre en région

Une mission déterminante à Rivière-du-Loup

Proclamée première ville entrepreneuriale au pays par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante en 2016, Rivière-du-Loup représente une destination de choix pour la réalisation d’une mission commerciale. Céline Juppeau, Joseph-Flaubert Duclair et Francisco Moreno sont de ceux qui peuvent en témoigner.

Les trois jeunes gens d’affaires étaient de la douzaine de participants issus de la diversité à converger vers l’un des principaux centres industriels du Bas-Saint-Laurent. Audacieux et déterminés à assurer la croissance de leur entreprise hors du Grand Montréal, ils ont joint, à l’invitation du RJCCQ, les rangs de l’initiative novatrice ENTREPRENDRE en région. 

Plusieurs occasions d’échanges figuraient au programme de la mission. Dès leur arrivée, hier, les entrepreneurs ont pris part à un souper tournant organisé par le Centre des dirigeants d’entreprise de la région de Rivière-du-Loup. Aujourd’hui, en matinée, ils étaient conviés à un café rencontre avec des intervenants clés en développement économique. 

« La cohorte a pu s’entretenir avec des gens de Desjardins, du CLD, de la SADC, de la Chambre de commerce de la MRC et de la Jeune Chambre de Rivière-du-Loup, de même qu’avec la mairesse, Sylvie Vignet, détaille le pdg du RJCCQ, Monsef Derraji. Elle a aussi eu droit à une visite du centre-ville, du siège social de Premier Tech et du parc industriel.

Commandité 3/5

Un accueil enthousiaste à Saint-Jérôme

Frederic Scherer, Gabrielle Casara Pellin et Kelvin Mo attendaient impatiemment ce moment. Grâce au RJCCQ, leurs espoirs ont été comblés. En mission commerciale à Saint-Jérôme, ils ont créé des ponts qui leur permettront de relever de nouveaux défis. Les jeunes Montréalais ont eu droit à un accueil des plus enthousiastes.

Au nombre de la dizaine de participants à l’initiative ENTREPRENDRE en région issus de la diversité, les trois représentants de la relève entrepreneuriale ont clairement démontré qu’ils souhaitaient voir croître leurs affaires au-delà de la métropole. Bonne nouvelle pour eux : Saint-Jérôme les accueille à bras ouverts et met tout en œuvre pour les satisfaire.

L’éventail complet des services offerts aux entreprises leur a ainsi été présenté dès le début de la journée. Centre Desjardins Entreprises – Laurentides, Centre d’aide aux entreprises Rive-Nord, Centre de transfert d’entreprise du Québec, Développement Économique Grand Saint-Jérôme : ils étaient tous là, prêts à répondre à leurs besoins.

« Chaque membre de la cohorte est animé de motivations différentes et a pu y trouver son compte, confirme le pdg du RJCCQ, Monsef Derraji. Un dîner-conférence en compagnie du maire et du préfet est venu enrichir la mission, tout comme le panel réunissant des entrepreneurs locaux et les activités de réseautage organisées par la chambre de commerce. »

Voir grand en région

Preuve a été faite au cours de la journée qu’il est possible de voir grand en choisissant de démarrer son entreprise en région. Les fleurons que sont Énergie Cardio, La Crémière et Sports Experts ont tous connu leurs débuts dans le grand Saint-Jérôme pour ensuite partir à la conquête de villes comme Montréal et Québec afin d’y ouvrir d’autres succursales.

 « L’expansion d’une bannière ne se fait pas forcément des villes vers les régions et les exemples qui ont été présentés montrent bien que le “réflexe région” constitue une voie prometteuse. Il existe de belles histoires à succès et tous les participants à la mission ont pu réaliser les avantages à s’établir hors des grands centres », résume M. Derraji.

Quelques chiffres

  • 3 millions en investissement par le partenaire d’Entreprendre en région, Filaction à Saint-Jérôme et la région des Basses-Laurentides
  • 4 histoires à succès de jeunes entrepreneurs établis dans la région
  • 1 consule générale (France) présente pour rencontrer la cohorte et des entrepreneurs français en affaires à Saint-Jérôme

Commandité 2/5

Mission accomplie à Trois-Rivières!

Ils ont le vent dans les voiles et caressent de grandes ambitions. Relève entrepreneuriale dynamique, Sami Boutaleb, Dieynaba Diop et Andrew Fang comptent au nombre des participants qui ont convergé vers Trois-Rivières. Une mission commerciale signée RJCCQ qui leur fait dire mission accomplie!

À l’invitation du Regroupement, ils étaient une dizaine à mettre le cap sur la ville centre de la Mauricie. Associés à l’initiative ENTREPRENDRE en région, les jeunes gens d’affaires choisis pour prendre part à cette incursion visaient l’atteinte d’objectifs multiples. Au terme de la journée, ils ont tous pu constater l’effervescence d’un milieu fort prometteur.   

Dès son arrivée à Trois-Rivières, la cohorte d’entrepreneurs a eu l’occasion d’assister à une présentation du Centre Desjardins Entreprises. La mission a évidemment aussi permis à chacun d’établir un contact privilégié avec des représentants d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières et de la Jeune Chambre de la Mauricie.

« Plusieurs rencontres dans des entreprises détenues par des personnes issues de la diversité figuraient également à l’horaire, souligne fièrement le président-directeur général du RJCCQ, Monsef Derraji. Le groupe a ainsi eu l’opportunité de visiter le Pavillon Blainville, les Services industriels mauriciens, Nys pâtissier et l’Hôtel Oui GO! »

Une approche concertée

Plus que jamais convaincu du bien-fondé du programme déployé par l’organisation qu’il dirige, M. Derraji note les efforts consentis par l’ensemble des acteurs économiques rencontrés en vue de développer le « réflexe Trois-Rivières ». Un véritable mouvement de concertation s’est mis en place en vue d’attirer investisseurs et entrepreneurs.

« Innovation et Développement économique Trois-Rivières fonctionne à la manière d’un guichet unique qui unit les intervenants de l’écosystème entrepreneurial tant des paliers municipal, provincial que fédéral. L’aide apportée, très complète, couvre tous les aspects et facilite grandement les démarches d’établissement en affaires » retient le pdg.

Quelques chiffres

  • 7 communautés culturelles représentées
  • 3 paliers qui s’unissent pour un réseau express


Entreprendre en région 1/5

Mission à Sherbrooke: ils en reviennent enchantés!

Le Groupe Capitales Médias s’associe au Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ) afin de mettre en lumière le projet ENTREPRENDRE en région, une initiative novatrice qui vise à favo­riser, en région, l’intégration d’entrepreneurs issus de la diversité.

Directeur international du Founder Institute, Sergio Escobar est de ceux qui ont pris part à la mission commerciale organisée par le RJCCQ à Sherbrooke, tout comme Yingzhi Wang, cofondateur de Cacao 70, et Marcelina Jugureanu, coactionnaire et fondatrice de Systèmes Agro MJ. Curieux et intéressés, ils en reviennent enchantés !

Au total, ils étaient 12 à monter dans l’autobus qui les a menés vers la reine des Cantons-de-l’Est. Animés de motivations diverses et soigneusement sélectionnés, les jeunes entrepreneurs associés à l’initiative ENTREPRENDRE en région ont eu l’occasion de se familiariser avec un environnement économique dynamique et attrayant.

Attendus au centre Desjardins Entreprises-Estrie, ils ont par la suite visité l’entreprise SherWeb, spécialisée dans l’offre de solutions infonuagiques, puis l’expert en préparation de commandes Wiptec. Les structures d’accueil de la région leur ont également été présentées, de même que l’éventail des services locaux en entrepreneuriat.

«Le groupe a en outre été reçu à l’incubateur-accélérateur d’entre­prises innovantes ESPACE-inc. et à l’hôtel de ville, avant de rencontrer les membres de l’Association des gens d’affaires du centre-Ville de Sherbrooke et de participer à un cocktail de réseautage», complète Monsef Derraji, président-directeur général du RJCCQ.

Quelques faits saillants

S’il est prévu que tous les entre­preneurs profitent d’une approche personnalisée en lien avec le programme, le traitement qui leur a été réservé par le maire s’est lui aussi avéré unique. Le premier magistrat est ainsi venu confirmer le statut de ville la plus entrepreneu­riale au pays détenu par Sherbrooke selon l’organisme Futurpreneur.

« M. Lussier a pris la peine de s’entretenir avec chacun d’entre eux et leur a envoyé un signal fort en leur mentionnant que ses deux bras étaient ouverts pour les accueillir et pour leur ouvrir des portes », rapporte M. Derraji, rappelant que l’initiative s’adresse aux jeunes entrepreneurs issus de la diversité intéressés à s’installer en région.