Des jeunes nous parlent

Dix thèmes et enjeux qui nous préoccupent

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
Les sujets qui animent la société préoccupent les jeunes. Pour preuve, voici un résumé des opinions et commentaires exprimés par des élèves de l’école Paul-Germain-Ostiguy en vue de cette publication.

L'amitié

Fondamentale et instructive, l’amitié permet de tisser des liens et d’avoir une plus grande ouverture envers autrui. « En plus des activités para­scolaires qui facilitent le rapprochement entre les élèves, comme notre école n’est pas très grosse, l’une de ses principales forces réside dans la dynamique de groupe positive qui la caractérise », dit M. Perrea.

La famille

Certains élèves considèrent que la famille est constituée de modèles qui les poussent à se surpasser; d’autres, d’exemples à ne pas suivre. Reste que pour la plupart d’entre eux, la famille et les liens intergénérationnels jouent un rôle catalyseur. Grâce à eux, ils ont des lignes directrices et se sentent soutenus dans leurs aventures. 

Les réseaux sociaux

Avantageux pour garder le contact avec autrui, les réseaux sociaux ont suscité certaines réserves auprès des jeunes puisqu’ils ne reflètent pas nécessairement la vérité. « Ils ne remplacent pas les vraies amitiés et ne nous montrent pas comment interagir avec les autres. Il faudrait trouver une façon plus créative et pratique de les utiliser. » Léonie Mercier 

L'argent

Tous les élèves ont été catégoriques à ce sujet, l’argent mène le monde. Ils sont conscients de sa valeur, mais affirment que ce n’est pas pour autant un gage de bonheur. « C’est évident que l’argent peut apporter un certain bonheur, mais ceux qui en ont trop n’apprécient malheureusement pas toujours ce qu’ils ont. » William Choquette

L'intimidation

Les élèves sont d’avis que les efforts de prévention doivent se poursuivre, car l’intimidation peut littéralement briser un parcours scolaire. Toutefois, ils demeurent vigilants face à la survictimisation puisqu’ils considèrent qu’être capable de prendre sa place fait partie de la vie en société, d’où l’importance de savoir séparer le vrai du faux.

L'immigration

Pour Sara-Maude St-Laurent et nombre de ses camarades, les immigrants contribuent à notre croissance économique. « Ce sont de bons investissements pour la société, d’autant plus qu’il y a une pénurie de main-d’œuvre dans plusieurs secteurs. Ils nous font découvrir de nouvelles cultures, comme si on voyageait. Mais il faut absolument protéger notre culture, notre langue. »

L'environnement

Les jeunes se sont montrés offusqués par le manque de respect flagrant envers l’environnement et le fait que plusieurs pensent encore que les petits gestes n’ont pas d’impact significatif à plus grande échelle. Ils se sentent pris avec la dégradation écologique causée depuis la Révolution industrielle et craignent d’être frappés de plein fouet par les conséquences futures. 

L'éducation

« L’éducation est le premier investissement à faire sur soi-même », a énoncé M. Perrea pour lancer le débat sur le sujet. Si certaines personnes croient que l’école pourrait techniquement être remplacée par une clé USB, les élèves de sa classe s’entendent pour dire que ce serait une catastrophe pour la société. 

L'autorité

Pour les élèves de la classe de M. Perrea, qui dit société dit règlements en vue de maximiser le bien-être collectif. Si quelques-uns déplorent que des règles doivent s’appliquer à tous parce que des personnes ont adopté des comportements déraisonnables, ils les trouvent néanmoins utiles pour fixer des paramètres et assurer un certain encadrement.

La politique internationale

La vie au-delà de nos frontières est un enjeu primordial pour les jeunes, qui déclarent que c’est un devoir citoyen de savoir ce qui se passe dans le monde. Ils sont convaincus que l’information médiatique est filtrée et pensent que les cours qui portent davantage sur l’actualité sont plus utiles que les cours purement historiques.