Des jeunes nous parlent

Dix thèmes et enjeux qui nous préoccupent

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
Les sujets qui animent la société préoccupent les jeunes. Pour preuve, voici un résumé des opinions et commentaires exprimés par les élèves rencontrés en vue de cette publication.

L'amitié

L’amitié fait partie intégrante du quotidien des élèves, mais tous conviennent que la sincérité, la loyauté et la confiance jouent un rôle clé. Les vrais amis partagent les mêmes valeurs et ne portent aucun jugement. Et comme la qualité l’emporte sur la quantité, ce qui compte, c’est d’être entourés de gens qui les aiment.

La famille

La famille joue un rôle plus déterminant que l’amitié pour certains élèves, alors que d’autres estiment qu’on n’y prête pas autant d’attention qu’avant. Elle prend néanmoins plus d’importance avec l’âge, surtout d’un point de vue intergénérationnel. « Mais tous sont d’avis que les valeurs fondamentales sont inculquées par la famille », signale M. Plante.

Les réseaux sociaux

Tout indiqués pour entretenir des liens et non en créer de nouveaux, les réseaux sociaux comportent des avantages s’ils sont utilisés de façon positive et modérée. « Ils sont incontournables pour rester au courant de l’actualité, mais les élèves sont conscients des dangers potentiels et reconnaissent que les messages textes peuvent parfois être mal interprétés », résume M. Plante. 

L'argent

« Combien d’argent faut-il pour être heureux», demande M. Plante pour lancer la discussion. Tous les élèves s’entendent pour dire qu’un minimum est requis pour vivre et que certains se créent de faux besoins par la suite. Cependant, le bonheur a plus d’importance que l’argent, qui peut parfois même gâcher des relations. 

L'intimidation

Des élèves qui ont été victimes d’intimidation au primaire se réjouissent du fait que de plus en plus de gens sont conscients des émotions d’autrui et dénoncent des actes d’intimidation. Aujourd’hui, ils reconnaissent leur valeur et restent honorablement fermes sur leurs principes : « Je vais être qui je veux, je m’assume, je m’affirme. » 

L'immigration

« C’est important d’accueillir des immigrants pour des raisons humanitaires. Ils viennent ici pour changer leur vie. Si on était à leur place, on aimerait aussi se faire donner une chance. Mais il faut privilégier notre langue et notre collectivité, car c’est bien d’apprendre d’autres cultures, mais certaines personnes s’intègrent peu à notre société. »

L'environnement

Les élèves sont très conscientisés au sujet de l’environnement. « On en parle beaucoup, mais on n’en fait pas assez. On doit penser aux générations futures, et si on continue à polluer,
les impacts risquent d’être irrécupérables. On a la chance de vivre sur une belle planète. Il faut faire plus d’efforts pour la protéger. »

La politique québécoise

La liberté d’expression est un principe démocratique dans la société québécoise, et les élèves sont navrés par le fait que certains pays nient ce droit fondamental aux populations. Toutefois, la corruption au Québec est un sujet chaud. Les non-dits sont nombreux et les différentes commissions d’enquête ne contribuent pas à faire changer les choses.

L'autorité

L’autorité est un impératif, sans quoi, le chaos régnerait dans la société. Mais en matière de droit et de justice, les jeunes déplorent les délais dans le système. Ils sont sidérés par l’arrêt Jordan, qui fixe une limite dans le temps aux procédures judiciaires, ce qui permet à des accusés d’éviter de subir leur procès. 

La politique internationale

Les élèves dénoncent l’hypocrisie, le cynisme et le manque de transparence de la société contemporaine. « Tout est interrelié, et l’avenir de la planète est en jeu. Le système est inefficace, car c’est une fausse démocratie. Et l’ALENA, c’est indispensable. Il faut être ouvert au dialogue et trouver des solutions pour éviter la guerre. »