Maltraitance envers les aînés

Cinq signes de maltraitance envers les aînés

La maltraitance envers les aînés n’est pas toujours simple à identifier. On tente de cacher les situations de maltraitance, de protéger ceux qu’on aime, de minimiser certains gestes, etc. Peu importe le type ou la forme de maltraitance dont il est question, que celle-ci soit intentionnelle ou non, la maltraitance est toujours inacceptable. Certains indices peuvent mettre la puce à l’oreille.

1. La personne aînée semble prise d’une anxiété grandissante?
Il se pourrait que certains gestes singuliers de son entourage créent un profond malaise – voire un intense sentiment de peur - chez la personne aînée. Pensons par exemple au chantage émotif, aux insultes, aux menaces verbales, à la manipulation ou à l’indifférence. La personne aînée n’osera souvent pas dénoncer cette maltraitance psychologique surtout quand elle implique un proche, un membre de la famille. Ces paroles ou ces gestes pourraient créer chez l’aîné un état dépressif, un repli sur soi, des pensées suicidaires ou des comportements destructeurs.

2. La personne aînée présente des blessures, des ecchymoses?
Les personnes aînées sont très souvent entourées de leurs proches, d’amis ou de personnel soignant qui veillent et contribuent à leur bien-être. Dans certains cas, l’entourage de la personne aînée peut cependant être inadéquat et causer de la maltraitance. Être bousculé, rudoyé, alimenté de force ou encore privé d’aide pour les soins d’hygiène ou l’habillement constituent autant d’exemples de maltraitance physique. Certains indices de maltraitance, des ecchymoses par exemple, peuvent être causés par certaines conditions de santé. Les indices ne traduisent pas toujours une situation de maltraitance. La vigilance est de mise.

3. Le compte bancaire d’un proche aîné indique des transactions inhabituelles?
La maltraitance financière est un autre type de maltraitance dont sont quelquefois victimes les aînés. Quand un proche soutire des biens ou de l’argent à une personne aînée, une seule fois ou à plusieurs reprises, il s’agit bien de maltraitance matérielle et financière. Ainsi, lorsque des transactions inhabituelles sont relevées dans le compte bancaire d’un aîné, mieux vaut y regarder de près afin de s’assurer qu’il ne soit pas victime de vol ou de fraude. D’autres indices peuvent aussi témoigner de ce type de maltraitance. Si l’aîné n’est soudainement plus en mesure de régler ses factures ou de payer son épicerie ou sa médication il est important de questionner ce changement.

4. Une personne aînée est infantilisée et dénigrée en raison de son âge?
Il arrive que certaines personnes aînées soient victimes de discrimination, d’exclusion, d’infantilisation ou de mépris en raison de leur âge. On parle alors d’âgisme. Certains stéréotypes ou discours négatifs qui sont véhiculés au sujet des personnes aînées sont un terreau fertile pour la maltraitance. Les personnes aînées peuvent même en venir à croire elles-mêmes qu’elles n’ont plus de valeur, qu’elles n’apportent plus rien à leur famille, à leur milieu de travail ni même à la société.

5. On empêche une personne aînée de prendre des décisions qui la concernent?
Il arrive parfois que l’on décide à la place d’une personne aînée ou que l’on ne respecte pas ses choix. Cela semble justifié, parce que l’on croit prendre une meilleure décision. On peut aussi penser que cela est aidant pour la personne aînée si quelqu’un décide à sa place. Cela peut cependant constituer une violation des droits. Toute personne conserve pleinement ses droits, quel que soit son âge. Seul un juge peut déclarer une personne inapte, qui par ailleurs conserve tout même des droits, qu’elle peut exercer en fonction de ses capacités.

Le gouvernement du Québec met à la disposition des citoyens la Ligne Aide Abus Aînés qui offre un service d’écoute et des références, pour les personnes aînées maltraitées, un membre de la famille, un ami, un voisin ou encore un intervenant en contact avec une personne maltraitée. Il s’agit d’un service anonyme et confidentiel, accessible partout au Québec et offert tous les jours de 8h à 20h.   

En cas de doute, appelez la LAAA : 1-888-489-ABUS (2287) ou visitez le site www.aideabusaines.ca.