Ce coup de pouce qu’il fallait!

Pour mieux propulser les entreprises

«Si Gatineau n’est d’emblée pas perçue comme une ville d’affaires, l’offre de services aux entrepreneurs sur le territoire s’avère néanmoins abondante, mais se présente telles les pièces détachées d’un gros casse-tête. L’Institut Innovation Gatineau veut utiliser les forces existantes et apporter davantage de ressources autour de la table.»

Pour des projets porteurs

Le Fonds de 100 millions $ initié par le Mouvement Desjardins à la fin de l’année 2016 connaît un vif succès. Il a pour objectif d’appuyer des projets porteurs pour les communautés, et d’insuffler un nouveau dynamisme économique et social. Plus de 300 projets ont été soutenus à ce jour. Dans cette série, le Groupe Capitales Médias, en collaboration avec le Mouvement Desjardins, vous présente quelques-uns de ceux-ci. 

Directeur général de l’Institut, Michael-Anthony Clément souhaite faire de l’organisation un véritable moteur de création d’emplois et de prospérité économique. Modèle d’incubateur unique en son genre, entièrement financé par le secteur privé, celui-ci réunit sous un même toit tous les leviers et services professionnels destinés à faire émerger une startup et à en accélérer le développement. Les ressources actuelles en limitent toutefois le déploiement.  

À court terme, l’objectif principal de l’Institut Innovation Gatineau consiste en l’atteinte de son plein potentiel d’accompagnement, soit 60 startups, mais sans faire de compromis quant aux critères de sélection. La qualité des startups accompagnées et, surtout, leur taux de réussite – plus de 50% en incubation et 75% en accélération – constituent les objectifs à long terme. Ce taux sera ainsi mesuré aux trois mois sur une période totalisant cinq ans. «L’autosuffisance de l’Institut, libre de subventions gouvernementales, représente aussi un objectif à long terme, indique M. Clément. À cet égard, mentionnons d’ailleurs que nous nous sommes dotés d’un mécanisme de donation auprès de la communauté d’affaires. Le succès sera évalué sur la base du nombre de startups toujours en activité dans cinq ans, des emplois créés, des sommes amassées et des ventes, particulièrement en exportation.»

Michael-Anthony Clément

« Actuellement, l’Institut a signé des ententes avec la Chambre de commerce de Gatineau, Export Outaouais, CJEO, La Boîte et l’École des entrepreneurs du Québec en Outaouais. »
Michael-Anthony Clément

Ajustement des programmes et bourses

L’Institut Innovation Gatineau a développé des programmes d’accompagnement pour les startups, lesquels sont inspirés des meilleures pratiques. À ce jour, ceux-ci nécessitent cependant une dernière phase de formalisation et d’ajustement. Leur originalité et leur valeur ajoutée résident dans leur forme non linéaire. Ces programmes sont conçus pour s’adapter à l’entrepreneur, à ses expériences, à ses faiblesses et à son modèle d’affaires. 

«Nous offrons en outre déjà des bourses, mais nous voulons le faire à plus grande échelle en injectant par exemple du capital dans les startups à certaines étapes de leur progression. Il faut que ces dernières puissent réaliser des ventes tôt dans le processus afin d’augmenter leurs chances de succès et, surtout, valider leur modèle. Pour faire la différence, la communauté d’affaires sera ici aussi mise à contribution», complète le directeur général.

Service aux incubés et volet international 

Dans tous les domaines – services légaux, fiscalité, comptabilité, tenue de livre, marketing, notariat, assurance, services bancaires, financement, planification des opérations, ressources humaines, exportation, commerce électronique, réseautage, évaluation d’entreprise, Web et application mobile, propriété intellectuelle –, des collaborateurs offrent hebdomadairement, sans frais, au moins deux heures de leur temps à toutes les startups.

Une composante internationale est également intégrée à l’approche. L’organisation veille à ce que les startups considèrent les marchés émergents. De concert avec Export Outaouais, l’un des administrateurs de l’Institut, localisé en Asie, les aide à développer leurs ventes en Chine, au Vietnam, en Belgique et en France. Il est disposé à accueillir des startups à l’occasion de visites et travaille aussi à attirer des entrepreneurs immigrants en Outaouais.


« Nous offrons en outre déjà des bourses, mais nous voulons le faire à plus grande échelle. »
Michael-Anthony Clément

Accélérateur d’entreprises et collaboration

Un début de réflexion est amorcé pour la mise en place d’un accélérateur d’entreprises à Gatineau en vue d’éviter aux startups de l’Outaouais d’avoir à s’expatrier vers l’Ontario afin de poursuivre leur développement. Si l’emplacement
de cet accélérateur n’est pas encore défini, l’Institut Innovation Gatineau entend obtenir le soutien de la Ville de Gatineau (ID Gatineau) et de L-SPARK, un accélérateur à succès existant, pour porter ce dossier stratégique.

«L’approche de l’Institut se veut collaborative, sans duplication de ce qui se fait déjà dans la région, insiste en terminant Michael-Anthony Clément. Tout doit se faire par l’entremise d’ententes avec les organismes du milieu pour prévenir l’allocation de ressources en double. Actuellement, l’Institut a signé des ententes avec la Chambre de commerce de Gatineau, Export Outaouais, CJEO, La Boîte et l’École des entrepreneurs du Québec en Outaouais. Plusieurs autres ententes cheminent aussi.» 


« L’approche de l’Institut se veut collaborative, sans duplication de ce qui se fait déjà dans la région. »
Michael-Anthony Clément

Ce qu’ils ont dit…

«L’Institut Innovation Gatineau est une ressource incontournable pour les entreprises en démarrage dans la région. Il nous a permis de développer des stratégies de commercialisation concrètes et efficaces. Grâce au soutien des accompagnateurs pour l’acquisition de financement, notre entreprise, qui a développé une application mobile pour faciliter les paiements au restaurant, prépare rapidement son envol vers le chemin de la réussite.»

- Elias Hage, président-directeur général d’App8 


«L’Institut n’est pas seulement un accélérateur de startups, il s’agit d’un véritable catalyseur d’innovation qui expose ses incubés à de nombreux spécialistes de tous les domaines et leur permet d’interagir et d’échanger sur tout ce qui touche le domaine des affaires. Les événements périodiques favorisent une meilleure cohésion des membres et les différentes salles et espaces de travail encouragent une productivité constante. Pour nous, qui développons une entreprise qui permet de recharger les téléphones dans les endroits publics, il s’agit du nerf de l’entrepreneuriat en Outaouais!»

- Gabriel Hardy-Joseph et Vincent Ducharme, JuiceBox


«L’Institut Innovation Gatineau fut un élément-clé dans le développement de notre entreprise, qui introduit présentement des centaines d’étudiants (secondaire et cégep) au monde des affaires. Le réseau, la communauté et l’expertise transmise par les intervenants sur place ont tous contribué à notre succès.»

- Charles-Antoine Hallé, président d’Apprends & Entreprends

  • 60 emplois créés
  • 3 millions $ de ventes après 15 mois
  • 300 000$ d’exportations vers une autre province prévues, 150 000$ vers les États-Unis et 75 000$ à l’international
  • 400 000$ en financement recueilli
  • 100 000$ de contribution de la part de l’Institut afin d’aider les startups

Recherche et rédaction pour cette série: Johanne Martin

www.fr.institutig.ca