Un chercheur inspectant une puce électronique.

Le C2MI joue un rôle primordial dans la stratégie numérique

Le secteur des systèmes électroniques est en pleine effervescence. En 2018, au Québec, il représente près de 750 entreprises qui comptent plus de 40 000 emplois et génèrent 11,5 milliards de dollars dont la plus grande part est résultante des produits de l’exportation.

Pourquoi un centre de recherche unique au Canada à Bromont ?

Ce n’est pas un hasard si le Centre de Collaboration MiQro Innovation, mieux connu sous le nom C2MI, s’est implanté dans le Parc scientifique de Bromont. La grappe d’entreprises canadiennes de renommée évoluant dans le domaine des hautes technologies, telles IBM Canada Ltée, Teledyne Dalsa semionducteurs Inc, GE Aviation, Ericsson, Cogiscan pour n’en nommer que quelques-unes, y sont pour quelque chose. Une main-d’œuvre hautement qualifiée, des capacités de production et des compétences uniques ont largement favorisé l’arrivée du Centre en 2010.

Un circuit électronique imprimé flexible.

« La logique vous mènera d’un point A à un point B. L’imagination vous emmènera où vous voulez… »
Albert Einstein

Sur quoi travaillent les chercheurs et les scientifiques du C2MI ?

Les systèmes électroniques sont omniprésents. Leur plus grand malheur est qu’ils sont invisibles, inodores et très souvent imperceptibles à l’œil! Par contre, ils sont partout dans notre quotidien, que ce soit dans nos appareils intelligents, nos appareils ménagers, ils sont de plus en plus nombreux dans nos voitures, simplifiant constamment notre logistique de tous les jours. Au C2MI, nous travaillons en collaboration avec un nombre toujours croissant d’entreprises pour le développement d’une multitude de nouvelles technologies, toutes destinées de près ou de loin à faciliter une facette de notre vie. Développer un nez électronique pour détecter les gaz toxiques ou vérifier la qualité de l’air de nos maisons, optimiser la prise de médicaments et améliorer la qualités de vie de nos ainés, utiliser des capteurs haptiques afin de collecter des données et ainsi comprendre les mécanismes influençant les personnes atteintes d’autisme ou encore rendre la vue aux aveugles sont quelques exemples de ce qui anime les laboratoires du C2MI! Nos secteurs d’activités n’ont pour limites que celles de l’imagination!

Pour consulter le cahier spécial préparé par La Voix de l'Est dans son intégralité, cliquez ici.