JJB

50 ans de l’école Jean-Jacques-Bertrand

Le 25 mai prochain, l’école secondaire Jean-Jacques-Bertrand de Farnham célébrera son 50e anniversaire lors d’un grand événement réunissant les cohortes de 1969 à 2019. Découvrez, dans ce cahier spécial, le portrait de cet établissement hors du commun et de tous ceux et celles qui ont contribué à lui forger une réputation sans égale!

Bonjour, je m’appelle Gaétan Brault et je suis fier d’être le dixième directeur de cette magnifique école secondaire. L’école Jean-Jacques-Bertrand est riche en histoire et en succès. 

J’ai eu la chance de rencontrer et de connaître les neuf directeurs qui m’ont précédé. Ils ont tous laissé des traces positives.

Au fil des ans, j’ai eu le privilège de travailler comme adjoint auprès de sept d’entre eux. Ce sont des hommes attachants, des gens travaillants et de grands leaders.

Gaétan Brault, directeur

Je remercie l’équipe école de continuer la tradition de cette grande institution. Elle est le cœur de cette communauté et trace le chemin de nos citoyens de demain.

Je tiens aussi à remercier les municipalités de notre secteur d’avoir participé aux succès de notre établissement pendant déjà 50 ans, ainsi que la Fondation éducative Jean-Jacques-Bertrand pour son travail et son aide précieuse auprès des élèves de notre école.

Un immense merci aux organisateurs du 50e anniversaire ! Ils ont travaillé durant plusieurs mois à la réalisation de ce grand événement. Les organisateurs sont : François Audette, Jacinthe Allard, Francine Brais, Diane Dion, Robert Finnegan, Daniel Labranche, Daniel Poirier et Gilles Trinque.

Au plaisir de vous retrouver le 25 mai,

Gaétan Brault

Patrick Melchior, maire de Farnham

C’est avec une fierté non dissimulée que je vous écris ce petit mot aujourd’hui. Cinquante ans maintenant que cette vénérable institution qu’est l’école Jean-Jacques-Bertrand fait partie du paysage Farnhamien. Nous y avons vu passer de futurs avocats, comédiens, marathoniens, auteurs, manœuvres, etc. 

Nonobstant les carrières choisies, les chemins empruntés, c’est la marque que les enseignantes et enseignants ont laissée dans la tête et le cœur de chacune des personnes qui y sont passé qui est unique. Assurément, l’apprentissage académique est primordial, mais il y a quelque chose dans l’ADN de JJB de plus grand que tout cela : l’apprentissage du savoir-être, la culture du bonheur qui est unique à ce lieu et c’est cela qui me rend si fier ! 

Bravo à tous ceux et celles qui ont contribué à ces cinquante belles années et poussons l’audace d’en espérer cinquante autres. Je vous laisse en vous citant les paroles d’une chanson de Serge Reggiani : quelque chose a changé pendant que nous passions…

Votre maire,

Patrick Melchior

Isabelle Charest
Députée de Brome-Missisquoi
Ministre déléguée à l’Éducation, responsable des Sports et loisirs
Ministre de la Condition féminine

Écrire un mot pour les célébrations liées aux 50 ans de Jean-Jacques-Bertrand me permet de me remémorer mon passage à l’école secondaire.

J’étais une adolescente très sportive et, lorsque je n’étais pas en classe, j’étais à l’aréna. Durant ces 5 belles années à l’école secondaire, j’ai découvert des intérêts et des passions qui font toujours partie de ma vie. Parce qu’en fait, une école secondaire c’est quoi ? C’est un lieu de haute importance, surtout dans une petite communauté où l’école devient, en quelque sorte, le cœur de la ville. 

On y tisse des liens qui peuvent durer toute une vie. On y rencontre des enseignants qui influenceront de par leur passion les choix de carrière et la vie des étudiants qu’ils côtoient. On y fait l’apprentissage de l’autonomie : on se construit, on prend nos propres décisions. Quand on y entre on est plus tout à fait un enfant, quand on la quitte on est presque un adulte. Bref, une école secondaire c’est loin d’être un endroit banal : c’est là que se construit l’adulte que l’on sera demain.  

De 1969 à aujourd’hui, c’est près de 8000 étudiants qui sont passés par J.J. Bertrand ! De ces 8000 étudiants, certains ont quitté la région faisant briller le nom de Farnham au-delà des frontières, d’autres sont restés dans notre beau coin de pays y fondant une famille ou y implantant une entreprise. Tous, chacun à leur manière, influencent toujours- le monde dans lequel nous vivons. 

Finalement, je ne saurais passer sous silence les nombreux succès sportifs de l’école qui la font rayonner à travers la province. Bravo et merci au comité organisateur des festivités, aux enseignants, à la direction, au personnel de soutien, aux parents et aux élèves qui sont l’âme de Jean-Jacques-Bertrand.  

Je vous souhaite à tous, un bon 50e !  

Isabelle Charest

Pour consulter le cahier spécial préparé par La Voix de l'Est dans son intégralité, cliquez ici.