50 ans de l’école Jean-Jacques-Bertrand

JJB

50 ans de l’école Jean-Jacques-Bertrand

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Le 25 mai prochain, l’école secondaire Jean-Jacques-Bertrand de Farnham célébrera son 50e anniversaire lors d’un grand événement réunissant les cohortes de 1969 à 2019. Découvrez, dans ce cahier spécial, le portrait de cet établissement hors du commun et de tous ceux et celles qui ont contribué à lui forger une réputation sans égale!
L’école Jean-Jacques-Bertrand tatouée sur le cœur

JJB

L’école Jean-Jacques-Bertrand tatouée sur le cœur

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Président du comité organisateur de la fête du 50e anniversaire de l’école Jean-Jacques-Bertrand qui se déroulera le 25 mai prochain, monsieur François Audette travaille d’arrache-pied à l’organisation de ce grand événement depuis près de deux ans ! Lui-même finissant de la cohorte de 1979, M. Audette conserve de merveilleux souvenirs de son passage à cette école. « Pourquoi je m’implique autant pour cette grande fête ? Personnellement, je le fais pour le frère Roch Bourbonnais qui, à l’époque, était mon directeur et qui est encore parmi nous aujourd’hui. Cet homme d’une grande bonté en a marqué plus d’un ! », note l’ancien élève.
50 ans d'histoire

JJB

50 ans d'histoire

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
C’est à Farnham, en 1967, qu’a débuté la construction de ce qui allait devenir la toute première polyvalente sur le territoire de la Commission scolaire régionale Honoré-Mercier : la Polyvalente Jean-Jacques-Bertrand. Érigée au coût de 2 809 257 $, et nommée en l’honneur du premier ministre de l’époque, la polyvalente a ouvert ses portes en septembre 1969. Lors de cette première rentrée, 1200 élèves franchissaient les portes de l’établissement, sous la direction du frère Roch Bourbonnais ainsi que de ses deux adjoints, M. Anicet Tessier et frère Jacques Beaulieu.
Frère Roch Bourbonnais: une décennie de dévouement

JJB

Frère Roch Bourbonnais: une décennie de dévouement

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
De 1969 à 1979, la polyvalente Jean-Jacques-Bertrand a été dirigée de main de maître par le frère Roch Bourbonnais. Aujourd’hui âgé de 90 ans, l’ancien directeur s’est confié avec émotion sur ses dix années passées à la direction de l’école. « J’ai toujours été heureux de côtoyer la jeunesse. Je n’ai que de beaux souvenirs puisque c’était toute ma vie. Lorsque j’étais avec les jeunes, j’avais toujours mon sourire », confie-t-il.
François Desrochers: un enseignant passionné

JJB

François Desrochers: un enseignant passionné

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Originaire de Verdun, M. Desrochers enseigne depuis maintenant 30 ans au sein de l’école Jean-Jacques-Bertrand. « C’est le fruit du hasard qui m’a amené à enseigner dans cette petite école de Farnham. En fait, à l’époque, j’avais posé ma candidature auprès de plusieurs établissements d’enseignement et c’est à l’école Jean-Jacques-Bertrand que j’ai décidé de me poser », raconte le professeur en univers social. Au cours de sa carrière, M. Desrochers a enseigné plus d’une matière. De la géographie à l’histoire, en passant par le monde contemporain et l’éducation financière, le professeur a approfondi plusieurs domaines avec ses étudiants. Il a également eu l’occasion d’enseigner la morale et la religion, sans oublier les fameux cours d’éducation au choix de carrière et de formation personnelle et sociale !
Ross Lemke: véritable légende du football

JJB

Ross Lemke: véritable légende du football

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Monsieur Lemke a fait ses premiers pas en enseignement en 1967, à l’école St-Romuald de Farnham, tout juste avant l’arrivée des polyvalentes au Québec. Deux ans plus tard, il a joint les rangs du corps enseignant de la polyvalente Jean-Jacques-Bertrand à titre de professeur d’anglais. « À l’époque, je me souviens d’avoir dit à notre directeur, frère Roch Bourbonnais, que l’enseignement de l’anglais c’était bien, mais que ma réelle passion était le football. Je lui ai donc demandé s’il était possible de créer une équipe à l’école et l’idée a lentement fait son chemin », raconte M. Lemke. Lorsque l’équipe civile de Farnham a cessé ses activités en 1971, le passionné de football a saisi l’occasion pour récupérer son équipement et enfin créer ce qui allait officiellement devenir Les Astérix de la polyvalente Jean-Jacques-Bertrand !
José St-Onge: pour l’amour de la musique !

JJB

José St-Onge: pour l’amour de la musique !

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Depuis plus de 25 ans, M. José St-Onge partage avec ses élèves son amour inconditionnel pour la musique. Véritable passionné, ce trompettiste chevronné enseigne la musique en plus de diriger les quatre harmonies et le stage band de l’école Jean-Jacques-Bertrand avec son collègue Pascal Martin. Cette année seulement, près de 350 jeunes de la première à la cinquième secondaire se sont inscrits en musique, ce qui représente près du tiers des élèves de l’école. Ce n’est pas surprenant puisque le dynamique professeur sait très bien « vendre » sa matière !
Lucien Laliberté: inspiré par la réussite

JJB

Lucien Laliberté: inspiré par la réussite

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Monsieur Lucien Laliberté a œuvré plus de 30 ans au service des jeunes de l’école Jean-Jacques-Bertrand, d’abord en orientation scolaire, puis à titre de directeur adjoint et directeur. Les gens de la région et du milieu de l’éducation connaissent aussi M. Laliberté pour avoir été l’instigateur du programme intermédiaire de l’institution de Farnham. « Ce programme est l’aboutissement d’une longue réflexion et il n’est surtout pas le rêve d’un seul homme. C’est aussi le rêve d’un milieu qui a cru en lui ! », souligne l’ancien directeur. Il aura fallu près de huit années de préparation, de séances d’information et de discussions avec les acteurs du milieu avant que le programme ne voie le jour, en 1999.
Au service de la jeunesse

JJB

Au service de la jeunesse

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
La Fondation éducative Jean-Jacques-Bertrand s’est donné pour mission d’amasser des fonds pour soutenir le développement des élèves. Ainsi, chaque année, un souper-conférence est organisé et les fonds amassés lors de cet événement sont utilisés à différentes fins. Au fil des ans, plusieurs projets ont vu le jour, tels l’achat de matériel scolaire et récréatif, l’aménagement d’un local spécialisé pour les élèves vivant avec un trouble envahissant du développement ou encore l’installation d’un mur d’escalade dans le gymnase de l’école. Différentes mesures ont également été mises en place afin de prévenir la cyberintimidation chez les jeunes, tandis qu’une patinoire extérieure a été construite en partenariat avec la ville de Farnham.