25 ans de la Fondation du Cégep de Granby

25 ans à faire la différence dans le parcours des étudiants

Des voyages humanitaires et culturels d’une richesse inestimable !  Le développement global de l’étudiant et sa réussite éducative font partie intégrante des objectifs du Cégep de Granby. C’est pourquoi la Fondation accompagne autant financièrement les projets étudiants collectifs et individuels.

« Au cours des cinq dernières années, un montant de près de 125 000 $ a été distribué à plus de 150 projets, qu’il s’agisse, entre autres, de stages personnels, de stages d’études à l’international, ou de projets de fin d’études. Il peut également s’agir de bourses qui visent à réaliser des projets concernant de saines habitudes de vie, à accompagner des équipes sportives, à soutenir les activités socio-culturelles, etc. », mentionne M. Michel Bélanger, directeur des affaires étudiantes et des services à la communauté au Cégep de Granby.

À titre d’exemple, en ce qui concerne le programme de techniques d’éducation spécialisée (TES), « En 10 ans, la Fondation a contribué à la réalisation d’une quinzaine de projets concernant notre programme de TES. Ainsi, depuis 2013, sept voyages culturels et humanitaires ont été effectués. De plus, depuis 2010, plusieurs stages en intervention ont été organisés à Bruxelles en Belgique auprès d’une clientèle vivant de multiples problématiques d’adaptation », explique Mme Isabelle Giard, coordonnatrice du département de techniques en éducation spécialisée.

À ce propos, nous avons eu le privilège de rencontrer deux enseignantes en techniques d’éducation spécialisée, soit Mmes Justine Benoit et Annie Gagné ainsi qu’une étudiante, Jessica-Belle Lemay, qui ont participé au récent voyage interculturel et communautaire au Pérou. Toutes trois en sont revenues plus riches d’une expérience de vie qui les a transformées. Après avoir amassé l’argent nécessaire, le groupe de 14 étudiants s’est envolé vers le Pérou le 4 janvier dernier pour un séjour de deux semaines. « Le cœur du projet consistait à aller chercher des matériaux de base (pierres et sable) à 3800 mètres d’altitude afin de construire un chemin d’accueil dans le village de Luquina. Ce chemin d’accueil a pour objectif de développer le tourisme communautaire », explique Mme Benoit.

Mmes Justine Benoit, Jessica-Belle Lemay et Annie Gagné

Comme le précise Jessica-Belle Lemay, étudiants et enseignantes en ont aussi profité pour visiter le pays, dont la ville de Cusco, le village d’Ollantaytambo, la ville de Puno et les îles flottantes du lac Titicaca. De plus, elle mentionne avec émotion que le voyage lui a permis de réaliser à quel point la population péruvienne est épanouie même si elle a peu de biens matériels. « Ça a changé complètement ma perception de la vie. Maintenant, je prends plus le temps d’apprécier chaque moment. Le voyage nous a aussi obligé à dépasser nos limites. C’est le genre d’expérience dont tu sors grandie. » Même son de cloche du côté des enseignantes : « C’est le type de projets qui marquent positivement la vie de tous. Nous avons eu l’occasion d’y faire des rencontres humaines très enrichissantes. De là l’importance des bourses que la Fondation accorde à de tels projets formateurs », concluent Mmes Benoit et Gagné.