Contenu commandité

Commandité 1/5

Foncer… et bâtir les soins de santé au Saguenay

Pour l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), l’accès à des soins de santé de qualité au moment où le patient en a besoin constitue une priorité. Dans la poursuite de cet objectif, l’OIIQ mise sur une utilisation optimale de l’expertise infirmière où la compétence, l’autonomie et la collaboration professionnelles sont une source de motivation quotidienne.  

Dans la vie professionnelle de Véronique Brassard, le droit de prescrire représente un virage déterminant. De retour depuis peu dans sa région natale, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, la jeune infirmière fait preuve d’un engagement hors du commun. Enthousiasme et fierté caractérisent l’accompagnement qu’elle offre à ses patients.  

Conseillère en soins infirmiers et stomothérapeute à l’Hôpital de Chicoutimi, Véronique est de celles qui ont à cœur de faire la différence dans la vie des gens. La prescription infirmière figure au nombre des outils dont la lauréate du prix Florence de la relève 2017 décerné par l’OIIQ–une reconnaissance qui a permis la mise en lumière de son parcours exceptionnel–s’est dotée. À cet égard, elle compte d’ailleurs parmi les précurseurs.

«Dès la première journée où il a été possible de s’inscrire à la formation, je l’ai fait pour pouvoir prescrire dans mon domaine d’expertise, soit en soins de plaies, de stomie et d’incontinence, rapporte-t-elle. L’obtention de ce droit est le fruit d’un travail intense et d’un processus très rigoureux de la part de l’Ordre, qui saisit toutes les occasions d’encourager ses membres à se prévaloir, dans l’intérêt de la population, de ce nouveau privilège.»

La prescription infirmière, en vigueur depuis janvier 2016, représente l’aboutissement de plus de trois années d’échanges porteurs entre l’OIIQ et diverses instances. Cet acquis comporte de nombreux avantages, dont l’accès plus rapide aux traitements et au suivi clinique, la réduction des complications et des coûts associés à une prise en charge tardive, de même que la prévention d’une fragmentation ou d’une interruption de services en attente d’une ordonnance.

Commandité 3/5

Un accueil enthousiaste à Saint-Jérôme

Frederic Scherer, Gabrielle Casara Pellin et Kelvin Mo attendaient impatiemment ce moment. Grâce au RJCCQ, leurs espoirs ont été comblés. En mission commerciale à Saint-Jérôme, ils ont créé des ponts qui leur permettront de relever de nouveaux défis. Les jeunes Montréalais ont eu droit à un accueil des plus enthousiastes.

Au nombre de la dizaine de participants à l’initiative ENTREPRENDRE en région issus de la diversité, les trois représentants de la relève entrepreneuriale ont clairement démontré qu’ils souhaitaient voir croître leurs affaires au-delà de la métropole. Bonne nouvelle pour eux : Saint-Jérôme les accueille à bras ouverts et met tout en œuvre pour les satisfaire.

L’éventail complet des services offerts aux entreprises leur a ainsi été présenté dès le début de la journée. Centre Desjardins Entreprises – Laurentides, Centre d’aide aux entreprises Rive-Nord, Centre de transfert d’entreprise du Québec, Développement Économique Grand Saint-Jérôme : ils étaient tous là, prêts à répondre à leurs besoins.

« Chaque membre de la cohorte est animé de motivations différentes et a pu y trouver son compte, confirme le pdg du RJCCQ, Monsef Derraji. Un dîner-conférence en compagnie du maire et du préfet est venu enrichir la mission, tout comme le panel réunissant des entrepreneurs locaux et les activités de réseautage organisées par la chambre de commerce. »

Voir grand en région

Preuve a été faite au cours de la journée qu’il est possible de voir grand en choisissant de démarrer son entreprise en région. Les fleurons que sont Énergie Cardio, La Crémière et Sports Experts ont tous connu leurs débuts dans le grand Saint-Jérôme pour ensuite partir à la conquête de villes comme Montréal et Québec afin d’y ouvrir d’autres succursales.

 « L’expansion d’une bannière ne se fait pas forcément des villes vers les régions et les exemples qui ont été présentés montrent bien que le “réflexe région” constitue une voie prometteuse. Il existe de belles histoires à succès et tous les participants à la mission ont pu réaliser les avantages à s’établir hors des grands centres », résume M. Derraji.

Quelques chiffres

  • 3 millions en investissement par le partenaire d’Entreprendre en région, Filaction à Saint-Jérôme et la région des Basses-Laurentides
  • 4 histoires à succès de jeunes entrepreneurs établis dans la région
  • 1 consule générale (France) présente pour rencontrer la cohorte et des entrepreneurs français en affaires à Saint-Jérôme

Commandité

Des obligations boursières au capital garanti pour votre REER?

En cette période des REER, c’est le temps de réfléchir aux bons outils de placement à utiliser pour atteindre vos objectifs et d’opter pour des placements sûrs, flexibles et rentables.

Allez-vous placer de l'argent dans un REER, cette année? Si oui, c'est le temps de réfléchir au type de placement qui serait le plus avantageux. Bien sûr, vous avez plusieurs options. Mais vous avez intérêt à en examiner une de plus près: les Obligations boursières du Québec, offertes par Épargne Placements Québec.

Les Obligations boursières représentent une solution particulièrement attrayante pour épargner en vue de la retraite. Elles vous offrent un excellent potentiel de rendement, ainsi que l'assurance que votre capital est garanti.

Profitez de la performance d'entreprises québécoises

Le rendement des Obligations boursières du Québec est basé sur la performance boursière de 30 grandes entreprises ayant leur siège social au Québec. Ces titres sont réunis dans l'Indice Québec IQ-30MC, créé par l'Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC).

Vous pouvez acheter des Obligations boursières du Québec pour un terme de 5 ou 10 ans. Le rendement maximal est de 60 % pour le terme de 5 ans; il est illimité pour le terme de 10 ans. L'achat minimal est de 100 $ et les Obligations sont remboursables à l'échéance du terme.

Votre capital est garanti

Quand il est question d'épargne-retraite, le rendement est important. Mais la sécurité de votre capital l'est tout autant. Rien ne sert de rechercher à tout prix le rendement si c'est au risque de perdre votre précieuse épargne!

C'est pourquoi tous les produits d'Épargne Placements Québec sont pleinement garantis par le gouvernement du Québec. C'est donc le cas des Obligations boursières du Québec: tout l'argent que vous y placez est garanti. Seul le rendement ne l'est pas. Et il n'y a pas de limites de temps et de montant à cette garantie.

Une prime de rendement

Même si leur rendement n'est pas garanti, vous partez avec une longueur d'avance en investissant dans les Obligations boursières du Québec. Car si vous les utilisez pour investir de nouvelles sommes dans un régime enregistré d'épargne-retraite (REER), un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR), un compte de retraite immobilisé (CRI) ou un fonds de revenu viager (FRV), vous recevrez une bonification de 1% sur le capital investi.

Aucuns frais de gestion

Épargne Placements Québec vous aide à profiter pleinement de votre épargne : en plaçant votre argent dans les Obligations boursières, vous ne payez aucuns frais de gestion ou d'administration.

De plus, si vous transférez au moins 1 000$ dans un compte enregistré d'Épargne Placements Québec et que vous l'investissez dans un produit à terme, les frais de transfert sont remboursés pour un montant équivalant à 5% de la somme transférée, les taxes en sus, jusqu'à concurrence de 150$.

Des outils pour épargner 

Le site Web d'Épargne Placements Québec contient toutes les informations nécessaires pour commencer à épargner dès maintenant. Vous y trouverez notamment des calculateurs qui vous permettront d'effectuer des simulations pour la planification de votre épargne et de choisir le produit d'Épargne Placements Québec qui répond le mieux à vos besoins d'épargne et de retraite.

Vous n'avez pas les liquidités requises pour investir dans un REER avant la date limite? Épargne Placements Québec offre le prêt REER.

Pour en savoir plus

Pour en savoir davantage sur la gamme de produits d'épargne et de retraite proposés par Épargne Placements Québec, communiquez avec l'un de ses agents d'investissement ou consultez son site Web: 

www.epq.gouv.qc.ca

1 800 463-5229

BRANCHÉ - LA FABRIQUE DU MATELAS

Conçues et fabriquées au Québec : La Fabrique de Matelas présente ses collections exclusives de literie !

Véritable havre de paix, la chambre à coucher se veut un lieu où il fait bon relaxer. Reflet de votre personnalité, sa décoration a le pouvoir de vous plonger dans un univers où tous les rêves sont permis… Consciente de l’importance de cette pièce dans votre vie, La Fabrique de Matelas vous propose ses splendides collections de literie uniques qui sauront vous séduire dès le premier coup d’œil. Vous y trouverez également une boutique de décoration pour la chambre à coucher regroupant un grand choix d’accessoires pour agrémenter votre oasis de détente.

Literie 100 % québécoise

Conçus par une équipe de designers, de concepteurs et de couturières d’expérience, directement à son usine de Granby, les housses, les cache-oreillers et les coussins de différentes grandeurs proposés par La Fabrique de Matelas sont entièrement québécois. En effet, toute la literie est  non seulement issue de créateurs granbyens, mais les tissus utilisés sont également fabriqués à Montréal à l’usine de Maxime Tricot, une entreprise fondée en 1985 et reconnue par l’industrie nord-américaine en tant que fabricant de textiles à forte valeur ajoutée.

Des collections exclusives joliment diversifiées

Les trois premières collections présentées pour la saison hivernale suscitent déjà beaucoup d’intérêt de la part des consommateurs. Baptisées «Chic», «Bleue» et «Chamoirée», elles ont été pensées pour convenir à différents types de décors. Ces superbes collections seront d’ailleurs suivies, sous peu, par trois autres, inspirées par le retour du printemps. Et, avantage indéniable, la clientèle qui choisit de faire l’acquisition de morceaux de literie offerts par La Fabrique de Matelas est assurée d’obtenir une literie exclusive, unique en son genre.

En accord avec l’environnement

Mais quelle que soit la saison, chaque morceau de literie est fabriqué de façon écoresponsable en accord avec la protection de l’environnement, une valeur chère à l’entreprise. À titre d’exemple, la bourrure des coussins et des housses est réalisée avec les produits recyclés lors de la fabrication des matelas dans l’usine. La mousse ainsi utilisée est très finement découpée et convient à merveille à ce type de literie décorative. Résultat : des produits tout aussi agréables à regarder que faciles à utiliser de façon écoresponsable.

Jusqu’à 50 % moins cher

En plus de ses propres collections de literie, La Fabrique de Matelas vous invite à venir voir son vaste éventail de matelas standard et sur mesure de très grande qualité, à un prix toujours jusqu’à 50 % moins cher qu’ailleurs. Que vous désiriez un matelas ferme ou moelleux, en latex ou en mousse mémoire, l’entreprise vous assure confort et satisfaction garantis ou argent remis. Matelas et literie exclusive sont disponibles à l’un de ses points de vente situés à Granby, Sherbrooke, St-Hyacinthe et Drummondville.

Commandité 2/5

Mission accomplie à Trois-Rivières!

Ils ont le vent dans les voiles et caressent de grandes ambitions. Relève entrepreneuriale dynamique, Sami Boutaleb, Dieynaba Diop et Andrew Fang comptent au nombre des participants qui ont convergé vers Trois-Rivières. Une mission commerciale signée RJCCQ qui leur fait dire mission accomplie!

À l’invitation du Regroupement, ils étaient une dizaine à mettre le cap sur la ville centre de la Mauricie. Associés à l’initiative ENTREPRENDRE en région, les jeunes gens d’affaires choisis pour prendre part à cette incursion visaient l’atteinte d’objectifs multiples. Au terme de la journée, ils ont tous pu constater l’effervescence d’un milieu fort prometteur.   

Dès son arrivée à Trois-Rivières, la cohorte d’entrepreneurs a eu l’occasion d’assister à une présentation du Centre Desjardins Entreprises. La mission a évidemment aussi permis à chacun d’établir un contact privilégié avec des représentants d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières et de la Jeune Chambre de la Mauricie.

« Plusieurs rencontres dans des entreprises détenues par des personnes issues de la diversité figuraient également à l’horaire, souligne fièrement le président-directeur général du RJCCQ, Monsef Derraji. Le groupe a ainsi eu l’opportunité de visiter le Pavillon Blainville, les Services industriels mauriciens, Nys pâtissier et l’Hôtel Oui GO! »

Une approche concertée

Plus que jamais convaincu du bien-fondé du programme déployé par l’organisation qu’il dirige, M. Derraji note les efforts consentis par l’ensemble des acteurs économiques rencontrés en vue de développer le « réflexe Trois-Rivières ». Un véritable mouvement de concertation s’est mis en place en vue d’attirer investisseurs et entrepreneurs.

« Innovation et Développement économique Trois-Rivières fonctionne à la manière d’un guichet unique qui unit les intervenants de l’écosystème entrepreneurial tant des paliers municipal, provincial que fédéral. L’aide apportée, très complète, couvre tous les aspects et facilite grandement les démarches d’établissement en affaires » retient le pdg.

Quelques chiffres

  • 7 communautés culturelles représentées
  • 3 paliers qui s’unissent pour un réseau express


Entreprendre en région 1/5

Mission à Sherbrooke: ils en reviennent enchantés!

Le Groupe Capitales Médias s’associe au Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ) afin de mettre en lumière le projet ENTREPRENDRE en région, une initiative novatrice qui vise à favo­riser, en région, l’intégration d’entrepreneurs issus de la diversité.

Directeur international du Founder Institute, Sergio Escobar est de ceux qui ont pris part à la mission commerciale organisée par le RJCCQ à Sherbrooke, tout comme Yingzhi Wang, cofondateur de Cacao 70, et Marcelina Jugureanu, coactionnaire et fondatrice de Systèmes Agro MJ. Curieux et intéressés, ils en reviennent enchantés !

Au total, ils étaient 12 à monter dans l’autobus qui les a menés vers la reine des Cantons-de-l’Est. Animés de motivations diverses et soigneusement sélectionnés, les jeunes entrepreneurs associés à l’initiative ENTREPRENDRE en région ont eu l’occasion de se familiariser avec un environnement économique dynamique et attrayant.

Attendus au centre Desjardins Entreprises-Estrie, ils ont par la suite visité l’entreprise SherWeb, spécialisée dans l’offre de solutions infonuagiques, puis l’expert en préparation de commandes Wiptec. Les structures d’accueil de la région leur ont également été présentées, de même que l’éventail des services locaux en entrepreneuriat.

«Le groupe a en outre été reçu à l’incubateur-accélérateur d’entre­prises innovantes ESPACE-inc. et à l’hôtel de ville, avant de rencontrer les membres de l’Association des gens d’affaires du centre-Ville de Sherbrooke et de participer à un cocktail de réseautage», complète Monsef Derraji, président-directeur général du RJCCQ.

Quelques faits saillants

S’il est prévu que tous les entre­preneurs profitent d’une approche personnalisée en lien avec le programme, le traitement qui leur a été réservé par le maire s’est lui aussi avéré unique. Le premier magistrat est ainsi venu confirmer le statut de ville la plus entrepreneu­riale au pays détenu par Sherbrooke selon l’organisme Futurpreneur.

« M. Lussier a pris la peine de s’entretenir avec chacun d’entre eux et leur a envoyé un signal fort en leur mentionnant que ses deux bras étaient ouverts pour les accueillir et pour leur ouvrir des portes », rapporte M. Derraji, rappelant que l’initiative s’adresse aux jeunes entrepreneurs issus de la diversité intéressés à s’installer en région. 

Commandité

Placements : avez-vous pensé aux Obligations à taux progressif du Québec?

En cette période des REER, c’est le temps de réfléchir aux bons outils de placement à utiliser pour atteindre vos objectifs et d’opter pour des placements sûrs, flexibles et rentables.

À cet égard, les Obligations à taux progressif du Québec pourraient vous intéresser. Elles offrent des taux concurrentiels progressifs garantis pour chacune des 10 prochaines années. De plus, elles sont sûres : le gouvernement du Québec en garantit entièrement le capital et les intérêts, sans limites de temps ou de montant.

Que vous épargniez pour un projet ou pour la retraite, les Obligations à taux progressif d’Épargne Placements Québec mettent à votre disposition la flexibilité et la rentabilité que vous recherchez, en toute sécurité.

Accessibles et flexibles

Dans tout portefeuille, il est important qu’une portion des sommes soit investie dans des placements sécuritaires. Les Obligations à taux progressif sont bien adaptées pour répondre à ce besoin. Vous pouvez les utiliser pour investir dans votre compte d’épargne libre d’impôt (CELI) ou votre régime enregistré d’épargne-retraite (REER). Vous n’avez qu’à placer un montant minimum de 100 $ pour commencer.

Vous désirez conserver la possibilité d’utiliser l’argent placé avant la fin du terme de 10 ans? Aucun problème : les Obligations à taux progressif sont remboursables en totalité ou en partie chaque année, à leur date d’anniversaire, sans pénalité.

Des taux concurrentiels

Épargne Placements Québec offre des taux avantageux et concurrentiels. Si vous utilisez les Obligations à taux progressif pour épargner dans un REER, un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR), un compte de retraite immobilisé (CRI) ou un fonds de revenu viager (FRV), vous recevrez une bonification de 1 % sur le taux d’intérêt pour la première année du terme, et ce, pour toute nouvelle somme investie en obligations dans un de ces régimes ou fonds.

Aucuns frais de gestion

Épargne Placements Québec vous aide à profiter pleinement de votre épargne. En plaçant votre argent dans les Obligations à taux progressif ou dans tout autre produit d’épargne, vous ne payez aucuns frais de gestion ou d’administration.

De plus, si vous transférez au moins 1 000 $ dans un compte enregistré d’Épargne Placements Québec et que vous l’investissez dans un produit à terme, les frais de transfert sont remboursés pour un montant équivalant à 5 % de la somme transférée, les taxes en sus, jusqu’à concurrence de 150 $.

Un produit REER avantageux

Investir dans un REER avec les Obligations à taux progressif s’impose comme une solution attrayante pour les épargnants. Toutes les caractéristiques qui rendent ces obligations très avantageuses sont transférées à votre REER :

  • Une garantie à 100 % de votre capital et de vos intérêts, quel que soit le montant ou le terme.
  • Des taux d’intérêt concurrentiels.
  • Une bonification de 1 % sur le taux de la première année pour les nouveaux fonds REER, FERR, CRI et FRV investis en obligations.
  • Aucuns frais de gestion ou d’administration.
  • Le remboursement des frais de transfert jusqu’à concurrence de 150 $.

Des outils pour épargner

Le site Web d’Épargne Placements Québec contient toutes les informations nécessaires pour commencer à épargner dès maintenant. Vous y trouverez notamment des calculateurs qui vous permettront d’effectuer des simulations pour la planification de votre épargne et de choisir le produit d’Épargne Placements Québec qui répond le mieux à vos besoins d’épargne et de retraite.

Une gestion facile

En tout temps, vous pouvez consulter vos placements en ligne et même effectuer certaines opérations en vous rendant dans la section «Transactions en direct» du site Web d’Épargne Placements Québec.

Vous aurez également accès à un état de portefeuille trimestriel, à vos confirmations de transaction et à vos feuillets fiscaux en ligne afin de pouvoir gérer efficacement vos placements.

Pour en savoir plus

Pour en savoir davantage sur la gamme de produits d’épargne et de retraite, n’hésitez pas à communiquer avec un agent d’investissement d’Épargne Placements Québec, ou à consulter le site Web :

www.epq.gouv.qc.ca

1 800 463-5229

Souhaits des Fêtes

Les enfants ont été ravis par la présence du Père Noël.

Bromont : plein air et magasinage au temps desFêtes !

Du vélo 365 jours par année !

Vous préférez le vélo ? Qu’à cela ne tienne ! Cet hiver, les amateurs de Fat Bike auront la chance de dévaler les pistes cyclables dans les sentiers du Centre National de Cyclisme de Bromont et du Mont Oak, À noter que, tout comme pour les raquettes, il est possible de louer un vélo directement au Centre national ou encore dans les magasins spécialisés de la ville.

Salon des métiers d’art

Et que dire de la splendide rue Shefford, située dans le cœur du village. Sinon que le charme de son accueil convivial et la beauté des lieux sauront vous séduire. Parés de lumières scintillantes et de décorations magnifiques, ses commerces sont remplis d’idées-cadeaux originales.

Et les événements festifs qui s’y sont déroulés n’ont pas manqué de marquer le mois de décembre. Parmi eux, le désormais très couru salon des métiers d’art contemporain Roche Papier Ciseaux, qui a eu lieu du 7 au 10 décembre au Centre culturel St-John.

Père Noël

Les tout-petits ont également été ravis par le passage du père Noël à la boutique Bibop et Loula le 9 décembre. Il s’agissait pour lui de sa deuxième apparition à Bromont puisque, la semaine précédente, soit les 2 et 3 décembre, il a eu le bonheur de monter à bord du Train touristique Orford Express en partance de Bromont. À cet effet, une gare de Noël décorée par la boutique d’antiquités La Belle Vieillerie a été installée pour accueillir les visiteurs qui, pour plusieurs, ont profité de l’occasion pour passer le week-end à Bromont et y faire leurs emplettes de Noël. À ce propos, Tourisme Bromont a mis en place deux promotions des plus intéressantes. La première vous invite à participer, jusqu’au 24 décembre au Calendrier de l’Avent sur la page Facebook de Tourisme Bromont et la deuxième vous invite, quant à elle, à déposer, jusqu’au 7 janvier 2018, la facture de vos achats de plus de 25 $ effectués dans les commerces de Bromont dans la boîte prévue à cet effet au Bureau d’accueil touristique. Vous pourriez gagner plusieurs magnifiques prix !

Souhaits des Fêtes

Plus de 50 ans de bénévolat pour Micheline Lamarche !

Micheline Lamarche aime les gens et ça se sent dans tous ses gestes ! La moindre de ses actions est teintée de générosité et d’amour, particulièrement en ce temps des Fêtes, où partage et dévouement sont à l’honneur.

Un souper de Noël rassembleur

Cette époque de l’année s’avère d’ailleurs très occupée pour la dame puisqu’elle s’affaire, avec son équipe, à préparer le Souper de Noël pour les personnes seules qu’elle organise depuis maintenant une dizaine d’années. Ce souper, qui se déroule le 24 décembre à 17 h au sous-sol de l’église Saint-Romuald de Farnham, a pour but de briser la solitude des quelque 200 personnes qui s’y réunissent autour d’un bon repas des Fêtes. Avec ses 120 bénévoles, Mme Lamarche, qui est également agente de pastorale sociale, met tout son cœur à organiser cet événement festif. « Nous nous activons, pendant tout le mois de décembre, à préparer les mets traditionnels qui garniront la table des invités », souligne-t-elle avec chaleur.

Médaille du Lieutenant-gouverneur

Récipiendaire de la Médaille du Lieutenant-gouverneur pour les aînés en 2012, Mme Lamarche est impliquée à titre de bénévole à Farnham depuis qu’elle a 17 ans. Elle ne compte d’ailleurs plus le nombre de conseils d’administration dont elle a fait partie même si, l’an passé, à la suite d’ennuis de santé, elle a dû laisser tomber certaines implications. « Le bénévolat, c’est la meilleure façon que j’ai trouvé de remettre à la communauté tout ce que je reçois. J’ai encore beaucoup d’énergie et savoir que, à ma façon, j’apporte quelque chose aux gens, c’est ma plus belle récompense », poursuit celle qui préside, depuis 2000, le conseil d’administration de la Coopérative de soutien à domicile du pays des vergers et fut l’organisatrice, pendant longtemps, d’événements en collaboration avec le service des loisirs de Farnham.

À la soupe !

Ces temps-ci, outre son implication dans l’organisation du Souper de Noël pour les gens seuls, Mme Lamarche organise la soupe populaire avec son équipe de bénévoles, à tous les mercredis midi au sous-sol de l’église Saint-Romuald.

« C’est une activité rassembleuse, qui brise la solitude des quelque 55 personnes qui s’y donnent rendez-vous à toutes les semaines tout en leur offrant une bonne soupe maison accompagnée de pain et de café », soutient Mme Lamarche qui, une fois le repas terminé, fait sa distribution aux gens qui ne peuvent pas se déplacer. « Vers 13 h, je charge mon véhicule de contenants de soupe et je vais les porter aux aînés en perte d’autonomie. J’aime à croire que ma visite et ma soupe bien chaude leur font du bien », indique la dame qui a franchi le cap des 70 ans.

« Tant que j’aurai la santé, je continuerai à faire du bénévolat. Apporter du réconfort et de la joie de vivre aux gens, c’est ce qui fait mon plus grand bonheur », indique-t-elle. Chose certaine, au cours de la prochaine semaine, elle sera fort occupée à préparer le Souper pour les gens seuls du 24 décembre. Portée par son dynamisme à toute épreuve, elle termine l’entrevue en invitant la population à venir porter des denrées au sous-sol de l’église Saint-Romuald le 24 décembre au matin. « Notre équipe sera sur place tôt le matin pour recueillir petits pains, desserts, clémentines ou toute autre denrée que la population nous apportera », conclut cette bénévole à la générosité aussi grande que le cœur !

Oser pour réussir

SADC Haut-Saguenay : agir aujourd’hui pour demain

Depuis dix ans, la SADC Haut-Saguenay s’est donné comme principal objectif de venir en aide aux entreprises désireuses d’améliorer les conditions de vie des générations futures. L’avant-gardiste SADC a fait du développement durable son créneau principal d’intervention mettant au service des PME différents programmes dont le volet Crédit carbone. Envie d’en savoir plus ?

Depuis 10 ans, la SADC Haut-Saguenay ne lésine devant rien pour passer au vert. « Dès 2007, nous avons embauché une éco-conseillère pour accompagner les entreprises qui font du développement durable un enjeu de société », avance André Boily, directeur général. « En 10 ans, nous avons supporté au-delà de 60 entreprises dans une démarche d’accompagnement qui va du diagnostic au plan d’action ». En 2010, la SADC a créé un Fonds de développement durable finançant du coup 12 projets totalisant 1,5 million $. Depuis 4 ans, son concept Zones durables permet de faire travailler ensemble les municipalités, les entreprises et les SADC afin d’inclure le développement durable dans les pratiques d’affaires. Quant au volet Crédit carbone, saviez-vous qu’un projet-pilote de 2016 regroupant 7 entreprises de la région engagées dans la lutte contre les changements climatiques a permis de diminuer de 500 000 tonnes les gaz à effets de serre ? « Le 22 novembre, nous annoncions la finalisation d’une première transaction avec une banque canadienne pour la vente de plusieurs centaines de crédit carbone provenant d’entreprises locales dont RSI Environnement ».

RSI Environnement : Énergie propre et environnement sain 

Spécialiste en traitement et recyclage de sols contaminés et matières dangereuses, la PME de Saint-Ambroise se classe aujourd’hui parmi les entreprises québécoises les plus performantes en matière de développement durable.

La mission de RSI Environnement est bien simple : transformer des sols usés en sols propres valorisables et réutilisables. Grâce à différents procédés technologiques dont la désorption thermique à haute température, RSI Environnement est la seule entreprise au Québec à pouvoir neutraliser à 99,99 % certains contaminants comme les pesticides, les dioxines et les furannes. « Donner une deuxième vie aux sols contaminés en les recyclant plutôt qu’en les laissant polluer l’environnement fait partie de la mission de l’entreprise », affirme Jean-François Landry. La PME réussit chaque année à générer un surplus d’énergie qu’elle espère vendre à d’autres entreprises de proximité.

Au fil du temps

  • 1992 : Claude Pednault, un entrepreneur local, fonde Récupère Sol.
  • 1996 : Bennet Environnemental – Vancouver - en devient propriétaire.
  • 1997 : Jean-François Landry est nommé directeur des opérations et DG.
  • 2013 : Ce dernier achète Bennett Environnemental.
  • 2017 : L’entreprise devient RSI Environnement.