Contenu commandité

L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC CÉLÈBRE SES 50 ANS

Tisser des liens avec les peuples autochtones

Grâce à leur présence active dans les régions du Québec, les établissements du réseau de l’Université du Québec tissent des liens avec les populations autochtones. Une offre de formation, de même que des mesures de soutien et d’encadrement spécifiques aux réalités géographiques, culturelles et socioéconomiques des peuples autochtones se déploient pour les accompagner dans leurs projets.

Depuis les années 70, l’UQAC et l’UQAT font figure de pionnières dans la province en raison du choix qu’elles ont fait d’élaborer des programmes qui tiennent compte des approches d’apprentissage et de transmission des connais­sances propres aux Autochtones. Aujourd’hui, ces deux établissements regroupent d’ailleurs la plus forte concentration d’étudiants autochtones inscrits aux études supérieures au Québec.

En 2016, l’UQAT a même fran­chi un pas supplémentaire en créant l’École d’études autochtones.
À ce jour, il s’agit du seul département universitaire québécois à considérer les études autochtones avec une approche holistique. Depuis les sciences de l’envi­ronnement jusqu’à la gestion, en passant par les études autochtones, les sciences de la santé et le tourisme, tous les cours proposés y sont ensei­gnés dans une perspective autochtone. 

Aménagements particuliers et recherche

Donner un meilleur accès à l’université aux étudiants autochtones, un milieu qui leur inspire généralement une certaine méfiance, passe également par des aménagements particuliers. Ceux-ci peuvent consister à leur enseigner dans leur communauté, à leur offrir un espace de rencontre, à leur créditer un cours d’introduction aux langues autochtones, ou encore à les aider à concilier travail, famille et études. Ces dispositions ont notamment pour effet de valoriser l’identité de ces étudiants.

Le réseau de l’Université du Québec apporte enfin une contribution importante à la recherche réalisée en collaboration et en partenariat avec les peuples autochtones – qui représentent 140 000 personnes au Québec –, voire par les peuples autochtones eux-mêmes. Dans les faits, les chercheurs associés au réseau effectuent le tiers de la recherche universitaire québécoise portant sur les enjeux autochtones en sciences sociales et humaines ainsi qu’en sciences naturelles et génie.

De la formation et des services

À l’Université du Québec, différentes formations et une multitude d’initiatives permettent de répondre aux besoins des peuples autochtones, contribuant à la fois à leur essor et à une compréhension plus juste de leur environnement.

  • Depuis l’été 2017, l’UQAM offre, en collaboration avec l’UQAT et l’Université de Montréal, un cours d’été sur les enjeux liés aux mondes autochtones dans la communauté atikamekw de Manawan. L’UQAM propose également un programme de certificat en éducation à la petite enfance à des éducatrices en milieu autochtone, une école d’été sur la gouvernance autochtone au féminin, de même qu’une concentration de premier cycle en études autochtones. Parallèlement aux services d’accueil et de soutien dédiés aux Autoch­tones, le groupe étudiant le Cercle des Premières Nations se veut un centre de ressources, d’entraide et de rendez-vous entre étudiantes et étu­diants non-autochtones et autochtones.
  • Lieu d’accueil, d’encadrement et de consultation, le Centre des Premières Nations Nikanite permet à l’UQAC d’offrir la formation universitaire aux populations autochtones à
    travers divers programmes d’études (certificat en techno­linguistique autochtone, perfectionnement en transmission d’une langue autochtone, baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire, programme court de premier cycle en intervention jeunesse autochtone). De plus, le Centre anime le colloque sur la persévérance et la réussite scolaires chez les peuples autochtones.
  • À l’UQAR, dans le cadre de la formation en travail social, des cours comme celui en Culture autochtone ou Enjeux et défis contemporains autochtones visent à intégrer des méthodes et des approches d’intervention sociale adaptées aux cultures autochtones, plus particulièrement celles de la Côte-Nord et du Bas-Saint-Laurent. 
  • L’UQO propose aux étudiants une maîtrise ainsi qu’un diplôme d’études supérieures spécialisées en sciences sociales du développement avec concentration en études autochtones.
  • À l’ENAP, un microprogramme de 2e cycle en administration publique portant sur la gestion en contexte autochtone a été lancé en septembre 2017. Cette année sont venus s’ajouter un deuxième microprogramme et un programme court en gestion publique en contexte autochtone. Ces microprogrammes sont offerts en partenariat avec l’UQAT, l’UQAC et le Conseil en Éducation des Premières Nations.
  • Grâce à sa formule d’enseignement flexible et personnalisée, la TÉLUQ donne accès à une formation universitaire de qualité aux étudiants des peuples autochtones. Tous les programmes y sont offerts à distance et, de ce fait, les étudiants peuvent suivre leurs cours tout en demeurant dans leur communauté.

Salon Priorité Emploi

Un bon coup pour l'emploi dans notre région!

La Voix de l’Est est fière du franc succès obtenu par la 20e édition du Salon Priorité Emploi tenu sous le thème «Trouve ton emploi», le mercredi 3 octobre dernier, au Centre des congrès de l’Hôtel Castel à Granby. Le Salon a attiré pas moins de 1000 visiteurs, soit 25% de plus que l’an dernier, grâce à ses 78 employeurs. Ces derniers étaient unanimes: l’édition 2018 du Salon Priorité Emploi leur a permis de rencontrer beaucoup de candidats correspondant au profil recherché. Suite à cette grande réussite, La Voix de l’Est tient à remercier chaleureusement ses partenaires pour l’organisation de cette 20e édition des plus attrayantes !

Fairmont Le Château Frontenac

S’offrir une nuitée de rêve au Château

Surplombant le Saint-Laurent et la ville fortifiée, le majestueux Château Frontenac impressionne toujours. L’hôtel «le plus photographié au monde» invite à le visiter et à vivre une expérience unique en son genre. Dites oui à la vie de Château.

Un séjour de luxe au sein de ce complexe hôtelier permet non seulement d’explorer les sites historiques de la vieille ville fortifiée–désignée joyau du patrimoine mondial par l’UNESCO–, mais également de découvrir son histoire et son patrimoine. 

Des suites chargées d’histoire 

Célébrant cette année son 125e anniversaire, l’emblématique Fairmont Le Château Frontenac n’a pourtant pas pris une ride. Il s’est même refait une beauté à la suite d’un colossal projet de rénovations. 

Parmi les 611 chambres de l’hôtel, huit suites Héritage ont été entièrement rénovées et aménagées d’après des personnes célèbres ayant séjourné au Château. On y trouve les suites exécutives
inspirées de la reine Elisabeth II, de Winston Churchill, de Franklin D. Roosevelt, de William Van Horne, de Charles de Gaulle, d’Alfred Hitchcock, de Pierre Elliott et Justin Trudeau–thématique «père et fils»–, et de Céline Dion.

Ces suites sont chargées d’anecdotes qui ont marqué l’histoire. Saviez-vous qu’Alfred Hitchcock a tourné au Château Frontenac plusieurs scènes de son film La loi du silence? Lorsqu’on décroche
le téléphone dans la suite, on peut même y entendre la voix du célèbre réalisateur.  

C’est également au Château Frontenac que Céline Dion a vécu un moment-clé de sa carrière. Le personnel présent à l’époque se souvient encore que René Angélil avait organisé un miniconcert au Château lorsqu’il a su que des gens de Sony étaient en ville. Le charme a opéré et Céline Dion a par la suite signé un contrat avec la maison de disque qui a marqué le début de sa carrière internationale. 

Le Château a aussi été l’hôte d’événements secrets, tels que la conférence de Québec en 1943, à laquelle ont participé Winston Churchill, Franklin D. Roosevelt et Mackenzie King pour discuter de stratégie lors de la Seconde Guerre mondiale.

Parsemées de souvenirs, d’objets thématiques et de photographies, et offrant chacune une ambiance unique, ces huit suites thématiques sont désormais disponibles à la clientèle. Que diriez-vous
de vivre la vie de reine pour une nuitée?

BRANCHÉ - FSA ULAVAL

Planification financière: des outils pour agir

Épargner, investir, détenir les protections adéquates: les particuliers tout comme les dirigeants de petites entreprises doivent disposer des outils qui leur permettront de répondre à leurs besoins actuels et futurs. Le secteur des finances personnelles regroupe une multitude d’expertises et couvre un très large éventail de produits.

Parce que tout le monde a des besoins

«S’engager tôt dans une démarche de planification demeure l’un des meilleurs conseils, affirme Stéphane Chrétien, titulaire de la Chaire Groupe Investors en planification financière à la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval (FSA ULaval). Il n’est pas nécessaire d’être fortuné, mais il faut savoir se poser ou pouvoir se faire poser les bonnes questions afin de bien connaître les besoins liés à sa situation. Tout le monde a un jour ou l’autre besoin d’un testament, de penser à sa retraite, de contracter des assurances…»     

Un secteur qui évolue et s’adapte

Comme partout ailleurs, les avancées technologiques ont métamorphosé le secteur de la planification financière. Depuis quelques années, les robots-conseillers ont par exemple fait leur apparition. Faciles d’utilisation et moyennant des frais minimes, ils offrent des conseils en matière d’investissement par l’entremise de sites Web interactifs. Grâce aux données massives, de nombreux produits se sont également raffinés. Plus que jamais, l’information est présente et des outils sont disponibles pour atteindre ses objectifs et parer aux imprévus. 

Teknion Roy & Breton

Connecte les espaces, connecte les gens

La nouvelle ligne de mobilier de bureaux Expansion Cityline produite par Teknion Roy & Breton vient de remporter l’or à la remise des prix IDEA 2018 décerné par la Société américaine des designers industriels (IDSA). Cette prestigieuse distinction vient récompenser le travail d’une équipe bâtie depuis de longues années animée par une recherche d’excellence. L’entreprise lévisienne est fière de saluer cette réussite.

Teknion Roy & Breton, c’est aujourd’hui plus de 1100 employés sur cinq sites au Québec. En plus du parc industriel de Lauzon à Lévis qui abrite le centre de services-clients et innovations, une usine de fabrication et un centre de consolidation, Saint-Romuald, Laurier-Station, Saint-Vallier et Montmagny complètent le groupe de production. Une salle d’exposition à Montréal donne aussi de la visibilité à l’entreprise.

«Nos gens sont créatifs et déterminés. Lorsque tous mettent la main à la pâte, on obtient la croissance, la pérennité et des succès comme celui qu’on annonce aujourd’hui», conclut Jacques Alain. Le PDG de la plus grande entreprise de mobilier de bureau au Québec est fier de tous les acteurs de son entreprise qui contribuent à cette belle réussite commerciale.

«Nous avons gagné notre Coupe Stanley!», s’exclame avec enthousiasme Frédéric Marier. Le vice-président innovation et services aux opérations commence par saluer le travail de l’équipe Recherche et développement de l’entreprise qui s’est développée depuis 2001. Aujourd’hui, elle est à la base de la totalité des produits de la division québécoise de Teknion.

Granby, toujours aussi dynamique! Une offre commerciale incroyable

Encore une fois cette année, Granby connaît une croissance commerciale importante grâce à l’implantation de nouveaux commerces de tous les horizons sur son territoire. En effet, 25 nouveaux commerces se sont établis au cœur de Granby entre janvier et août 2018, soit l’équivalent de 91 000 pi2 en superficie commerciale. Selon Commerce Tourisme Granby_région, l’année 2018 risque fort bien de se clôturer avec un bilan tout aussi positif que celui de l’an passé!

2018 sous le signe de la relève

Cette année, les citoyens et visiteurs de la ville de Granby auront l’occasion de faire de belles découvertes sur le plan commercial. « En plus de découvrir de plus en plus de destinations spécialisées, comme des nouvelles boutiques cadeaux, des boutiques de bières de microbrasseries et autres, les clients ont l’occasion de vivre des expériences uniques qui ne peuvent qu’avoir un impact positif pour notre ville », commente monsieur Sylvain Gervais, directeur général de Commerce Tourisme Granby_région.

De plus, monsieur Gervais souligne qu’un nombre croissant de jeunes choisissent Granby pour se lancer en affaires et démarrer leur entreprise. « Puisque la vitalité économique d’une région et l’entrepreneuriat vont de pair, il est important de souligner le rôle de la relève en entrepreneuriat. Les jeunes entrepreneurs amènent un vent nouveau qui contribue activement à l’essor de la ville », ajoute-t-il.

Une aide financière pour les nouveaux commerces du centre-ville

En mai dernier, un tout nouveau programme d’aide financière a vu le jour à Granby, première ville au Québec à offrir un programme du genre pour les boutiques au rez-de-chaussée. Les nouveaux commerçants souhaitant s’établir au centre-ville peuvent ainsi recevoir une contribution financière s’élevant à 100 % du prix de location brute des locaux de la première année, jusqu’à un maximum de 12 $ le pied carré.

Il est à noter que le montant total de cette subvention ne peut excéder 30 000 $, réparti sur trois années : 50 % de la subvention la première année et
25 % pour chacune des deux années suivantes. Évidemment, certains critères doivent être respectés afin d’être éligible à cette subvention, dont : 

  • La demande de subvention doit être déposée au Service des finances de la Ville avant l’ouverture des portes du commerce au public.
  • Les secteurs d’activités éligibles au programme doivent correspondre à ceux autorisés dans les zones incluses dans le secteur du centre-ville, à l’exclusion des usages prévus au règlement.


Pour tous les détails et pour plus d’information, les commerçants sont invités à contacter Monsieur Gervais chez Commerce Tourisme Granby_région.

Commerce Tourisme Granby_région, une aide précieuse

Vous désirez vous lancer en affaires à Granby et souhaitez avoir les meilleurs outils qui soient pour réussir? Commerce Tourisme Granby_région est l’organisme qu’il vous faut! Ayant pour mission de mettre en œuvre des actions favorisant le développement commercial de la ville de Granby et le développement touristique de sa région, dans le but de générer des retombées économiques, l’organisme se charge de soutenir et de faciliter les projets commerciaux à Granby.

Magasinez à Granby

Carte Simple: championne de l’achat local!

La Carte Simple. Si vous êtes résident de Granby et des environs immédiats, vous avez probablement déjà entendu parler de cette carte bien spéciale. Depuis juin dernier, elle donne accès à des aubaines et promotions exclusives chez une foule de marchands et entreprises locales : une cinquantaine d’entre eux sont venus gonfler l’offre commerciale en à peine trois mois!

Garder l’argent localement

C’est la fuite d’argent de consommateurs locaux vers des entreprises américaines, souvent via l’achat en ligne, qui a été la motivation de départ de Benoît Danis et son associé, Yan Beauregard. « On n’empêchera jamais l’achat en ligne », craint l’entrepreneur, « mais on peut lutter pour conserver un maximum d’argent chez nos marchands locaux. Et puisque l’attrait de l’achat en ligne est principalement celui du prix, il fallait développer une offre exclusive aux utilisateurs de la carte. »

Du restaurant à la clinique dentaire, en passant par le mécanicien et le marché d’alimentation, la Carte Simple offre une telle variété qu’il est possible de s’en servir chaque jour. Et plusieurs ne s’en privent d’ailleurs pas : « On compte 60 000 $ d’achats générés directement par l’utilisation de la Carte en juillet/août, malgré la période des vacances de la construction. Extrapolé sur un an, c’est près d’un demi-million d’argent qui reste ici. Pour une région comme Granby, c’est énorme », se réjouit M. Danis.

Entreprises locales

L’entrepreneur n’est pas intéressé à enrôler certaines grandes marques à la promotion, puisqu’elles sont souvent la propriété de chaînes américaines. « Le propriétaire doit résider dans la région pour que l’entreprise soit admissible », précise-t-il. Cette mesure assure non seulement l’emploi local, mais aussi le réinvestissement de profits dans l’économie locale.

Les entreprises approchées accueillent généralement à bras ouverts cette initiative florissante. Et avec 6 000 membres inscrits, il est clair que les consommateurs y adhèrent aussi! Cet endossement permet à Benoît Danis de caresser des projets qui pourraient compléter l’offre actuelle par un apport technologique à venir. « Dès novembre, nous aurons une application Apple et Androïd ultraperformante pour donner encore plus de visibilité à nos commerces partenaires. Les consommateurs auront la chance de choisir la carte physique ou se servir de l’application pour les transactions chez les marchands participants! »

Magasinez à Granby

Robert Bernard Point S: l’achat local, c’est ça!

Lorsque Robert Bernard a ouvert les portes de son petit garage à St-Paul d’Abbotsford en 1950, il était difficile d’imaginer que l’entreprise compterait aujourd’hui 16 succursales et une usine de rechapage de pneus. Elle fait maintenant partie de la bannière mondiale Point S. Pas mal, pour un commerce de quartier!

Investir ici

« Tout au long de sa croissance, Pneus Robert Bernard a bénéficié de l’appui des consommateurs de la région », indique le directeur général Pierre Beauregard. « En achetant chez nous, ils ont permis l’embauche de nos 400 travailleurs qui, à leur tour, achètent des produits locaux. » Évidemment, l’entreprise consomme elle aussi des produits et services achetés localement. « Notre publicité, nos fournitures de bureau, les véhicules, les uniformes, on achète dans la région pour y créer et maintenir des emplois », dit-il.

Robert Bernard Point S dispose d’une plateforme Web permettant l’achat ou la prise de rendez-vous en ligne. Pour la pose de pneus, d’un pare-brise ou l’entretien mécanique de votre véhicule, vous n’avez ensuite qu’à passer en succursale pour profiter d’un service professionnel par des employés formés et qualifiés. « Nous offrons aussi un service commercial pour poids lourds avec représentant sur la route et un service personnalisé », ajoute M. Beauregard. Robert Bernard lance également cet automne sa nouvelle plateforme Web de recrutement, allumetapassion.ca. Elle permet aux futurs employés de visualiser l’environnement de travail et tous les avantages que l’entreprise offre à ses employés.  

Redonner ici

Lorsqu’on reçoit des gens d’ici, on a envie de leur redonner et c’est ce que fait l’entreprise depuis plusieurs années. « La Fondation Je pars du bon pied de Granby nous tient à cœur. Il est important que nos enfants soient bien habillés quand il fait froid. Nous contribuons à cette œuvre par le don de vêtements d’hiver. Je pense aussi à La Maison Au Diapason, qui offre gratuitement des soins palliatifs spécialisés et de l’accompagnement aux personnes en fin de vie et que nous appuyons », indique M. Beauregard. L’achat local a transformé un petit garage de quartier en une grande entreprise. À quel autre commerce local allez-vous aussi donner cette chance aujourd’hui?

Magasinez à Granby

Concept Beauténergie: une expertise de 20 ans en soins esthétiques et de santé

Depuis maintenant 20 ans, madame Josée Laliberté propose à ses clients des soins esthétiques et de santé de très grande qualité. Soucieuse d’être constamment à la fine pointe de la technologie, Mme Laliberté offre notamment les soins Biogénie, un concept unique importé d’Europe qui a fait ses preuves. « Grâce à cette innovation, il est possible de traiter les régions du visage, des yeux, de la bouche, du cou et du décolleté en un seul soin. Le résultat? Une peau nettoyée en profondeur, nourrie et tonifiée », souligne Mme Laliberté. Travaillant en synergie avec les produits utilisés, les appareils de soins et les différentes techniques manuelles utilisées, le concept Biogénie procure des effets immédiats.

Une vision globale de la santé

Mme Laliberté est en constant perfectionnement afin d’offrir à sa clientèle non seulement des soins esthétiques novateurs, mais aussi des soins axés sur la santé globale. En plus de travailler conjointement avec un laboratoire à la création d’une gamme de produits homéopathiques dédiés à l’esthétique,
Mme Laliberté fournit également des soins de massothérapie, d’hypnothérapie, de suivi de perte de poids et plus encore. Josée Laliberté tient à remercier sa précieuse clientèle pour la confiance et la fidélité qu’elle lui témoigne. Vous désirez bénéficier de soins d’avant-garde? Prenez rendez-vous avec elle en téléphonant au 450 777-0112.

Magasinez à Granby

5 avantages à acheter localement

L’achat local gagne en popularité et de plus en plus de consommateurs reconnaissent ses nombreux avantages que voici :

1. C’est meilleur pour l’environnement

Acheter local, c’est réduire la consommation de carburant nécessaire pour transporter les produits, ce qui a donc une grande incidence sur la pollution de l’air et les changements climatiques.

2. C’est meilleur au goût

Lorsque l’on achète des aliments produits localement, on consomme des produits frais qui ont été cueillis à maturité et dont le potentiel de vitamines et de minéraux est à l’apogée. Non seulement sont-ils plus savoureux et nutritifs, mais ils ne sont pas traités avec des agents de conservation pour supporter de longs voyages ou pour préserver leur apparence.

3. C’est mieux pour l’économie locale

En s’approvisionnant près de chez nous, on dynamise l’économie locale en participant à la création d’emplois et au maintien de la main-d’œuvre, en plus de soutenir les commerces, entreprises et producteurs de la région.

4. C’est un gage d’originalité

L’achat d’objets produits localement diminue la probabilité que quelqu’un d’autre trouve le même objet ailleurs. Souvent, les créateurs locaux ont un réseau de distribution plus restreint ou du moins ne produisent pas à la chaîne les modèles créés, ce qui garantit l’originalité du cadeau.

5. C’est inspirant

Consommer localement, c’est une façon d’influencer son entourage dans cette direction. En voyant que vous trouvez de tout près de chez vous et que
vous en êtes fier, vous inciterez les gens à faire de même. L’achat local, c’est aussi un contact privilégié avec les commerçants, une façon de savoir où va précisément notre argent.