Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Il a fallu attendre en fin de deuxième période pour voir Hendrix Lapierre inscrire le premier but de la rencontre. Mais les Saguenéens étaient loin de se douter que le Phoenix rebondirait avec autant de force en troisième pour filer vers une victoire de 5-2.
Il a fallu attendre en fin de deuxième période pour voir Hendrix Lapierre inscrire le premier but de la rencontre. Mais les Saguenéens étaient loin de se douter que le Phoenix rebondirait avec autant de force en troisième pour filer vers une victoire de 5-2.

Troisième fatale pour les Saguenéens [VIDÉOS]

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
La troisième période aura à nouveau été fatale aux Saguenéens de Chicoutimi, qui se sont inclinés 5-2 face au Phoenix de Sherbrooke, lundi soir. Menant 1-0 après 40 minutes de jeu, la troupe de Yanick Jean s’est effondrée alors que le Phoenix y allait d’une poussée de cinq buts. Ce qui n’a pas été sans rappeler le revers amer de vendredi soir. Sherbrooke aura donc eu le dernier mot 2-1 dans cette série de trois rencontres en quatre jours.

Avec une victoire de chaque côté, la table était mise pour un duel âprement disputé. Nul doute que les Saguenéens et le Phoenix ne se feraient pas de cadeaux pour cet ultime affrontement dans la bulle du Palais des sports Léopold-Drolet. Mais pour la troupe de Yanick Jean, ce fut malheureusement une désagréable impression de déjà-vu alors que le Phoenix a inscrit quatre buts sans réplique en début de troisième pour clore le débat 5-2.

En point de presse virtuel, le pilote des Saguenéens a déploré la mauvaise réaction de ses protégés qui ont baissé les bras et manifesté leur frustration en fin de match.

«C’est une chose de donner un mauvais but, mais c’est aussi la manière dont on réagit à cela. Je trouve que toute l’équipe, à toutes les positions, s’est écrasée après que notre gardien ait donné de mauvais buts. Ce qu’il fallait faire à ce moment-là, c’est montrer du leadership et du caractère et on ne l’a pas fait en troisième période», a-t-il commenté.

Le Félicinois Charles Tremblay (14) a de nouveau hanté son ancienne équipe avec un but et une passe.

«On a aussi quelques gestes de frustration, et pousser un joueur sur un gardien de but adverse après le sifflet, pour moi, c’est de la frustration qui n’a pas sa place et ce n’est pas avec ça qu’on va avancer dans les séries éliminatoires.»

Explosion en troisième

La rivalité était bien présente pour ce troisième duel et les deux formations se sont livré une belle guerre de tranchées durant le premier vingt, alors que les deux cerbères veillaient au grain. Il aura fallu attendre à la toute fin de la deuxième période pour voir les Saguenéens ouvrir la marque grâce à Hendrix Lapierre avec à peine trois minutes à écouler en médiane. Vincent Fredette a contourné le filet de Samuel Hlavaj pour faire une belle passe à Mercer qui a tenté de surprendre le portier en pivotant dans l’enclave. La rondelle s’est alors retrouvée libre à la droite du portier sherbrookois, une occasion que Hendrix Lapierre n’a pas ratée. Le 92 a enfilé son 7e de la saison pour permettre aux Bleus de retraiter au vestiaire avec une mince avance.

Mais le Phoenix n’avait pas dit son dernier mot et il a frappé avec force dès le début de la troisième avec trois buts rapides en six minutes, ce qui a mis fin à la soirée de travail de Shank. Justin Gill a ouvert le bal à 17 secondes sur un cafouillage de Kniazev à l’entrée de sa zone. Joshua Roy a doublé l’avance des siens à la faveur d’un avantage numérique pendant que Kniazev était au cachot. Xavier Parent en a ajouté une couche pour le troisième but sans réplique. Et deux minutes plus tard, alors que Sergei Litvinov s’était amené en relève, Joshua Roy a enfilé son deuxième du match.

Les Sags ont finalement réduit l’écart à 4-2 par l’entremise de Kniazev, qui a décoché un tir en s’amenant en zone adverse sur une belle passe de Samuel Houde. Avec moins de quatre minutes à faire dans la rencontre, la frustration s’est fait sentir chez les Saguenéens et le vétéran Pierrick Dubé a écopé d’une mauvaise pénalité en poussant le défenseur Christophe Rondeau sur Hlavaj. Le Félicinois Charles Tremblay a profité de cet avantage numérique pour hanter à nouveau son ancien club en marquant un dernier but (5-2).

Le défenseur Artemi Kniazev a pu réduire l’écart à 4-2 en troisième, grâce une belle passe de Samuel Houde. Malheureusement, ce sera le dernier but de la troupe de Yanick Jean dans ce troisième et dernier affrontement contre Sherbrooke au Palais des Sports Léopold-Drolet.

Les dernières secondes du match ont été confuses, alors que le pilote des Sags a retourné Litvinov devant le filet avec six joueurs sur la glace. «Il ne restait qu’une quinzaine de secondes. On ne voulait juste pas donner un but pour rien alors que le match était terminé», a fourni Yanick Jean en guise d’explication.

Examen de conscience

Évidemment, certains joueurs auront un examen de conscience à faire quant à leur prestation, mais surtout leurs réactions. Ils devront réfléchir à ce qu’ils peuvent faire de mieux et comment ils devront réagir de la bonne façon face à l’adversité. Mais ce n’est certainement pas en montrant sa frustration ni en baissant les bras lorsqu’une erreur est commise. «C’est un jeu d’erreurs. On en a fait et on va en faire encore. C’est de la manière dont on réagit à ces erreurs qui démontre si on a du caractère. On vit de l’adversité. C’est à nous de se serrer les coudes et de rebondir.»

Auteur d’un doublé, Joshua Roy (10) a mérité la première étoile de la rencontre à l’issue d’un gain de 5-2 du Phoenix aux dépens des Saguenéens.

+

POINTES DE PLUME

• Il ne reste qu’un match à jouer pour les Saguenéens dans la bulle sherbrookoise. Mercredi, ils affronteront le Drakkar de Baie-Comeau à 19h...

• Le défenseur Louis Crevier n’était toujours pas de retour au jeu. Thomas Belgarde et Félix Lafrance soignent toujours des fractures...

• Deux anciens des Élites midget AAA de Jonquière, Charles Tremblay et Anthony Munroe-Boucher, forment un bon duo à l’attaque, mais ils ne se sont certainement pas fait d’amis chez les Saguenéens durant cette courte série...

• La LHJMQ vient d’annoncer les organisations qui seront hôtes des derniers événements en environnement protégé cette saison. Ainsi, du 31 mars au 2 avril, les organisations de Baie-Comeau et Rouyn-Noranda accueilleront une bulle pour la première fois cette saison, tandis que Sherbrooke et Victoriaville seront les hôtes d’un environnement protégé pour une deuxième fois cette saison. Chaque bulle regroupera trois formations, dont le club hôte, à raison de deux matchs par équipe. La répartition des équipes et le calendrier de ces derniers événements seront annoncés plus tard...