Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Les Sags s’effondrent en 3e et s’inclinent 5-4 face au Phoenix

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Les Saguenéens semblaient en parfait contrôle après deux périodes, vendredi soir, au Palais des Sports Léopold-Drolet. Ils se sont toutefois écroulés en troisième période, laissant filer une avance de deux buts et s’inclinant par la marque de 5 à 4 face au Phœnix de Sherbrooke.

Ennuyé par le gardien Samuel Hlavaj et ses poteaux en première période, Chicoutimi avait pris le contrôle du match en deuxième, se forgeant une avance de 3 à 1, notamment avec deux buts en avantage numérique.

Sherbrooke est toutefois revenu avec quatre buts au dernier vingt pour prendre les commandes et l’emporter 5 à 4. Artemi Kniazev a réduit l’écart dans les derniers instants du match.

Le pilote des Sags, Yanick Jean, a parlé d’un manque de « respect » envers l’adversaire au terme de la rencontre.

« Ça fait une semaine qu’on dit à nos joueurs que ce club-là, ce n’est pas un club de dernière position au classement. La seule raison pour laquelle ils sont derniers, c’est ce qui leur est arrivé en début de saison. Ils jouaient pour .500 avant ce soir à leurs 10 derniers matchs. Ils ont battu Blainville, Shawinigan, Rouyn-Noranda, Drummondville, ils sont capables de battre n’importe qui, puis nos joueurs ne nous ont pas crus. »

L’entraîneur-chef pointait vers le fait que ses hommes avaient « triché » durant la rencontre, ne s’acquittant pas bien de leurs responsabilités défensives.

« On a seulement qu’à regarder la piètre performance défensive de nos attaquants. On a refusé de jouer en équipe dans notre zone, on a donné des buts gratuits. C’est drôle, il y a un joueur qui a joué défensivement, c’est (Samuel) Houde à l’attaque, et il sort d’ici avec un but et deux passes. Quand tu ne t’impliques pas défensivement, tu mets ton sort dans les mains de l’autre équipe. »

Fabrice Fortin, auteur du premier but pour les Bleus vendredi soir, parlait quant à lui de plusieurs batailles perdues en troisième période.

« Je pense que ça nous a fait mal. On a raté des jeux qu’on n’aurait pas dû rater. On a fait quelques revirements qui nous ont coûté cher. […] Une chose est sûre, on va être vraiment prêts (pour le match de samedi). »

Une question d’opportunisme

Les Saguenéens ont frappé quelques fois à la porte en première période, mais le gardien Samuel Hlavaj a gardé celle-ci fermée, notamment lors de deux avantages numériques. Plus opportuniste, le Phœnix a ouvert la marque en milieu d’engagement. Israël Mianscum a profité d’une mise en jeu remportée de façon franche par son coéquipier Julien Anctil pour décocher sur réception et tromper la vigilance d’Alexis Shank.

Ce but a semblé donner des ailes à Sherbrooke, qui s’est ensuite fait plus insistant en zone adverse. Malgré plusieurs chances de part et d’autre, la marque de 1 à 0 est demeurée inchangée jusqu’au retour au vestiaire.

Pénalités coûteuses

Le Phœnix a joué avec le feu en début de deuxième, et il s’est brûlé. Les Saguenéens ont profité des deux avantages numériques qui leur ont été offerts pour renverser la vapeur. D’abord par l’entremise de Fabrice Fortin qui, oublié dans l’enclave, a complété le jeu amorcé par Christophe Farmer depuis l’arrière du filet.

L’annonceur maison venait à peine de préciser l’identité des marqueurs lorsque Pierrick Dubé a marqué un autre but, également avec l’avantage d’un homme, pour lancer les siens en avant. Il a mis la touche finale à un superbe tic-tac-toe, préparé par Hendrix Lapierre et Dawson Mercer.

Samuel Houde a marqué un troisième but pour son équipe, alors qu’il ne restait qu’une seconde au tableau en deuxième. Il a décoché un tir parfait pour battre Hlavaj du côté du bouclier.

Effondrement en troisième

Sherbrooke n’avait cependant pas dit son dernier mot, revenant avec deux buts rapides en début de troisième période. Joshua Roy a réduit l’écart de moitié en avantage numérique, avant que Karl Vaillancourt ne vienne niveler la marque, deux minutes plus tard, récupérant une rondelle libre devant le filet.

Il restait moins de 5 minutes à faire au match lorsque Xavier Parent a complété la remontée et donné les devants au Phoenix, s’emparant d’un retour de lancer devant le filet pour glisser la rondelle entre les jambières d’Alexis Shank. Parent s’est fait complice du but de Stéphane Huard Jr, quelques secondes plus tard, pour faire 5 à 3.

Kniazev est venu réduit l’écart en fin de match pour les Sags, alors que Shank avait été retiré à l’avantage d’un sixième homme.

Les deux équipes se retrouveront samedi à 16h, pour le deuxième match d’une série de quatre. Rappelons que les deux équipes devaient s’affronter deux fois en plus de disputer chacune la victoire au Drakkar de Baie-Comeau, également à deux reprises. Deux cas de COVID-19 ont cependant empêché les Nord-Côtiers de se présenter en Estrie et la LHJMQ a décidé d’ajouter deux rencontres entre les Sags et le Phoenix.