Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le capitaine des Remparts Thomas Caron sera opéré au coude droit, mercredi.
Le capitaine des Remparts Thomas Caron sera opéré au coude droit, mercredi.

Blessé au coude, Thomas Caron voit la fin de sa carrière junior compromise

Carl Tardif
Carl Tardif
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
La fin de la carrière junior de Thomas Caron est compromise. Le capitaine des Remparts de Québec subira une intervention chirurgicale au coude droit, mercredi, qui déterminera s’il sera tenu à l’écart du jeu pour quatre semaines ou plusieurs mois.

Le numéro 26 s’est blessé lors du dernier match contre les Foreurs dans la bulle de Val-d’Or dans une séquence anodine où il tentait de pousser Jacob Pelletier. À son retour au banc, il se tordait de douleur, son ligament s’étant déchiré.

«Il a hâte de voir comment l’opération va se passer, il y a une méga différence entre un mois et une saison terminée. S’ils ne réussissent pas à le faire par arthroscopie, ils devront l’ouvrir, alors on parlerait d’une très longue période», résumait l’entraîneur-chef des Remparts, Patrick Roy.

La perte de Caron tombe tout juste avant le début de la dernière bulle de la saison régulière. Les Remparts roulaient vers Baie-Comeau, mardi, pour disputer deux matchs contre les Drakkar (mercredi) et l’Océanic de Rimouski (jeudi), leurs deux adversaires potentiels en première ronde des séries, la semaine prochaine.

«Nous ne pouvons pas finir plus haut que le troisième rang. Dans nos 10 derniers matchs, on a affronté trois fois Chicoutimi, deux fois Val-d’Or et deux fois Shawinigan, et nous avons conservé une fiche de 1-5-1 contre eux. On aurait aimé mieux faire, mais ça nous permet de voir qu’on a encore des choses à travailler et c’est là-dessus qu’on devra mettre le focus», précisait-il à propos de deux matchs de la semaine.

Si les Remparts finissent au troisième rang, ils affronteraient Baie-Comeau (6e) en première ronde. S’ils restent en quatrième place, c’est un duel contre Rimouski (5e) qui les attendrait puisque les deux ne peuvent pas bouger au classement

«Si tu m’avais dit en début de saison qu’on se serait battu avec ces équipes-là pour finir un, deux ou trois, je ne l’aurais jamais cru. À la période des échanges, Victoriaville, Chicoutimi et Shawinigan ont été actifs, alors que nous, on a gardé le noyau tel qu’il était et on n’a pas bougé beaucoup. On est très content de notre saison et ce qu’on veut, c’est de continuer à progresser. J’aimerais qu’on fasse bien dans ces matchs-là pour bien se préparer pour les séries éliminatoires.»

La blessure de Caron, qui montrait une fiche de 12 buts et 22 points en 30 matchs, n’aura pas qu’une incidence sur la patinoire. Le capitaine est le leader dans le vestiaire, sa présence était rassurante.

«Thomas est le leader de notre équipe dans le vestiaire et sur la glace. Il a connu une bonne saison et c’est triste qu’un joueur de caractère comme lui rate quelques semaines. Il sera avec nous à l’aréna, ça va nous motiver à mieux jouer, à faire plus notre part et à jouer pour lui aussi», soulignait James Malatesta, qui forme un bon trio avec Nathan Gaucher et Gabriel Montreuil.

Même discours du côté d’Olivier Pouliot, qui effectue un retour au jeu après avoir raté la série de quatre matchs dans la bulle de Val-d’Or.

«Il s’agit d’une grosse perte pour nous, mais c’est plate pour lui, il s’agissait de ses derniers matchs dans le junior. Il est un joueur qui amène beaucoup d’énergie, ça va faire un gros trou, mais il faudra se serrer le coude. Je l’ai vécu, ce sont des choses qui arrivent, il faudra garder cela simple. Ça va être plus dur sans lui, mais on sera quand même capable de faire face à l’adversité malgré tout», explique l’ailier acquis de Chicoutimi en retour de Pierrick Dubé, en janvier.

Pour les deux derniers matchs, l’entraîneur-chef veut voir sa troupe faire mieux dans les sorties de zone, l’échec avant et le temps de possession de la rondelle en territoire offensif. Il disait ne pas avoir de préférence sur l’identité de l’adversaire en première ronde.

«Je n’embarquerai pas dans ce jeu-là parce j’ai du respect pour les deux équipes, mais je dois cependant admettre que Rimouski a une très bonne fin de saison. Ils ont battu Val-d’Or chez eux, mais ce sont des équipes qui peuvent donner de la difficulté à n’importe qui.»

Ce qui l’inquiète le plus à l’approche des séries, c’est la situation épidémiologique qui prévaut un peu partout au Québec. Il craint que deux équipes qui s’affrontent dans une ronde soient exclues séries si l’une d’elles contracte la COVID-19.

«Si l’objectif est de terminer aux alentours du 17 juin, j’aurais préféré qu’on fasse un 2 de 3 au lieu d’un 3 de 5 ou qu’il n’y ait pas de ronde préliminaire, de sorte que s’il y avait une malchance, on puisse faire une quarantaine de 14 jours et reprendre par la suite. Et s’il n’y en avait pas, on aurait pu finir le 1er juin. C’est la seule chose qui m’agace et que je trouve un peu sévère.»

William Rousseau blessé

Le gardien de but William Rousseau est ennuyé par un malaise à une hanche et n’accompagnera pas l’équipe à Baie-Comeau. Troisième gardien de l’organisation dans cette saison particulière, Jean-Tommy Auger sera l’adjoint de Thomas Sigouin dans la bulle de Baie-Comeau.

Deux joueurs rappelés

Avec de combler les absences de Thomas Caron et Hugo Audette, tous deux blessés pour quelques semaines, les Remparts ont rappelé Kassim Gaudet et Gabriel Pelchat, deux joueurs qui ont passé l’hiver à s’entraîner avec leur équipe respective de la Ligue midget AAA.

Gaudet, un ailier gauche des Estacades de Trois-Rivières, attendait le résultat d’un troisième test pour se joindre à la bulle des Remparts tandis que Pelchat, un centre des Gaulois de Saint-Hyacinthe, rejoindra l’équipe, lundi. Le premier fut un choix de quatrième ronde en 2020 tandis que l’autre en a été un de 13e ronde. Bien sûr, les deux n’ont disputé aucun match, cette saison, en raison de la pandémie.

En raison de la sévérité du protocole, les Remparts envisagent de garder les deux dans leur environnement, du moins jusqu’au retour au jeu de Caron, si ce dernier devait revenir avant la fin des séries.

Roy aimerait bien qu’ils se deux débrouillent comme l’a fait Jacob Mathieu, à Rimouski. «Ils n’ont pas joué de matchs dans le midget AAA, ils n’ont fait que des entraînements d’habilités individuelles, mais on est bien content de leur donner du millage», notait Roy.

Malatesta a hâte aux séries

L’ailier gauche James Malatesta ne cachait pas avoir hâte de se retrouver dans les séries éliminatoires, la semaine prochaine.

«Ce sera une première pour moi dans la LHJMQ, je suis vraiment excité par cela. L’an passé, la saison a pris fin avant le début des séries. J’ai donné ce que je pouvais en saison, mais je suis un joueur de séries, je relève toujours mon jeu à cette période de l’année. Ce sera une belle occasion pour moi de montrer ce que je peux faire», disait celui qui sera admissible au prochain repêchage de la LNH.

Malatesta montre un dossier de 9 buts et 20 points en 30 matchs, cette saison. Il voit les deux derniers matchs comme une occasion de bien se préparer pour la première ronde éliminatoire.

«On veut finir la saison en force, ce sera un bon test cette semaine d’affronter deux équipes qu’on pourrait croiser en première ronde», ajoutait-il à propos de Baie-Comeau et Rimouski.