Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le Centre Georges-Vézina sera le théâtre de la série entre le Phoenix de Sherbrooke et les Saguenéens de Chicoutimi en première ronde des éliminatoires de la LHJMQ. P
Le Centre Georges-Vézina sera le théâtre de la série entre le Phoenix de Sherbrooke et les Saguenéens de Chicoutimi en première ronde des éliminatoires de la LHJMQ. P

La requête du Phoenix ignorée : la série sera disputée à Chicoutimi

Jérôme Gaudreau
Jérôme Gaudreau
La Tribune
Article réservé aux abonnés
La LHJMQ a dévoilé jeudi le calendrier de la première ronde des séries et le Phoenix amorcera ses éliminatoires le vendredi 23 avril à Chicoutimi, sur la glace aux dimensions olympiques du Centre Georges-Vézina. La veille de cette annonce, l’entraîneur et directeur général Stéphane Julien avait pourtant fait part de sa dissidence en ce qui concerne une série complète disputée en terre hostile, sur une glace irrégulière. La LHJMQ a ignoré sa requête.

Visiblement irrité par cette décision de la LHJMQ, Stéphane Julien se dit surtout ennuyé par le processus utilisé par les dirigeants du circuit Courteau pour en arriver à cette décision puisqu’au départ, la LHJMQ avait confirmé que des bulles de quatre équipes seraient formées à trois endroits différents au Québec.

« Dans le cahier de charges envoyé aux organisations, il était mentionné que les équipes intéressées par un événement en environnement protégé pour la première ronde devaient respecter les critères concernant le nombre de vestiaires afin que l’amphithéâtre puisse accueillir quatre équipes. Finalement, il n’y aura qu’une seule série disputée à Chicoutimi, la nôtre. Avoir su qu’une bulle pouvait contenir seulement deux clubs, on aurait envoyé notre dossier! C’est ce qui me fatigue le plus dans tout ça », lance Stéphane Julien.

L’entraîneur et DG du Phœnix avance que d’autres formations, comme les Tigres de Victoriaville, auraient aussi été intéressées à accueillir des matchs de la première ronde à domicile maintenant que la LHJMQ accepte des bulles de seulement deux équipes contrairement à ce qui avait été annoncé plus tôt.

« On se ramasse seul à Chicoutimi, sur une glace aux dimensions olympiques, ce qui fera toute la différence. On connaît beaucoup plus de succès contre les Saguenéens sur une patinoire aux dimensions régulières comme celle du Palais des sports. C’est toujours plus difficile, jouer au Centre Georges-Vézina, et on le voit dans nos résultats antérieurs. Je n’en veux pas à Yanick Jean et aux Saguenéens. Ils ont effectué une demande et j’aurais fait pareil. Mais je conteste le processus de la LHJMQ. On aurait dû jouer cette série à Drummondville, dans la bulle qui accueillera les Voltigeurs et les Remparts, qui seront seuls également. »

En plus des séries Québec/Drummondville et Sherbrooke/Chicoutimi, les Cataractes de Shawinigan accueilleront au Centre Gervais-Auto l’Océanic de Rimouski. La série entre les Olympiques de Gatineau et l’Armada de Blainville-Boisbriand se tiendra également à Shawinigan.

Au Centre Air Creebec à Val-d’Or, les Foreurs se mesureront au Drakkar de Baie-Comeau alors que les Huskies de Rouyn-Noranda feront face aux Tigres de Victoriaville.

« On arrivera une journée ou deux avant pour s’entraîner sur la glace olympique, question d’essayer de trouver nos repères. À notre seule visite à Chicoutimi, on s’est inclinés face aux Saguenéens en prolongation. Sinon, on avait gagné deux de nos trois matchs contre les Sags au Palais des sports. C’est certain que nos gars se serviront de cette motivation pour se préparer encore mieux. On voit déjà un obstacle se dresser devant nous et on fera face à cette adversité », conclut le pilote du Phoenix.

De son côté, la LHJMQ explique sa décision ainsi:

« Les critères pour avoir un environnement protégé était la possibilité d’accueillir quatre équipes. C’était un prérequis. Ensuite, les équipes intéressées devaient déposer une demande. Nous avons eu quatre demandes : Chicoutimi, Val-d’Or, Drummondville et Shawinigan. »