Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Charles-Édward Gravel avait un jeu blanc jusqu’à 3:30 de la fin du match devant la cage de l’Armada de Blainville-Boisbriand.
Charles-Édward Gravel avait un jeu blanc jusqu’à 3:30 de la fin du match devant la cage de l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Les Olympiques condamnés au quatrième rang

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Article réservé aux abonnés
La pression vient de tomber chez les Olympiques de Gatineau.

En s’inclinant dans un deuxième match significatif de suite jeudi soir à Sherbrooke, ils sont maintenant assurés de terminer leur saison 2020-21 en quatrième position de la division ouest de la LHJMQ.

Peu importe le résultat de leur dernier match vendredi après-midi contre l’Armada de Blainville-Boisbriand, ils auront un rendez-vous avec les Huskies de Rouyn-Noranda au premier tour des séries éliminatoires.

Avec sa victoire de 5-2 au Palais des sports Léopold-Drolet, l’Armada a pour sa part accédé au deuxième rang qui était occupé par les Voltigeurs de Drummondville, mais ces derniers se sont justement inclinés contre les Huskies jeudi soir pour ouvrir la porte à la flotte laurentienne. Si le dernier duel Olympiques/Armada n’aura aucune signification pour les Gatinois, l’enjeu restera grand pour la troupe de Bruce Richardson.

«Quand tu fais de bonnes choses, les résultats vont suivre. Nous voulons entrer dans les séries en jouant de la bonne façon. C’est ce que nous avons fait ce soir. Le résultat a été encore plus gratifiant», a expliqué l’entraîneur-chef de l’Armada.

Pour son homologue gatinois Louis Robitaille, le discours était similaire pour le match de vendredi.

«Il nous reste un match à jouer pour nous préparer aux séries. Nous voulons finir la saison en beauté. Nous voulons jouer un bon match pour nos joueurs de 20 ans. Nous voulons être prêts pour les séries. Nous n’avons pas joué notre meilleur match ce soir. Ce sera important de revenir fort demain. Ce sera un bon test pour voir si nous pouvons rebondir.»

Malgré l’importance du duel Olympiques/Armada jeudi soir, les deux clubs avaient décidé de faire confiance à leurs gardiens auxiliaires. À ce chapitre, Charles-Édward Gravel a eu l’avantage sur Emerik Despatie. Il a perdu son jeu blanc avec 3:30 à faire au match quand Andrew Coxhead l’a déjoué pendant un avantage numérique. Métis Roelens a ajouté un autre but tardif sur un autre jeu de puissance, mais le gardien de 16 ans a réalisé 23 arrêts dans la victoire.

De son côté, Emerik Despatie a disputé un fort match même s’il a été battu quatre fois sur 30 tirs. Le dernier but, celui de Simon Pinard, a été inscrit dans un filet désert. Louis Robitaille tenait à lui offrir un premier départ depuis la bulle de Gatineau afin de le tenir prêt à la veille des séries. Il devait originalement affronter le Phoenix de Sherbrooke jeudi, mais quand ce match a été annulé, l’entraîneur-chef des Olympiques a voulu démontrer à son gardien recrue qu’il lui faisait confiance malgré l’enjeu du match contre l’Armada.

Emerik Despatie a fait l’arrêt initial sur cet échappée de Benjamin Corbeil, mais dans sa glissade après l’arrêt, le gardien des Olympiques a échappé la rondelle qui a glissé dans le filet.

Bonne note pour Despatie

«Emerik a été très bon. Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas gardé les buts. Il nous a gardés dans le match au début. Il a eu deux échappées dès le départ. Je suis content pour lui. C’était un départ qu’il attendait et il a été excellent.»

Benjamin Corbeil a été le premier à le battre à mi-chemin en première période. Le gardien de Cantley avait fait l’arrêt initial sur son échappée, mais il a aussi échappé la rondelle dans sa glissade après l’arrêt. Arrêté sur une échappée en désavantage numérique en première période, Luke Henman a ajouté un but sur un jeu de puissance en deuxième période.

Miguel Tourigny a fait 3-0 à la 47e minute de jeu, puis Mathias Laferrière a concrétisé la victoire de l’Armada en lui donnant une avance de quatre buts. En quelque sorte, les vétérans de l’Armada, Laferrière, Henman et Tourigny, ont fait la différence dans ce match. Ils ont été supérieurs aux vétérans des Olympiques dans ce match crucial. D’ailleurs, Louis Robitaille a tenu à saluer le jeu de ses plus jeunes joueurs dans la défaite.

«Nos jeunes n’ont pas été la raison de nos insuccès ce soir. Ils ont extrêmement bien fait. Il y a bien eu le revirement (Luneau) sur le but dans un filet désert, mais en même temps, c’était un jeu de malchance. Antonin Verreault a joué un excellent match pour nous ce soir.»

Pour Robitaille, les Olympiques ont été leurs pires ennemis en jouant de mollesse dans des moments clés.

«On s’est tiré dans le pied avec nos revirements en début de match. On se doit d’être plus hargneux. Cette défaite est de notre faute et il faut aussi accorder du crédit à leur gardien qui a fait de gros arrêts quand c’était encore 1-0. Leurs leaders leur ont donné du momentum par la suite.»