Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
«Je suis prêt à remplir n’importe quel rôle dans une équipe qui aspire aux grands honneurs, et c’est le cas à Blainville. J’ai déjà gagné dans le passé et ça me parle beaucoup», a affirmé l’attaquant brighamois, Jérémy Rainville.
«Je suis prêt à remplir n’importe quel rôle dans une équipe qui aspire aux grands honneurs, et c’est le cas à Blainville. J’ai déjà gagné dans le passé et ça me parle beaucoup», a affirmé l’attaquant brighamois, Jérémy Rainville.

LHJMQ : une seconde chance pour Jérémy Rainville

Jonathan Gagnon
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Jérémy Rainville croyait bien avoir disputé son dernier match dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec l’automne dernier. Après un passage avorté dans l’Ouest canadien, il est pourtant de retour, déterminé à saisir cette seconde chance qui s’offre à lui avec l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Retranché par les Olympiques de Gatineau au terme du dernier camp d’entraînement, l’attaquant originaire de Brigham s’est ensuite retrouvé avec les Vipers de Vernon, de la British Columbia Hockey League, puis les Hawks de Nipawin, dans la Saskatchewan Junior Hockey League. Ces deux circuits de niveau junior A (ou junior AAA au Québec) ont toutefois interrompu leurs activités vers la fin novembre.

«Je suis revenu dans la région et je me suis mis à travailler 40h par semaine. Pendant la période des Fêtes, j’ai appelé mon agent pour lui dire que ce serait terrible si je ne rejouais pas au hockey avant l’automne prochain», a raconté Rainville lundi midi.

«Après la fermeture des transactions à la fin janvier, je croyais que c’était terminé pour moi. Quelques jours plus tard, j’ai appris que l’Armada m’avait réclamé au ballotage. J’étais vraiment content !»

L’ailier de 19 ans demeurait en quête d’un premier point après deux matchs dans l’uniforme noir et blanc. Au moment de l’entrevue, il se préparait à affronter les puissants Foreurs de Val-d’Or en soirée dans la «bulle» de la LHJMQ à Rimouski.

Un état d’esprit différent

En septembre dernier, Jérémy Rainville n’était pas trop déçu de quitter le circuit Courteau. Il confiait même ne plus avoir réellement de plaisir à jouer au hockey depuis deux ans.

Dans la dernière portion de son stage junior, l’ex-capitaine des Cantonniers de Magog ne voulait plus se contenter d’un rôle de profondeur.

Son état d’esprit a visiblement changé depuis.

«Je suis prêt à remplir n’importe quel rôle dans une équipe qui aspire aux grands honneurs, et c’est le cas à Blainville. J’ai déjà gagné dans le passé et ça me parle beaucoup», a-t-il expliqué.

Rainville s’est rapidement senti à l’aise dans le vestiaire de l’Armada. Il connaissait déjà le Granbyen Benjamin et Simon Pinard, qui a été son coéquipier chez les Cantonniers. Le Brighamois arrivait avec un certain bagage, lui qui a amassé 24 points en 61 matchs avec Gatineau lors de la saison 2019-2020.

«J’ai eu de bonnes discussions avec les dirigeants de l’Armada. Je partais de zéro et je dois gagner ma place ici, mais ils sont prêts à me donner une vraie chance. Je veux leur forcer la main et être dans l’alignement chaque soir.»