Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le défenseur bedfordois Félix Paquet dispute sa première saison complète avec les Foreurs de Val-d’Or.
Le défenseur bedfordois Félix Paquet dispute sa première saison complète avec les Foreurs de Val-d’Or.

Félix Paquet : «J’ai aussi ma place dans cette équipe»

Jonathan Gagnon
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Félix Paquet n’est pas du genre à craindre la pression ou la compétition. Déterminé à conserver sa place malgré son statut de recrue, le défenseur bedfordois voit néanmoins d’un bon œil les nombreuses acquisitions effectuées par les Foreurs de Val-d’Or, maintenant considérés comme les grands favoris dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

La formation abitibienne s’est d’abord améliorée considérablement en obtenant l’ailier Nathan Légaré à la mi-décembre puis le défenseur Jordan Spence en début d’année. Le directeur général Pascal Daoust a complété son magasinage lors de la date butoir, transigeant deux fois plutôt qu’une avec le Phoenix de Sherbrooke pour acquérir l’arrière Xavier Bernard et, surtout, le redoutable attaquant Samuel Poulin.

«On a définitivement une excellente équipe. J’étais très heureux de voir arriver tous ces excellents joueurs. Je peux seulement apprendre de ces gars-là», a commenté Félix Paquet en entrevue mercredi midi.

Les séries se dérouleront vraisemblablement à huis clos, ce qui a peut-être refroidi certaines équipes. Ce n’est toutefois pas le cas à Val-d‘Or.

«Même si la pandémie fait en sorte qu’on ne sait jamais ce qui nous attend, c’est l’fun de voir que la direction fait vraiment tout pour gagner la Coupe. Ça amène une énergie très positive dans le vestiaire.»

La compétition monte d’un cran

Ces transactions majeures auront inévitablement pour effet de hausser le niveau de compétition à l’interne. Même s’il a disputé les 17 matchs des Foreurs jusqu’ici, Félix Paquet ne tient rien pour acquis.

Il sait très bien que l’arrivée de Spence et Bernard — qui s’ajoutent à une brigade défensive comprenant notamment Maxence Guenette et Thomas Pelletier — change le portrait. À 17 ans, Paquet est d’ailleurs le plus jeune du groupe.

Le Bedfordois n’a toutefois pas à rougir de ses performances cette saison. En plus d’une récolte de quatre aides, il mène actuellement son équipe avec un différentiel de +14. Le départ de Jérémie Biakabutuka vers Rimouski aidera aussi sa cause.

«Mon jeu défensif apporte une certaine stabilité, ce qui donne plus de latitude à mes coéquipiers», a souligné l’ex-capitaine des Cantonniers de Magog au niveau midget AAA.

«Je suis prêt à tout pour le bien des Foreurs. S’il y a six défenseurs meilleurs que moi, je vais l’accepter. Mais je sais que j’ai aussi ma place dans cette équipe.»

De bulle en bulle

Après leur passage à Drummondville, Paquet et ses coéquipiers vivront une nouvelle expérience dans une «bulle» de la LHJMQ à compter de samedi du côté de Chicoutimi.

Les Foreurs ont rendez-vous avec les Saguenéens, les Olympiques de Gatineau et les Tigres de Victoriaville. Toutes ces organisations se sont rangées dans le camp des acheteurs au cours des dernières semaines.

«Avec six matchs en neuf jours, ce sera tout un défi. On va avoir besoin de tout le monde.»

«Malgré toutes nos acquisitions, on ne doit prendre aucune équipe à la légère. Le plus dur reste à faire», conclut le défenseur.